Et bien non, il n'y a rien à négocier !

il n'y a rien à négocier ! | Régimes spéciauxToutes sortes d'oiseaux de mauvais augure entonnent le même refrain : la réforme des régimes spéciaux est inéluctable, c'est évident qu'il y aura une réforme, la réforme est nécessaire...

D'après un sondage commandé par la direction de la SNCF, ce serait même l'avis d'une grande majorité de cheminots. A se demander, alors, pourquoi les cheminots ont fait grève à 75%, le 18 novembre ! Comme l'a si bien dit Didier Le Reste, secrétaire de la CGT-Cheminots, ce sont là des manoeuvres d'intimidation, ni plus, ni moins.

Une chose est certaine : à partir du 13 novembre au soir, les cheminots, les gaziers, les électriciens, ceux de la RATP seront en grève pour le maintien intégral de leur régime de retraite et, par là même, pour la défense des retraites de tous les salariés.

On ne voit d'ailleurs pas comment on pourrait couper cette poire pourrie en deux !

Ce que nous voulons, c'est :

- Pas un trimestre de cotisation en plus !
- Pas un seul centime de " décote " !
- Maintien de la valeur actuelle de l'annuité : un an de cotisation = 2%


Telle est la base solide de l'unité des salariés et de leurs organisations syndicales.

Les 40 années, au nom de l'équité ? Pas question. Cela, c'est le nivellement par le bas, c'est la déchéance. On ne peut pas négocier notre propre déchéance.

l'équité, c'est le retour aux 37,5, tout de suite, public-privé.

Ceux qui " négocient ", tel Duchemin, le chef de la FGAAC (fédération autonome des agents de conduite SNCF) ont-ils seulement gardé à l'esprit que la retraite cinq ans plus tôt déclenche 6000 embauches statutaires par an à la SNCF (selon " la vie du rail ") ? Accepter la réforme, c'est mettre son mouchoir sur 30000 embauches potentielles de jeunes chômeurs dans les cinq ans à venir ! Est-ce cela que veut Duchemin ? En tous cas, ce n'est pas ce que veulent les roulants.

Négocier la réforme est indigne de tout responsable syndicaliste qui se respecte. Il n'y a rien à négocier !
Une chose est sûre : par la grève unie et totale jusqu'au retrait de la réforme Sarkozy, on peut gagner.

C'est une certitude : si Sarkozy est contraint de retirer sa réforme des régimes spéciaux, face à la grève, face à l'unité des travailleurs et de leurs organisations, il ne pourra pas engager la troisième réforme du régime général, il ne pourra plus rien réformer. Voilà ce qui est en jeu.

RETRAIT TOTAL DE LA RÉFORME SARKOZY !


Modifié le lundi 12 novembre 2007
Voir aussi dans la catégorie Tracts nationaux
Retraites : ni loi ni réforme ! Dirigeants syndicaux, arrêtez de discuter !Retraites : ni loi ni réforme ! Dirigeants syndicaux, arrêtez de discuter !

Ce gouvernement veut liquider la « protection sociale à la française » et son système dit de retraite par répartition : son but est de faire main basse sur l’énorme budget de la Sécurité...

SAUVONS LES HOPITAUX ! Pour un appel uni à la populationSAUVONS LES HOPITAUX ! Pour un appel uni à la population

Depuis deux ans, les personnels hospitaliers et leurs syndicats CGT FO SUD combattent pied à pied les « réformes », « plans » et leurs conséquences terribles pour l’ensemble des personnels...

Pour Théo. Unité ! Justice – Vérité !Pour Théo. Unité ! Justice – Vérité !

Nous le savons tous, un jeune homme de 22 ans a été victime d’actes de barbarie et de torture par des policiers d’Aulnay-Sous-Bois, le 2 février dernier. Nous le savons tous, le procureur de...

Tract commun La Commune - GSI - manif du 14-06-2016Tract commun La Commune - GSI - manif du 14-06-2016

RETRAIT TOTAL sans condition, ni discussion !

Tract commun La Commune - GSI pour le 28 avril 2016Tract commun La Commune - GSI pour le 28 avril 2016

Et si au soir du 28,la loi « travail » n’est pas retirée ?

Tract commun La Commune - GSI pour le 9 avril 2016Tract commun La Commune - GSI pour le 9 avril 2016

« Temps forts », ou grève générale tous ensemble, en même temps pour le Retrait de la loi El Khomri, il faut choisir !



HAUT