« ROMPRE AVEC LE SYSTEME, C’EST ROMPRE AUSSI AVEC SA MATRICE INSTITUTIONNELLE »

Publié le mercredi 27 mars 2019

Tribune libre – Contribution d’Algérie

La Lettre de La Commune, supplément au n° 93 – mercredi 27 mars 2019

Nous publions ci-dessous le point de vue d’un participant actif à la lutte du peuple algérien, avec lequel nous sommes d’accord pour l’essentiel. Avec nos chaleureux remerciements.

« ROMPRE AVEC LE SYSTEME, C’EST ROMPRE AUSSI AVEC SA MATRICE INSTITUTIONNELLE »

Cela veut dire, pas une seule institution de l'ancien régime ne doit rester en place. Ni la présidence, ni l'APN 1, ni le Senat ni le conseil constitutionnel, ni le gouvernement...Le peuple souverain s'est exprimé. Ceux qui sont du côté du peuple ne peuvent pas rester une minute dans une des institutions de l'ancien régime. Le peuple a qualifié ceux qui veulent jouer sur les deux tableaux de chiatines 2.

Le militant / député sincère doit immédiatement démissionner. C’est la décision du peuple.

Celui qui ne se plie pas à la décision du peuple est contre le peuple.

Ne travaillez pas sous la direction de Bouteflika.

Il faut submerger le système par les démissions comme le peuple a submergé les villes depuis le 22 février 2019.

L'APN est l'une des institutions de ce système.

Rester une minute de plus dans cette institution et manifester en même temps avec le peuple relève du crétinisme.

Il est inacceptable de s’asseoir le matin à l’APN, à midi déjeuner à la cantine de l'APN et l'après-midi manifester avec le peuple contre le système en place .

La conscience et l’honnêteté l'interdit.

  • Vive la mobilisation révolutionnaire du peuple Algérien .

  • Pour une Assemblée constituante souveraine, législative et exécutive à la fois.

C'est ma position.

  • Algérie libre, démocratique et sociale.

Les lois de l’histoire sont plus puissantes que les appareils !



G.K – Kabylie – le 26 mars 2019





1 A ssemblée Populaire Nationale

2 Traîtres.


Voir aussi dans la catégorie Lettre de la Commune - Chronique Hebdo
France : comment conjurer la TERREUR GRISEFrance : comment conjurer la TERREUR GRISE

Lorsqu'un enfant de quatorze ans, un simple passant, est blessé à la tête par un tir de LBD1, on pourrait penser à une bavure commise par un CRS. Alors, se met en route la machine à banaliser,...

Lettre ouverte aux insoumises et insoumis qui veulent en finir avec l’Ordre établiLettre ouverte aux insoumises et insoumis qui veulent en finir avec l’Ordre établi

La Lettre de La Commune, nouvelle série, n° 104 Contribution de notre camarade Daniel Petri

URGENCE aux URGENCES. URGENCE - LIBERTÉSURGENCE aux URGENCES. URGENCE - LIBERTÉS

La Lettre de La Commune, nouvelle série, n° 103 – Mercredi 5 juin 2019 La parenthèse des Européennes se referme… mal, comme une porte qui claque sur les doigts d’un Wauquiez ou d’un...

APRÈS LA LANGUE DE BOIS… LA GUEULE DE BOISAPRÈS LA LANGUE DE BOIS… LA GUEULE DE BOIS

La Lettre de La Commune, supplément au n° 102 – vendredi 31 mai 2019 Les lendemains d’élections sont parfois déchirants. Macron a rassemblé sur son nom 8,5% des électeurs - électrices...

DOUBLE FRACTUREDOUBLE FRACTURE

La Lettre de La Commune, nouvelle série, n° 102 – Mercredi 29 mai 2019 Nous avions envisagé un nouveau record d’abstention. Dans les faits, 3 millions d’abstentionnistes de 2014 sont allés...

ALGÉRIE : « QU’ILS PARTENT TOUS »ALGÉRIE : « QU’ILS PARTENT TOUS »

La Lettre de La Commune, Hors Série, 27 mai 2019 Nous publions ci-dessous, la déclaration de l’AG des enseignants de la faculté de Science-Eco  de Tizi-Ouzou. Comme chacune et chacun pourra le...



HAUT