Editoriaux

Tous les éditoriaux des numéros archivés de La Commune
secrétaire général de l'UGFF-CGT à propos de notre éditorial

Une mise au point de Jean-Marc Canon, secrétaire général de l'UGFF-CGT à propos de notre éditorial

avril 2008

Nous la publions ici sans délai et dans son intégralité, cela va de soi.(Nous ne manquerons pas d'y répondre prochainement)

Figure dans les rubriques
Editoriaux
retour aux 37 | Éditorial

Oui, retour aux 37,5

dimanche 30 mars 2008

Jeudi 27 mars, le processus de " concertation " entre les " partenaires sociaux " et le gouvernement dans le cadre du " rendez-vous 2008 " sur les retraites a été lancé. l'objectif avoué du gouvernement est l'allongement à 41 annuités de cotisations pour une retraite à taux plein. Autrement dit, faire travailler les salariés un an de plus à partir de 2009. En réalité, cette disposition...

Figure dans les rubriques
Editoriaux
Editorial

Indécence et obscénité

dimanche 17 février 2008

Dans sa quête éperdue pour redorer son blason bien terni au bout de seulement 8 mois de pouvoir, Sarkozy vient de décider de confier la mémoire d'un enfant français victime de la Shoah à un enfant de 10 ans dans toutes les classes de CM2. Toujours plus fort dans l'ignominie, en somme. Nous partageons pleinement l'appréciation de l'historienne Annette WieviorkaAnnette Wieviorka est...

Figure dans les rubriques
Editoriaux
Editorial

Napoléon le tout petit

lundi 14 janvier 2008

Victor Hugo avait appelé Napoléon III : " Napoléon le petit " en référence à son étroitesse d'esprit et à sa haine des libertés publiques. Avec Sarkozy, nous avons affaire pour le coup à Napoléon le tout petit, le riquiqui, pour les mêmes raisons, en pire. Car Sarkozy n'a rien inventé s'agissant de son offensive tous azimuts et ses contre-réformes des régimes spéciaux, des...

Figure dans les rubriques
Editoriaux
Éditorial

Le soldat Thibault

samedi 01 décembre 2007

Non, Sarkozy n'a pas vaincu les cheminots. Ce sont les directions confédérales des syndicats, au premier rang d'entre elles la direction de la CGT, Thibault en tête, qui ont eu raison des grévistes. Telle est la vérité vraie. D'ailleurs, dans son tout dernier entretien télévisé, Sarkozy, qui sait parfaitement à quoi s'en tenir, l'a reconnu explicitement : " je rends hommage aux...

Figure dans les rubriques
Editoriaux
Editorial

Il n'y a rien à négocier

vendredi 19 octobre 2007

Sarkozy l'a dit et répété, suivi de Fillon : " l'alignement des régimes spéciaux à 40 annuités de cotisations n'est pas négociable ". Dans ces conditions, il n'y a donc rien à négocier ! C'est ce que les cheminots, les gaziers, les électriciens, les agents de la RATP ont signifié par la grève historique du 18 octobre dernier. 75 % de grévistes à la SNCF, encore plus massif qu'au...

Figure dans les rubriques
Editoriaux
Editorial

Régime indigne

dimanche 16 septembre 2007

La déclaration de guerre contre les régimes spéciaux de retraites a donc été lancée par Fillon, confirmée par son chef Sarkozy qui, dès le 11 septembre dernier, au salon de l'élevage à Rennes, a dénoncé ces régimes comme " indignes ", pas moins.Rocard, qui, lui aussi, a été à la mangeoire élyséenne, peut être fier. Alors Premier ministre de Mitterrand, il avait publié la "...

Figure dans les rubriques
Editoriaux
provocation maximum | Editorial

Service minimum, provocation maximum

lundi 25 juin 2007

Vae Victis : malheur aux vaincus ! Cette formule jetée aux Romains qu'il venait de battre par le Gaulois Brennus, Ségolène Royal va en comprendre tout le sens. Encensée hier, vouée aux gémonies aujourd'hui par ses amis du PS, ses admirateurs d'hier vont lui faire payer cher le poids de la défaite. Et certains vont se venger.Pendant ce temps, Margaret Sarkozy, comme l'appellent des esprits...

Figure dans les rubriques
Editoriaux
Editorial

Chronique d'une défaite annoncée

lundi 07 mai 2007

Le Monde du 24 mars soulignait : " parce qu'ils traversent chacun des grands sujets de gouvernement, certains sujets (d'accord ou de désaccord) échappent au clivage droite-gauche " et de citer, parmi eux, l'Europe, la laïcité, les retraites, la Sécurité sociale ... à la lecture de ce quotidien, fervent partisan de Ségolène Royal, à l'écoute des interviews et au­tres propos de la...

Figure dans les rubriques
Editoriaux
tout de suite ! | Éditorial

300 euros, tout de suite !

mercredi 28 mars 2007

Ainsi donc, Ségolène Royal court derrière Sarkozy dans une surenchère nationaliste et chauvine. Tous les Français, selon elle, devraient avoir chez eux un drapeau tricolore et l'exposer à leur fenêtre le 14 juillet. À propos de la Marseillaise, dont elle avoue d'ailleurs ne connaître que le premier couplet, elle déclare que " c'est un très beau chant porteur d'avancée de civilisation...

Figure dans les rubriques
Editoriaux


HAUT