La politique étrangère impérialiste de Mélenchon

Notre dernier article sur Mélenchon nous a valu sur notre blog Mediapart* quelques commentaires qui se veulent véhéments à notre endroit : « idiots utiles du système », « oisifs », « extrême gauche stérile », « trolls », « hors sol », « vous ferez élire Le Pen ou Fillon », etc. Il y en aura d’autres de la même eau « insoumise ». En effet, nous allons continuer à expliquer patiemment en quoi JLM2017 est un imposteur, pour le compte de l’impérialisme.

La politique étrangère impérialiste de Mélenchon

« La politique étrangère correspond à la politique intérieure » a noté Trotsky en 1940 1 . « Dis-moi quelle est ta politique étrangère et je te dirai qui tu es, Mélenchon ». Ce n’est pourtant pas si facile qu’il y paraît car il ne cesse de mentir, tantôt éhontément, tantôt par omission, sur les positions qu’il défend. A commencer par la Syrie et les bombardements génocidaires d’Alep perpétrés par les bouchers impérialistes Al-Assad-Poutine, avec la complicité d’Obama.

Le 16 décembre, sur sa chaîne You tube, Mélenchon se présente en victime : « on fait de moi l’ami des bombardements sur cette partie de la ville », « je suis indigné, blessé(…) de mon côté, tous les bombardements m’écœurent, pas certains seulement (…) ce qui est en cause, à Alep comme à Mossoul, comme au Yémen, comme aux frontières de la Turquie, c’est un plan d’ensemble qui font que se confrontent des puissances régionales qui, chacune, espèrent arracher un morceau du territoire de la Syrie ou se garantir le passage sur son territoire et l’accès aux richesses que représentent les gazoducs et les oléoducs. Rien d’autre. (…). C’est une guerre d’intérêt. Et, à mes yeux, tous ceux qui essaient de déséquilibrer le regard que l’on porte sur cette région ne rendent service à personne (…) car l’histoire finira par montrer quels menteurs, ils ont été » Voilà qui est bien pontifiant et « géopolitique » mais qui ne porte aucun jugement sur les auteurs des bombardements. La suite fait froid dans le dos « bien sûr, il y a des bombardements à Alep et ils sont terribles, ils opposent des armées et non pas une armée contre des civils. Ceux que l’on qualifie aimablement à intervalles réguliers de rebelles sont des combattants d’une armée qui se réclame de l’islamisme et chaque jour tire sur Alep Ouest qui se trouve sous contrôle gouvernemental. Encore une fois, je ne dis rien de tout cela pour émanciper l’un et l’autre de sa responsabilité » Le tout pour conclure « notre point de vue, c’est l’intérêt des Français et celui de la France ; l’intérêt de la France, c’est la paix. Pour arriver à la paix, il y a une méthode : la coalition universelle pour en finir avec Daesh (…) et pour moi, je ne fais pas différence entre Daesh et les autres branches de ce type et notamment les troupes d’Al-Qaida qui se trouve à Alep Est et qui sont directement responsables des assassinats et des meurtres qui ont eu lieu en France. Une coalition universelle et la mise autour de la table de tous ceux qui ont parti pris à cette guerre (…) » 2 . Il précise ensuite que ni la Syrie, ni l’Irak ne doivent être démembrés. Puis, il se défend d’être l’ami ou le soutien politique de Poutine, prévient contre toute confrontation avec la Russie, se présente en champion de la paix et de la …neutralité !

Nous avons pris la peine de citer de longs extraits de cette vidéo pour montrer comment Mélenchon enfume les choses. Ce qui lui permet de faire le silence tout à la fois sur Poutine et … sur Obama (et Hollande !), en mettant la situation actuelle sur le dos des « puissances régionales ». Ce faisant, il continue à vouloir faire croire qu’à Alep s’est noué un combat militaire entre une armée régulière et des factions islamistes. Ce faisant, il ne manque pas de se prévaloir de « l’intérêt de la France », de son propre impérialisme. Il ne veut, dit-il, démembrer aucun pays mais prône une coalition universelle, c’est-à-dire l’intervention commune USA-Russie-France sous couvert d’éliminer Daesh, mais surtout de se partager les « zones d’influence » ! Or, il est censé savoir que tant qu’il y aura des troupes et des frappes impérialistes russes, étasuniennes et françaises, aucune paix juste et durable au Proche et Moyen-Orient – et, a fortiori, dans le monde - n’est pensable puisqu’aussi bien Daesh et autres pillards se drapant de la religion tirent leur force des bombardements, frappes et interventions terrestres impérialistes.

Cet enfumage mélenchoneux vise tout autant à couvrir ses déclarations antérieures clamant que Poutine allait « régler le problème », se refusant à condamner les bombardements d’Alep. Mais comme on l’a vu, ce tribun n’a pas en vue l’intérêt des travailleurs et des peuples, il a en vue l’intérêt de la France, à telle enseigne qu’il a soutenu, en 2011, les frappes aériennes de Sarkozy en Libye. Pour la paix Mélenchon ? À d’autres !

Daniel Petri,
23-12-2016

*https://blogs.mediapart.fr/edition/la-commune-pour-un-parti-des-travailleurs-0

1. https://www.marxists.org/francais/trotsky/oeuvres/1940/05/lt19400523l.htm
2. https://youtu.be/cWbD66BNWc4

Modifié le lundi 09 janvier 2017
Voir aussi dans la catégorie France
Loi de programmation pour la recherche : nouvel épisode de la casse de l'université !Loi de programmation pour la recherche : nouvel épisode de la casse de l'université !

Tout comme pour l'hôpital, les gouvernements successifs, de droite comme de gauche, n'ont eu de cesse de déconstruire le système public de l'éducation, à l'école comme à l'université. Tour à...

La chasse aux pauvres est ouverte à Bayonne

La misère progresse en France et dans le monde. Face à cette misère croissante et de plus en plus visible, le capitalisme et ses serviteurs ont entrepris de faire en sorte qu’elle devienne le...

Plan d'urgence contre le chômage, la pauvreté et MacronPlan d'urgence contre le chômage, la pauvreté et Macron

« Il ne s'agit pas du heurt « normal » d'intérêts matériels opposés. Il s'agit de préserver le prolétariat de la déchéance, de la démoralisation et de la ruine. Il s'agit de la vie et de...

Loi de sécurité globale pour gouvernement aux aboisLoi de sécurité globale pour gouvernement aux abois

Voilà un mois maintenant que les mobilisations contre la loi de sécurité globale continuent. Malgré l'adoption de la loi en première lecture, l'ensemble de la population rejette avec force ce...

Notre priorité absolue : un plan d’urgence contre le chômage, la pauvreté et Macron !

Laurent Saint-Martin, député LREM du Val-de-Marne et rapporteur du budget, l’affirme : « les réformes restent d’actualité ». Et il précise : « c’est juste le calendrier qui est repensé...

Ce n’est pas que l’article 24 qu’il faut défaire : RETRAIT TOTAL DE LA « LOI SÉCURITÉ GLOBALE » !Ce n’est pas que l’article 24 qu’il faut défaire : RETRAIT TOTAL DE LA « LOI SÉCURITÉ GLOBALE » !

Rassemblant 500 000 manifestant.e.s dans 70 villes le samedi 28 novembre 2020, la mobilisation contre la « loi sécurité globale » a été massive. C’est un succès sans équivoque des...



HAUT