La Plate-Forme Colis de Gennevilliers entre dans la danse

Résumé de la 38ème journée de grève des postiers du 92 (vendredi 7 mars 2014)Toute cette semaine avait été ponctuée d'actions "coup de poing" et d'extension. Vendredi a été non seulement marqué par un élargissement significatif de la grève mais également du soutien extérieur.

Les colipostiers en grève reconductible

Il y a encore quelques semaines, la direction de la PFC faisait obstacle à de simples visites de centre de la part les représentants syndicaux. Au bout de plusieurs venues en masse de facteurs grévistes, malgré la pression disciplinaire et policière, l'obstination des facteurs grévistes à étendre la grève a fini par payer. En effet, la grève a remporté deux succès concernant la PFC. Les colipostiers et les facteurs ont organisé un piquet de grève commun, ont manifesté ensemble dans une PFC dont la direction n'a pu que leur ouvrir grand la porte, et se sont réunis en AG commune où les colipostiers ont décidé de reconduire la grève jusqu'à lundi. C'est donc le deuxième plus gros centre postal du département (après la PIC) qui rejoint la grève. Les grévistes n'ont d'ailleurs pas négligé de s'adresser aux sous-traitants, particulièrement sous-payés et affectés aux tâches les plus dures, qui constituent une partie non négligeable du personnel. La participation de membres de l'équipe de nuit à l'AG du matin plus de 2h après leur fin de service, la reconduction de la grève dans toutes les équipes de la PFC sont un coup supplémentaire pou la direction.
La deuxième victoire constitue une démonstration nette de l'efficacité de l'action commune facteurs-colipostiers : Adil, qui n'avait fait que protester face à la décision arbitraire de réduire la temps de pause au moment du changement de poste en nuit de 10 à 5 min était passé en commission disciplinaire et avait écopé d'un licenciement. l'objectif de la direction était de décourager toute forme de désobéissance et de résistance. Face aux interventions répétées des facteurs grévistes et à la colère montante à la PFC, le directeur du Colis IdF a finalement notifié à Adil une mise à pied d'un mois. Adil est donc sauvé du licenciement suite à la mobilisation.

Soutien extérieur grandissant
Les grévistes ont de nouveau organisé une opération escargot, relayée par Le Parisien. Au terme de la manif, ils ont été reçus par la mairie de Gennevilliers, qui a réitère son soutien aux grévistes. Le soutien extérieur aux grévistes grandit graduellement : le rassemblement de soutien aux grévistes a regroupé plus de participants que la semaine dernière.
À l'actif des grévistes cette semaine : alors que jusqu'ici la direction 92 opposait un refus net de toute discussion sérieuse sur les revendication, elle donne un premier signe de possible recul. Et la grève ouvre un nouveau front sur le colis, ce dont la direction se serait volontiers passée.

Prochaines échéances :
- Vendredi 14/3 18h : nouveau rassemblement de soutien aux grévistes au 3 bd du Levant à Nanterre RER Nanterre Ville

- Samedi 15/3 : fête de soutien aux postiers (lieu à confirmer)
Modifié le samedi 29 mars 2014
Voir aussi dans la catégorie France
Loi de programmation pour la recherche : nouvel épisode de la casse de l'université !Loi de programmation pour la recherche : nouvel épisode de la casse de l'université !

Tout comme pour l'hôpital, les gouvernements successifs, de droite comme de gauche, n'ont eu de cesse de déconstruire le système public de l'éducation, à l'école comme à l'université. Tour à...

La chasse aux pauvres est ouverte à Bayonne

La misère progresse en France et dans le monde. Face à cette misère croissante et de plus en plus visible, le capitalisme et ses serviteurs ont entrepris de faire en sorte qu’elle devienne le...

Plan d'urgence contre le chômage, la pauvreté et MacronPlan d'urgence contre le chômage, la pauvreté et Macron

« Il ne s'agit pas du heurt « normal » d'intérêts matériels opposés. Il s'agit de préserver le prolétariat de la déchéance, de la démoralisation et de la ruine. Il s'agit de la vie et de...

Loi de sécurité globale pour gouvernement aux aboisLoi de sécurité globale pour gouvernement aux abois

Voilà un mois maintenant que les mobilisations contre la loi de sécurité globale continuent. Malgré l'adoption de la loi en première lecture, l'ensemble de la population rejette avec force ce...

Notre priorité absolue : un plan d’urgence contre le chômage, la pauvreté et Macron !

Laurent Saint-Martin, député LREM du Val-de-Marne et rapporteur du budget, l’affirme : « les réformes restent d’actualité ». Et il précise : « c’est juste le calendrier qui est repensé...

Ce n’est pas que l’article 24 qu’il faut défaire : RETRAIT TOTAL DE LA « LOI SÉCURITÉ GLOBALE » !Ce n’est pas que l’article 24 qu’il faut défaire : RETRAIT TOTAL DE LA « LOI SÉCURITÉ GLOBALE » !

Rassemblant 500 000 manifestant.e.s dans 70 villes le samedi 28 novembre 2020, la mobilisation contre la « loi sécurité globale » a été massive. C’est un succès sans équivoque des...



HAUT