« ROMPRE AVEC LE SYSTEME, C’EST ROMPRE AUSSI AVEC SA MATRICE INSTITUTIONNELLE »

Tribune libre – Contribution d’Algérie

La Lettre de La Commune, supplément au n° 93 – mercredi 27 mars 2019

Nous publions ci-dessous le point de vue d’un participant actif à la lutte du peuple algérien, avec lequel nous sommes d’accord pour l’essentiel. Avec nos chaleureux remerciements.

« ROMPRE AVEC LE SYSTEME, C’EST ROMPRE AUSSI AVEC SA MATRICE INSTITUTIONNELLE »

Cela veut dire, pas une seule institution de l'ancien régime ne doit rester en place. Ni la présidence, ni l'APN 1, ni le Senat ni le conseil constitutionnel, ni le gouvernement...Le peuple souverain s'est exprimé. Ceux qui sont du côté du peuple ne peuvent pas rester une minute dans une des institutions de l'ancien régime. Le peuple a qualifié ceux qui veulent jouer sur les deux tableaux de chiatines 2.

Le militant / député sincère doit immédiatement démissionner. C’est la décision du peuple.

Celui qui ne se plie pas à la décision du peuple est contre le peuple.

Ne travaillez pas sous la direction de Bouteflika.

Il faut submerger le système par les démissions comme le peuple a submergé les villes depuis le 22 février 2019.

L'APN est l'une des institutions de ce système.

Rester une minute de plus dans cette institution et manifester en même temps avec le peuple relève du crétinisme.

Il est inacceptable de s’asseoir le matin à l’APN, à midi déjeuner à la cantine de l'APN et l'après-midi manifester avec le peuple contre le système en place .

La conscience et l’honnêteté l'interdit.

  • Vive la mobilisation révolutionnaire du peuple Algérien .

  • Pour une Assemblée constituante souveraine, législative et exécutive à la fois.

C'est ma position.

  • Algérie libre, démocratique et sociale.

Les lois de l’histoire sont plus puissantes que les appareils !



G.K – Kabylie – le 26 mars 2019





1 A ssemblée Populaire Nationale

2 Traîtres.

Modifié le mercredi 27 mars 2019
Voir aussi dans la catégorie Lettre de la Commune - Chronique Hebdo
Réunion-débat du 22 novembre : campagne amnistie ! Justice ! Liberté !Réunion-débat du 22 novembre : campagne amnistie ! Justice ! Liberté !

La Lettre de La Commune, nouvelle série, n° 121 - Dimanche 1 décembre 2019 Le 22 novembre dernier, dans le cadre de la campagne AMNISTIE ! JUSTICE ! LIBERTE ! lancée le 15 juin dernier, notre...

On n’est pas dans le même camp ! Mouvement en gilet jauneOn n’est pas dans le même camp !

La Lettre de La Commune, nouvelle série, n° 120 - Vendredi 22 novembre 2019 Samedi 16 novembre a eu lieu l’acte 53 qui marquait les « un an » du mouvement en gilet jaune. Si les manifestations...

Le vent se lève !Le vent se lève !

La Lettre de La Commune, nouvelle série, n° 119 - Jeudi 14 novembre 2019 Un vent de révolution souffle sur le monde ! Partout, le refus de la misère, de la vie chère, du chômage, le rejet des...

Le second round a commencéLe second round a commencé

La Lettre de La Commune, nouvelle série, n° 118 - Dimanche 3 novembre 2019 Depuis près d’un an, les salarié.e.s et la population ripostent « en dehors des clous » de la pseudo « lutte de...

LA POUDRIERELA POUDRIERE

La Lettre de La Commune, nouvelle série, n° 117 - Jeudi 12 septembre 2019 Les manifestations en Gilet Jaune ont nettement repris leur cours, ce dernier samedi, malgré cette répression dictée par...

« QU’ON N’ACCUSE PAS LA POLICE D’AVOIR TUÉ QUELQU’UN » ! LES MENACES DE CASTANER« QU’ON N’ACCUSE PAS LA POLICE D’AVOIR TUÉ QUELQU’UN » ! LES MENACES DE CASTANER

La Lettre de La Commune, nouvelle série, n° 116 - Mardi 3 septembre 2019 Castaner-Macron menacent celles et ceux qui rapportent les VRAIES NEWS sur les conséquences de la répression qu’ils ont...



HAUT