Stop aux sanctions contre des militants syndicaux aux Archives de France.

Déclaration de Philippe Poutou. Après des mois de luttes contre la transformation des Archives nationales en Maison de l'histoire de France, le gouvernement entend taper sur les militants syndicaux qui ont mené la résistance contre le projet impulsé par N. Sarkozy.

Trois d'entre eux sont menacés de sanctions pour s'être opposés à la disparition des Archives nationales, héritage de la Révolution française, au profit d'un projet présidentiel donnant de notre passé une image formatée par la droite au pouvoir.

Cette Maison de l'histoire de France, voulue par N. Sarkozy, ne serait qu'un instrument de propagande pour diffuser une histoire officielle, gommant un passé riche de mouvements sociaux, révoltes, révolutions, guerres anti-coloniales, luttes pour les droits sociaux et démocratiques.

Ce projet a suscité l'opposition non seulement des personnels du ministère de la culture mais également des historiens, d'universitaires, de professionnels de la culture, d'artistes et de nombreuses personnalités.

Un an après, ce combat continue et le NPA le soutient entièrement.

Le NPA exige l'arrêt des menaces et des intimidations contre les militants syndicaux inquiétés et la levée des sanctions à leur égard.

Le 12 octobre 2011.
Modifié le mardi 18 octobre 2011
Voir aussi dans la catégorie France
Loi de programmation pour la recherche : nouvel épisode de la casse de l'université !Loi de programmation pour la recherche : nouvel épisode de la casse de l'université !

Tout comme pour l'hôpital, les gouvernements successifs, de droite comme de gauche, n'ont eu de cesse de déconstruire le système public de l'éducation, à l'école comme à l'université. Tour à...

La chasse aux pauvres est ouverte à Bayonne

La misère progresse en France et dans le monde. Face à cette misère croissante et de plus en plus visible, le capitalisme et ses serviteurs ont entrepris de faire en sorte qu’elle devienne le...

Plan d'urgence contre le chômage, la pauvreté et MacronPlan d'urgence contre le chômage, la pauvreté et Macron

« Il ne s'agit pas du heurt « normal » d'intérêts matériels opposés. Il s'agit de préserver le prolétariat de la déchéance, de la démoralisation et de la ruine. Il s'agit de la vie et de...

Loi de sécurité globale pour gouvernement aux aboisLoi de sécurité globale pour gouvernement aux abois

Voilà un mois maintenant que les mobilisations contre la loi de sécurité globale continuent. Malgré l'adoption de la loi en première lecture, l'ensemble de la population rejette avec force ce...

Notre priorité absolue : un plan d’urgence contre le chômage, la pauvreté et Macron !

Laurent Saint-Martin, député LREM du Val-de-Marne et rapporteur du budget, l’affirme : « les réformes restent d’actualité ». Et il précise : « c’est juste le calendrier qui est repensé...

Ce n’est pas que l’article 24 qu’il faut défaire : RETRAIT TOTAL DE LA « LOI SÉCURITÉ GLOBALE » !Ce n’est pas que l’article 24 qu’il faut défaire : RETRAIT TOTAL DE LA « LOI SÉCURITÉ GLOBALE » !

Rassemblant 500 000 manifestant.e.s dans 70 villes le samedi 28 novembre 2020, la mobilisation contre la « loi sécurité globale » a été massive. C’est un succès sans équivoque des...



HAUT