« ROMPRE AVEC LE SYSTEME, C’EST ROMPRE AUSSI AVEC SA MATRICE INSTITUTIONNELLE »

Publié le mercredi 27 mars 2019

Tribune libre – Contribution d’Algérie

La Lettre de La Commune, supplément au n° 93 – mercredi 27 mars 2019

Nous publions ci-dessous le point de vue d’un participant actif à la lutte du peuple algérien, avec lequel nous sommes d’accord pour l’essentiel. Avec nos chaleureux remerciements.

« ROMPRE AVEC LE SYSTEME, C’EST ROMPRE AUSSI AVEC SA MATRICE INSTITUTIONNELLE »

Cela veut dire, pas une seule institution de l'ancien régime ne doit rester en place. Ni la présidence, ni l'APN 1, ni le Senat ni le conseil constitutionnel, ni le gouvernement...Le peuple souverain s'est exprimé. Ceux qui sont du côté du peuple ne peuvent pas rester une minute dans une des institutions de l'ancien régime. Le peuple a qualifié ceux qui veulent jouer sur les deux tableaux de chiatines 2.

Le militant / député sincère doit immédiatement démissionner. C’est la décision du peuple.

Celui qui ne se plie pas à la décision du peuple est contre le peuple.

Ne travaillez pas sous la direction de Bouteflika.

Il faut submerger le système par les démissions comme le peuple a submergé les villes depuis le 22 février 2019.

L'APN est l'une des institutions de ce système.

Rester une minute de plus dans cette institution et manifester en même temps avec le peuple relève du crétinisme.

Il est inacceptable de s’asseoir le matin à l’APN, à midi déjeuner à la cantine de l'APN et l'après-midi manifester avec le peuple contre le système en place .

La conscience et l’honnêteté l'interdit.

  • Vive la mobilisation révolutionnaire du peuple Algérien .

  • Pour une Assemblée constituante souveraine, législative et exécutive à la fois.

C'est ma position.

  • Algérie libre, démocratique et sociale.

Les lois de l’histoire sont plus puissantes que les appareils !



G.K – Kabylie – le 26 mars 2019





1 A ssemblée Populaire Nationale

2 Traîtres.


Voir aussi dans la catégorie Lettre de la Commune - Chronique Hebdo
LA VIOLENCE DE L’ÉTAT-MACRON EN DÉTRESSELA VIOLENCE DE L’ÉTAT-MACRON EN DÉTRESSE

La Lettre de La Commune, nouvelle série, n° 100 – Mardi 13 mai 2019 Ceci est le n°100 de notre Lettre hebdo, largement dédiée à la lutte pour dégager Macron, dès ses premiers pas...

Le Vilain et la PitiéLe Vilain et la Pitié

La Lettre de La Commune, nouvelle série, n° 99 – Mardi 7 mai 2019 Le vilain, de nos jours, est une hydre à plusieurs têtes : Macron, Philippe, Castaner et les autres, les menteuses et menteurs...

Sous la conférence, la pestilenceSous la conférence, la pestilence

La Lettre de La Commune, nouvelle série, n° 98 – Lundi 29 avril 2019 Qui a pu regarder jusqu’au bout le spectacle de Petit guignol livré par Macron, ce jeudi 25 avril ? Beaucoup seront...

L’ALGÉRIE RÉVOLUTIONNAIRE MONTRE LA VOIE A L’AFRIQUE ET L’EUROPEL’ALGÉRIE RÉVOLUTIONNAIRE MONTRE LA VOIE A L’AFRIQUE ET L’EUROPE

La Lettre de La Commune, nouvelle série, n° 97 – mercredi 23 avril 2019 Les échos de ce qui se passent en Algérie, par des algériennes et algériens eux-mêmes valent mieux que bien des...

A CEUX QUI FONT FEU DE TOUT BOISA CEUX QUI FONT FEU DE TOUT BOIS

La Lettre de La Commune, supplément au n° 96 – samedi 20 avril 2019 Comme toujours, lorsque survient un événement dramatique qui émeut à juste raison la population, nous ne nous jetons pas...

D'où vient l'Union "européenne" ?D'où vient l'Union "européenne" ?

La Lettre de La Commune, nouvelle série, n° 96 – mercredi 17 avril 2019 Voici la seconde partie de notre Dossier contre l’Union Européenne. Avant de revenir sur l’histoire de cette «...



HAUT