Non à la Maison de l'histoire de France aux Archives nationales !

<h2>LE PERSONNEL DES ARCHIVES NATIONALES OBTIENT SATISFACTION !</h2>

Intersyndicale

CFDT CFTC CGC CGT

Archives de France




Grâce à son unité et à sa détermination, le personnel des Archives nationales a obtenu satisfaction dans son combat contre l'installation de la Maison de l'histoire de France sur le quadrilatère du Marais (hôtels de Soubise et de Rohan). Par un courrier du 27 janvier, le directeur de cabinet du ministre de la Culture s'est en effet engagé à garantir :

- le maintien du fonds du Minutier central des notaires de Paris sur le site parisien des Archives nationales, la résorption de l'arriéré de collecte des minutes, puis la poursuite de cette collecte également sur ce même site conformément à la législation en vigueur,

- le maintien des fonds antérieurs à 1790 sur le site de Paris, la réalisation de travaux de mise aux normes des magasins ainsi que l'amélioration des conditions de leur conservation,

- le maintien dans le quadrilatère, notamment dans l'Hôtel de Soubise, du coeur des activités scientifiques, culturelles, éducatives et muséographiques des Archives nationales, s'appuyant sur leur lien historique avec cet Hôtel et les Grands Dépôts.

Au vu de ces engagements, le personnel constate l'impossibilité d'installer la Maison de l'histoire de France aux Archives nationales. Il appartient désormais au ministère de la Culture de trouver pour ce projet un autre lieu d'implantation.

Réuni ce vendredi en assemblée générale, le personnel des Archives nationales a pris acte des engagements du ministère et a décidé la levée immédiate de l'occupation de l'hôtel de Soubise, commencée le 16 septembre et qui aura duré 134 nuits.

Il appelle les agents des neuf musées nationaux inclus dans le périmètre du projet de Maison de l'histoire de France et, au-delà, l'ensemble des personnels du ministère de la Culture à se mobiliser contre ce projet et lance un appel à l'ensemble des organisations syndicales du ministère pour qu'elles prennent dans les tous prochains jours une initiative unitaire en ce sens.


Paris, le 28 janvier 2011

contact :

Intersyndicale Archives

56, rue des Francs-Bourgeois 75003 Paris

téléphone : 01 40 27 63 33 télécopie : 01 40 27 63 66

Modifié le mercredi 09 mars 2011
Voir aussi dans la catégorie France
Loi de programmation pour la recherche : nouvel épisode de la casse de l'université !Loi de programmation pour la recherche : nouvel épisode de la casse de l'université !

Tout comme pour l'hôpital, les gouvernements successifs, de droite comme de gauche, n'ont eu de cesse de déconstruire le système public de l'éducation, à l'école comme à l'université. Tour à...

La chasse aux pauvres est ouverte à Bayonne

La misère progresse en France et dans le monde. Face à cette misère croissante et de plus en plus visible, le capitalisme et ses serviteurs ont entrepris de faire en sorte qu’elle devienne le...

Plan d'urgence contre le chômage, la pauvreté et MacronPlan d'urgence contre le chômage, la pauvreté et Macron

« Il ne s'agit pas du heurt « normal » d'intérêts matériels opposés. Il s'agit de préserver le prolétariat de la déchéance, de la démoralisation et de la ruine. Il s'agit de la vie et de...

Loi de sécurité globale pour gouvernement aux aboisLoi de sécurité globale pour gouvernement aux abois

Voilà un mois maintenant que les mobilisations contre la loi de sécurité globale continuent. Malgré l'adoption de la loi en première lecture, l'ensemble de la population rejette avec force ce...

Notre priorité absolue : un plan d’urgence contre le chômage, la pauvreté et Macron !

Laurent Saint-Martin, député LREM du Val-de-Marne et rapporteur du budget, l’affirme : « les réformes restent d’actualité ». Et il précise : « c’est juste le calendrier qui est repensé...

Ce n’est pas que l’article 24 qu’il faut défaire : RETRAIT TOTAL DE LA « LOI SÉCURITÉ GLOBALE » !Ce n’est pas que l’article 24 qu’il faut défaire : RETRAIT TOTAL DE LA « LOI SÉCURITÉ GLOBALE » !

Rassemblant 500 000 manifestant.e.s dans 70 villes le samedi 28 novembre 2020, la mobilisation contre la « loi sécurité globale » a été massive. C’est un succès sans équivoque des...



HAUT