La Commune communique : Motion de la section SGPA*-CGT-Culture Auvergne pour le retrait du projet de loi El Khomri

Le projet de loi travail du gouvernement est une déclaration de guerre à tous les salariés et à la jeunesse.

En entérinant l’inversion de la hiérarchie des normes engagée par les lois précédentes, ce projet de loi place l’accord d’entreprise comme règle au-dessus de la loi et des conventions collectives. Aboutissant de fait à la liquidation du Code du travail qui est une insupportable contrainte pour les capitalistes puisqu’il sauvegarde la position acquise par la classe ouvrière dans la société. Voilà pourquoi, le gouvernement veut aller encore plus loin pour satisfaire le MEDEF : sous couvert de simplification du droit, il ne s'agit pas moins que de gommer l'histoire et les acquis de nos luttes pour revenir progressivement à la période d'avant le code du travail, c'est à dire au contrat individuel de louage de services et à l’âge de pierre social.

Face à cette déclaration de guerre, la section Auvergne du SGPA-CGT a décidé de prendre position pour le retrait complet du projet de loi El Khomri qui est ni négociable, ni amendable. Face à cet affront, un large front syndical unique du refus est nécessaire. Soyons clairs : un tel front syndical est incompatible avec la CFDT qui est favorable aux grands principes de cette contre-réforme.

Nous attendons de notre syndicat, le SGPA et de l’USPAC qu’ils prennent position haut et clair pour la grève et la manifestation interprofessionnelle le 9 mars à l’appel de l’UGFF et de la Confédération aux côtés des cheminots et des jeunes.

Nous attendons de notre syndicat une position sans ambiguïté pour exiger le maintien intégral du Code du Travail et le retrait complet du projet de loi El Khomri.

TOUS ENSEMBLE, AU MÊME MOMENT, AU MÊME ENDROIT POUR LE RETRAIT DE LA LOI EL KHOMRI !

Section SGPA-CGT-Culture Auvergne

* SGPA : Syndicat Général des Personnels de l'Archéologie

Modifié le mercredi 02 mars 2016
Voir aussi dans la catégorie France
La Semaine sanglante, 21-28 mai 1871La Semaine sanglante, 21-28 mai 1871

La Semaine sanglante est le nom des derniers jours de la Commune de Paris, de la répression du premier gouvernement ouvrier et de toutes celles et ceux qui l'ont défendue contre les troupes du...

Chômage, précarité et misère : un été meurtrier !Chômage, précarité et misère : un été meurtrier !

La crise économique et sociale s'installe durablement. Pour la classe ouvrière, tous les signaux sont au rouge. Pour les « investisseurs », tout au contraire, la France est parmi les pays les...

De la grève du vote à la révolte abstentionniste !De la grève du vote à la révolte abstentionniste !

C’est un tremblement de terre politique qui a eu lieu ce dimanche 21 juin 2021 à l’occasion du premier tour des élections régionales et départementales. Avec 66,7 %, jamais dans l’histoire...

La gifle et la manifestation du 12 juin 2021La gifle et la manifestation du 12 juin 2021

La gifle assénée à Macron a la vertu de sa clarté corporelle. Peu importe celui qui la lui a donnée : elle illustre de manière cinglante l'exaspération et le ras-le-bol de la population face...

Discrimination syndicale à la Cité nationale de l'Histoire de l'Immigration

Smaïl Bessaha, représentant CGT du personnel de la Cité Nationale de l’Histoire de l’Immigration, situé dans le Palais de la Porte Dorée, a accepté de répondre à nos questions sur la...

Le Ministère de la Culture en temps de pandémie : la casse continue !Le Ministère de la Culture en temps de pandémie : la casse continue !

« Pour une heure, pour un jour, pour une semaine ou pour un mois, laissez-nous entrouvrir nos portes » réclamaient, dans une pétition publiée le 2 février dernier sur Change.org, une centaine...



HAUT