A propos des violences - la mise au point de la CGT-Dockers

Nous publions ci dessous des extraits significatifs du communiqué de la fédération nationale des ports et docks CGT.

"La Fédération nationale des Ports et Docks C.G.T. tient de nouveau à s’exprimer par ce communiqué (et uniquement ce communiqué) pour manifester « son indignation » vis-à-vis de l’amalgame qui est présenté par les médias et le gouvernement entre notre organisation et les casseurs (…) Assimiler notre organisation et plus spécifiquement la profession de Docker comme étant des voyous, est scandaleux et irrespectueux des travailleurs qui ne font que défendre leurs droits (…) Tout d’abord, nous rappelons que la Fédération a, en amont de la journée du 14 juin, informé l’ensemble des syndicats de la nécessité d’encadrer notre cortège, au vu des provocations policières et des casseurs constatées lors des manifestations précédentes sur Paris (…) Notre participation massive à la mobilisation du 14 juin s’est donc fait pendant cinq heures dans le respect de chacune et chacun dans la dignité (…)

Alors que notre service d’ordre, pendant l’ensemble de la manifestation, a parfaitement encadré notre cortège, comment expliquer qu’à 50 mètres de l’arrivée de la manifestation et sans aucune raison, que les forces de l’ordre aient fait usage de bombes lacrymogènes, de leurs matraques pour couper délibéremment en deux notre cortège en insultant les militants et les travailleurs ? (…) La Fédération est en possession des vidéos, des photos et des témoignages qui démontrent la violence policière dont ont été victimes nos camarades qui n’ont répondu que par la légitime défense à une agression de délit de faciès et non pour s’associer à des casseurs

(…) Comment se fait-il que 1000 casseurs aient pu être présents en tête de manifestation ?"

Modifié le samedi 18 juin 2016
  Communiqué complet en PDF
Voir aussi dans la catégorie France
Loi de programmation pour la recherche : nouvel épisode de la casse de l'université !Loi de programmation pour la recherche : nouvel épisode de la casse de l'université !

Tout comme pour l'hôpital, les gouvernements successifs, de droite comme de gauche, n'ont eu de cesse de déconstruire le système public de l'éducation, à l'école comme à l'université. Tour à...

La chasse aux pauvres est ouverte à Bayonne

La misère progresse en France et dans le monde. Face à cette misère croissante et de plus en plus visible, le capitalisme et ses serviteurs ont entrepris de faire en sorte qu’elle devienne le...

Plan d'urgence contre le chômage, la pauvreté et MacronPlan d'urgence contre le chômage, la pauvreté et Macron

« Il ne s'agit pas du heurt « normal » d'intérêts matériels opposés. Il s'agit de préserver le prolétariat de la déchéance, de la démoralisation et de la ruine. Il s'agit de la vie et de...

Loi de sécurité globale pour gouvernement aux aboisLoi de sécurité globale pour gouvernement aux abois

Voilà un mois maintenant que les mobilisations contre la loi de sécurité globale continuent. Malgré l'adoption de la loi en première lecture, l'ensemble de la population rejette avec force ce...

Notre priorité absolue : un plan d’urgence contre le chômage, la pauvreté et Macron !

Laurent Saint-Martin, député LREM du Val-de-Marne et rapporteur du budget, l’affirme : « les réformes restent d’actualité ». Et il précise : « c’est juste le calendrier qui est repensé...

Ce n’est pas que l’article 24 qu’il faut défaire : RETRAIT TOTAL DE LA « LOI SÉCURITÉ GLOBALE » !Ce n’est pas que l’article 24 qu’il faut défaire : RETRAIT TOTAL DE LA « LOI SÉCURITÉ GLOBALE » !

Rassemblant 500 000 manifestant.e.s dans 70 villes le samedi 28 novembre 2020, la mobilisation contre la « loi sécurité globale » a été massive. C’est un succès sans équivoque des...



HAUT