Nouveaux débrayages et interpellation d'Arnaud Montebourg

Résumé des 28ème et des 29ème jours de grève des postiers du 78 et du 92Mardi : journée de débrayages et de colère

Mardi dernier, les grévistes ont réagi vivement face à l'injustice des retenues sur salaires opérées par La Poste : certains grévistes ont été ponctionnés de quelques centaines d'euros et une quinzaine de Rueillois n'ont absolument rien reçu ! La Poste prétexte un " problème technique "... les grévistes sont donc allés expliquer tout le mal qu'ils pensaient de ce " problème technique " aux cadres de Rueil Doumer, Rueil Sardou et Nanterre/Rueil PPDC : les dirigeants ont donc été obligés de sentir ce que signifie la colère de celles et ceux qui galèrent pour nourrir leur famille. A Doumer, Sardou, à la PPDC et au CTED, le taux de grève a fait un bond, et c'est une salve de débrayages à laquelle a du faire face la direction en réaction à son sale coup.

Mercredi, une petite visite au Salon de l'Agriculture

Les postiers grévistes se sont rendus ce mercredi en masse au Salon de l'Agriculture afin de s'adresser au ministre de tutelle de leur entreprise.

Ils ont pu se rendre visibles par le biais d'affiches " Nous sommes des Postiers pas des Mulets ! " : ils voulaient ainsi souligner que supprimer des tournées de facteurs et alourdir la charge de travail des facteurs alors que La Poste annonce plus de 600 millions de bénéfices est tout simplement scandaleux. Etant donné que l'Etat est l'actionnaire principal de La Poste, ils ont interpellé le ministre en charge de La Poste afin qu'il intervienne en faveur de la tenue d'une négociation loyale. Les postiers ne s'attendent pas à des miracles de la part des institutions : l'Inspection du Travail par exemple, alertée il y a 3 semaines, avait promis de recontacter les grévistes rapidement, et elle leur propose un RDV... le 6 mars. Les postiers savent bien qu'ils doivent compter d'abord sur leurs propres forces pour faire plier la direction.


RDV demain 8h devant la DOTC 3 bd du Levant pour l'Entretien Préalable au Licenciement de Gaël Quirante, secrétaire départemental de SUD Activités Postales 92



Vendredi 18h, même lieu, rassemblement de soutien au grévistes du 92 et de protestation contre la répression disciplinaire et policière, en présence d'élus
Modifié le mardi 11 mars 2014
Voir aussi dans la catégorie France
Loi de programmation pour la recherche : nouvel épisode de la casse de l'université !Loi de programmation pour la recherche : nouvel épisode de la casse de l'université !

Tout comme pour l'hôpital, les gouvernements successifs, de droite comme de gauche, n'ont eu de cesse de déconstruire le système public de l'éducation, à l'école comme à l'université. Tour à...

La chasse aux pauvres est ouverte à Bayonne

La misère progresse en France et dans le monde. Face à cette misère croissante et de plus en plus visible, le capitalisme et ses serviteurs ont entrepris de faire en sorte qu’elle devienne le...

Plan d'urgence contre le chômage, la pauvreté et MacronPlan d'urgence contre le chômage, la pauvreté et Macron

« Il ne s'agit pas du heurt « normal » d'intérêts matériels opposés. Il s'agit de préserver le prolétariat de la déchéance, de la démoralisation et de la ruine. Il s'agit de la vie et de...

Loi de sécurité globale pour gouvernement aux aboisLoi de sécurité globale pour gouvernement aux abois

Voilà un mois maintenant que les mobilisations contre la loi de sécurité globale continuent. Malgré l'adoption de la loi en première lecture, l'ensemble de la population rejette avec force ce...

Notre priorité absolue : un plan d’urgence contre le chômage, la pauvreté et Macron !

Laurent Saint-Martin, député LREM du Val-de-Marne et rapporteur du budget, l’affirme : « les réformes restent d’actualité ». Et il précise : « c’est juste le calendrier qui est repensé...

Ce n’est pas que l’article 24 qu’il faut défaire : RETRAIT TOTAL DE LA « LOI SÉCURITÉ GLOBALE » !Ce n’est pas que l’article 24 qu’il faut défaire : RETRAIT TOTAL DE LA « LOI SÉCURITÉ GLOBALE » !

Rassemblant 500 000 manifestant.e.s dans 70 villes le samedi 28 novembre 2020, la mobilisation contre la « loi sécurité globale » a été massive. C’est un succès sans équivoque des...



HAUT