Tous en Grève, Dès le 18

Public-Privé | Pour le maintien des régimes spéciaux / pour le retour aux « 37,5 » , Public-PrivéC'est une certitude, si la réforme annoncée des régimes spéciaux passe, Sarkozy et Fillon s'attaqueront à nouveau aux retraites de tous les salariés. Fillon l'a encore martelé " nous allons réformer, réformer et encore réformer ". Tous les salariés, les chômeurs et les jeunes sont, de fait, concernés par l'attaque gouvernementale et patronale qui se trame contre les régimes de retraite. - " Et chacun doit comprendre qu'il n'y a aucune raison qu'un métallo, qu'un ouvrier du textile ou qu'un salarié du privé cotisent 40 années quand les autres cotisent 37 années et demie. " Qui parle ainsi ? Sarkozy, lui-même, sur le plateau de télévision, le 18 septembre dernier. Et, d'en déduire, en ce qu'il concerne que tout le monde devra cotiser 41 ans, pour des pensions toujours plus basses. Est-ce cela l'équité ? Certainement pas.

Cela, c'est le nivellement par le bas !



- S'agit-il de faire travailler les gens plus longtemps parce que l'on vit plus longtemps qu'au siècle dernier ?
Cette idée là, tout à fait discutable par ailleurs, est un bien mauvais prétexte. Les assureurs privés le disent eux-mêmes : " Les gens devront épargner davantage car les réformes réduisent les promesses de pension " (voir Actusite, le site des conseillers indépendants de l'Assurance et de la Gestion de patrimoine). Ces mêmes " spécialistes " ont noté eux-mêmes que " l'emploi des seniors est en panne ". La vérité, c'est que en allongeant la durée de cotisation pour prétendre à une retraite à taux plein de 37,5 à 40 ans puis de 40 à 41 ans vers les " 45 ans ", on ne fait que diminuer la valeur d'une année de versement. Le gouvernement cherche simplement à faire un coup double : réduire les coûts salariaux en allégeant les cotisations sociales et pousser les salariés vers l'épargne retraite, vers la retraite par capitalisation et les fonds de pension. Ainsi, avec l'argent que les salariés mettent de côté pour leurs vieux jours, assurances privées, banques et capitalistes pourront spéculer en bourse, entrer dans le capital d'entreprises diverses et variées. Les salariés qui ne pourront pas " épargner " seront dès lors condamnés aux petits boulots à vie.

Cela, c'est la remise en cause du droit à la retraite !



Si les projets Sarkozy-Fillon contre les régimes spéciaux passent, Sarkozy dira, toujours au nom de l'équité, que cela ne suffit pas et qu'il faut donc que tous les salariés du pays, public-privé travaillent plus longtemps, 41, 42 ans et plus pour prétendre à une retraite à taux plein. Ce serait la fin de la Sécu et des retraites basées sur la répartition solidaire

- Les syndicats nationaux de cheminots (CGT, Sud-Rail, FO, CFDT, CFTC, CGC, UNSA, FGAAC) appellent à la grève le 18 octobre prochain. S'y sont joints, les principaux syndicats de la RATP et de l'Energie, les syndicats CGT et SUD de la fonction publique, la fédé FO enseignement et culture, etc..

Défendre le régime des cheminots, c'est nous défendre tous.



Sans attendre, les dirigeants des confédérations syndicales doivent appeler dans l'unité, tous les fonctionnaires, tous les salariés public-privé à se joindre, par la grève et les manifestations, à la grève du 18 octobre.

Et si Sarkozy ne cède pas au soir du 18 :
Grève totale
Jusqu'au retrait de ses projets contre les régimes spéciaux


Modifié le dimanche 07 octobre 2007
Voir aussi dans la catégorie France
Toutes et tous cibles de l’État policier !Toutes et tous cibles de l’État policier !

La société idéale que nous proposent nos gouvernants, c'est une société de la peur, de la menace, de la surveillance, de l'enfermement et de l’exploitation. Déjà en 2015, nous avions...

Policiers, hors des lycées ! Retrait de la réforme E3C !Policiers, hors des lycées ! Retrait de la réforme E3C !

Depuis la mi-janvier, les épreuves de l'E3C (épreuves communes de contrôle continu du nouveau baccalauréat) organisées par les rectorats et le ministère de l'Éducation nationale ont fait...

La casse de la fonction publique est en marche !La casse de la fonction publique est en marche !

Alors que la loi du 6 août 2019 constitue une attaque sans précédent contre la fonction publique, ses personnels (5,5 millions dans ses trois versants) découvrent aujourd’hui, par ses décrets...

9 mai 2019, Clermont-Ferrand : « Les bureaucraties syndicales unies pour ne rien faire ! »Loi du 6 août 2019 : une attaque sans précédent contre la fonction publique

Comment expliquer que la loi dite de « Transformation de la fonction publique » 1 ait pu être adoptée le 6 août dernier comme une lettre à la poste ? Alors même que cette loi casse le Statut...

France: Réforme des retraites – Manifestations du 24 septembre 2019 Un échec pour la bureaucratie syndicale !France: Réforme des retraites – Manifestations du 24 septembre 2019 Un échec pour la bureaucratie syndicale !

Article sur le site de la L.I.S.

Marc BlondelLa formation professionnelle en miettes - Première partie

Dossier du mois La loi El Khomri a mis en route le « Compte Personnel d’Activité » (CPA). Un « compte » qui aurait pu aussi bien s’appeler « Compte de Précarité Assurée », sous couvert...



HAUT