Manifestons contre le terrorisme de l'Etat Israélien !

A Paris : Dimanche 2 juillet | la Commune et le CCSA communiquent :Pendant que les gouvernements du monde entier se mobilisent pour " sauver le soldat Schalit ", l'Etat d'Israël perpètre une agression d'une gravité sans précédent contre la population palestinienne, qu'il menace désormais ouvertement d'anéantissement.

Les opérations lancées depuis 4 jours par l'armée israélienne contre la bande de Gaza, sans compter la multiplication de prises d'otages en Cisjordanie, n'ont pas pour objet de récupérer le soldat Guilat Schalit, capturé dimanche dernier par la résistance armée palestinienne.

Il s'agit bien au contraire d'actes de terrorisme, visant tout un peuple, et faisant fi, au passage, du sort du caporal Schalit.

l'armée et l'aviation israélienne ne se sont pas contentées, ces derniers jours, de détruire le maximum de ponts et de routes dans la bande de Gaza, dont tous les points de passage ont été fermés, interdisant toute circulation, y compris celle des grands malades et même de médicaments.

La destruction préméditée de transformateurs privait déjà, jeudi soir, la moitié des 1,4 million d'habitants de la bande de Gaza d'électricité, avant qu'on apprenne vendredi le bombardement de la centrale approvisionnant le sud du territoire.

Pas d'électricité, cela signifie aussi, à très court terme -à peine trois jours, selon le représentant des Nations-Unies à Gaza, dès lors qu'il n'y a plus d'essence pour alimenter les groupes électrogènes- pas de réfrigération de produits essentiels, dont les produits sanguins. Et plus d'accès à une eau propre, puisque 120 des puits creusés dans le sous-sol du territoire ne fonctionnent qu'avec des pompes électriques. Le représentant des Nations-Unies, le Norvégien Egeland, lui-même ancien artisan des accords d'Oslo, adjure la communauté internationale d'intervenir.

Mais quelle " communauté internationale " ? Les gouvernements du monde entier, dont le gouvernement français, encouragent au contraire Israël à poursuivre ses menées criminelles. C'est pourquoi seule une mobilisation citoyenne et populaire peut venir au secours du peuple palestinien.

Des manifestations contre l'impunité du gouvernement israélien ont lieu ce week-end dans le monde entier, de Rabat à Genève en passant par Londres et Le Caire.
Modifié le mercredi 25 avril 2007
Voir aussi dans la catégorie France
Loi de programmation pour la recherche : nouvel épisode de la casse de l'université !Loi de programmation pour la recherche : nouvel épisode de la casse de l'université !

Tout comme pour l'hôpital, les gouvernements successifs, de droite comme de gauche, n'ont eu de cesse de déconstruire le système public de l'éducation, à l'école comme à l'université. Tour à...

La chasse aux pauvres est ouverte à Bayonne

La misère progresse en France et dans le monde. Face à cette misère croissante et de plus en plus visible, le capitalisme et ses serviteurs ont entrepris de faire en sorte qu’elle devienne le...

Plan d'urgence contre le chômage, la pauvreté et MacronPlan d'urgence contre le chômage, la pauvreté et Macron

« Il ne s'agit pas du heurt « normal » d'intérêts matériels opposés. Il s'agit de préserver le prolétariat de la déchéance, de la démoralisation et de la ruine. Il s'agit de la vie et de...

Loi de sécurité globale pour gouvernement aux aboisLoi de sécurité globale pour gouvernement aux abois

Voilà un mois maintenant que les mobilisations contre la loi de sécurité globale continuent. Malgré l'adoption de la loi en première lecture, l'ensemble de la population rejette avec force ce...

Notre priorité absolue : un plan d’urgence contre le chômage, la pauvreté et Macron !

Laurent Saint-Martin, député LREM du Val-de-Marne et rapporteur du budget, l’affirme : « les réformes restent d’actualité ». Et il précise : « c’est juste le calendrier qui est repensé...

Ce n’est pas que l’article 24 qu’il faut défaire : RETRAIT TOTAL DE LA « LOI SÉCURITÉ GLOBALE » !Ce n’est pas que l’article 24 qu’il faut défaire : RETRAIT TOTAL DE LA « LOI SÉCURITÉ GLOBALE » !

Rassemblant 500 000 manifestant.e.s dans 70 villes le samedi 28 novembre 2020, la mobilisation contre la « loi sécurité globale » a été massive. C’est un succès sans équivoque des...



HAUT