Ve République : la mort en direct

Ve République : la mort en direct

Jusqu’ici, les élections présidentielles permettaient aux classes dirigeantes de juguler leur crise de domination et de représentation politique. Un clou chassait l’autre et en haut lieu, on feignait de croire à un nouveau départ. Ainsi, en 2012, la « victoire » de Hollande n’était pas assurée d’avance mais prévisible. Cette fois-ci, nul ne sait si le candidat de la droite pourra « tenir » jusqu’au bout. Bien malin qui pourrait prédire quelle sera la situation à la veille du premier tour

Le dernier gouvernement de Hollande expédie les affaires courantes, à la matraque, en empêchant les manifestations, en emprisonnant de simples manifestants, en déchaînant sa violence policière. Ce gouvernement a levé le « tabou » des « droits de l’Homme ». Les prétendants au trône républicain sont silencieux face à la dernière sale besogne de Hollande. Cette sale besogne qui permet au maire de Calais de prendre un arrêté interdisant aux habitants de donner à manger aux migrants. Là encore, silence radio chez les Macron, Hamon, Mélenchon qui ne jurent pourtant que par « l’Etat de droit ».

Totalement décomplexés, les chiens de garde écrivent : « Si le pays grincheux qu’est la France élit UN ROI de 39 ans, l’image de notre pays changera soudainement ». Alain Minc, dixit. Ce « changement soudain » ne sera pas alors ce dont ils rêvent à voix haute, loin de la brutale réalité qui s’abat sur nous tous.

21 000 personnes sont mortes de la grippe cet hiver, selon les sources officielles 1 . Une telle catastrophe sanitaire aurait soulevé un tollé, il n’y a guère. L’annonce des 15 000 morts de la canicule en 2003 avait provoqué la démission du ministre de la Santé. Qu’à cela ne tienne, la ministre Touraine se bat pour son objectif : suppression de 22 000 emplois et de 16 000 lits en 2017. Elle feindra de s’étonner et de verser une larme de pitié lorsqu’elle apprendra que ce mercredi 7 mars, une infirmière s’est pendue à l’Hôpital Cochin.

Ce mercredi 7 mars, des dizaines de milliers, étudiants et salariés du secteur hospitalier parvenaient dans la rue à briser le silence électoral. Ainsi, pendant qu’en haut « on ne peut plus », en bas « on ne veut plus ».

Cette manifestation s’inscrit dans la chaîne des actions de classe et de masse qui préparent le rassemblement au grand jour de tous les exploités et opprimés contre les capitalistes, les banquiers et leurs représentants, pour la victoire des revendications vitales et des droits fondamentaux. La mort en direct de la Ve République en ouvre la brèche.


08-03-2017



1. http://www.lacommune.org/Parti-des-travailleurs/La-commune/Tracts-nationaux/SAUVONS-LES-HOPITAUX-Pour-un-appel-uni-a-la-population-i1593.html

Dernière minute

Dans la nuit de vendredi 10 à samedi 11 mars, Édouard, 42 ans, s’est jeté sous un train. Ce cheminot syndicaliste (délégué SUD-Rail) venait de subir une mutation disciplinaire arbitraire de la part des hommes de main de la politique criminelle de la direction SNCF et du gouvernement (management infernal, répression anti-syndicale, destruction des emplois). « Un conseil de discipline l'avait condamné à un dernier avertissement avant licenciement, avec 12 jours de mise à pied et à un déplacement disciplinaire pour avoir eu un « regard menaçant» envers son directeur » a indiqué son syndicat.

Modifié le samedi 11 mars 2017
Voir aussi dans la catégorie Editoriaux
Ils ne couvriront pas notre colère. Macron, dehors !Ils ne couvriront pas notre colère. Macron, dehors !

Depuis maintenant sept mois, Macron et son gouvernement font la démonstration quotidienne de leur incompétence, de leur irresponsabilité, et de leur incapacité à sortir de la crise sanitaire...

Le gouvernement des Six-Cents-Jours (1)Le gouvernement des Six-Cents-Jours (1)

La Vème République vient de se fracasser sur le mur des abstentions lors des élections municipales, des 15 mars et 28 juin derniers. Véritable grève du vote, l’abstention massive est un des...

Contre le 49.3, la grève générale, plus que jamais !Contre le 49.3, la grève générale, plus que jamais !

Après trois mois de mobilisation de la classe ouvrière contre le projet Macron de liquidation du système de retraite par répartition, le Premier ministre, Édouard Philippe, a annoncé à la...

La fausse victoire de la CFDT !La fausse victoire de la CFDT !

A l’heure où ces lignes sont écrites, le Premier ministre, Edouard Philippe, vient d’annoncer la suspension provisoire et partielle de l’âge pivot de son projet de loi, le temps que les...

Qui attend, et quoi ?Qui attend, et quoi ?

Macron est donc chef d’État depuis huit mois. Il se targue encore de lancer le pays dans la « destruction créatrice ». Au besoin, il provoque et il s’exhibe. Puis, il reçoit un parterre où...

L'espoirL'espoir

Depuis deux mois, le peuple catalan secoue le joug de l’oppression et cherche les voies et les moyens de donner corps à sa propre république. En France, tous les partis (jusqu’au …FN) ne...



HAUT