MARCHE CONTRE LES VIOLENCES SEXISTES ET SEXUELLES DU 23 NOVEMBRE 2019

MARCHE CONTRE LES VIOLENCES SEXISTES ET SEXUELLES DU 23 NOVEMBRE 2019

Les femmes sont à l’échelle mondiale au cœur d’une véritable révolution anti-patriarcale. De la lutte pour conquérir le droit à l’avortement libre, gratuit et sûr en Argentine, aux avant-postes dans les révoltes au Chili, au Liban, en Irak, en Rojava, les femmes se dressent partout pour obtenir la fin des inégalités.

Pour mettre à bas l’exploitation et l’oppression, il faut vaincre le capitalisme et le patriarcat. Tel est le sens du combat historique de l’ensemble de la classe ouvrière et de la jeunesse.

En France, les femmes sont victimes de violences sociales et économiques institutionnalisées. Par exemple, une femme travailleuse perçoit, à poste et qualifications égales, un salaire en moyenne inférieur de 20 % à celui d’un homme. A la retraite, les femmes travailleuses perçoivent en moyenne une pension inférieure de 40 % à celle d’un homme.

Les violences sont aussi physiques et psychologiques : harcèlements, viols, agressions, insultes, coups, humiliations

En France, tous les 2 jours, une femme meurt assassinée sous les coups de son compagnon, partenaire ou ex. À la date du 15 novembre 2019, ce sont135 femmes qui ont été tuées.

En France, chaque année, environ 220 000 femmes sont victimes de violences physiques et/ou sexuelles commises par leur ancien ou actuel partenaire.

En France, chaque jour, 255 femmes sont victimes de viol ou de tentative de viol.

En France, 14,5 % des femmes âgées de 20 à 69 ans ont subi des violences sexuelles au cours de leur vie (viols, tentatives de viol, attouchements imposés par la force) contre 3,9 % des hommes de la même tranche d’âge.

Nous sommes contre le patriarcat parce que nous voulons mettre fin à toute inégalité de genre. Nous sommes anticapitalistes parce que ce système est responsable de toutes les violences. Nous sommes internationalistes parce que notre lutte n’a pas de frontières.

Notre courant La Commune – Ligue Socialiste Internationale appelle à participer à la marche nationale initiée par le collectif NOUS TOUTES, soutenue par des dizaines d’associations, syndicats et partis, le samedi 23 novembre 2019, à Paris, 14h00, Place de l’Opéra, pour dire

STOP AUX VIOLENCES SEXISTES ET SEXUELLES !

Paris, le 11 novembre 2019

Modifié le lundi 18 novembre 2019
Voir aussi dans la catégorie Déclarations
MARCHE CONTRE LES VIOLENCES SEXISTES ET SEXUELLES DU 23 NOVEMBRE 2019MARCHE CONTRE LES VIOLENCES SEXISTES ET SEXUELLES DU 23 NOVEMBRE 2019

Les femmes sont à l’échelle mondiale au cœur d’une véritable révolution anti-patriarcale. De la lutte pour conquérir le droit à l’avortement libre, gratuit et sûr en Argentine, aux...

Bas les pattes devant le peuple kurde ! Troupes turques, hors le Rojava !Bas les pattes devant le peuple kurde ! Troupes turques, hors le Rojava !

Le 9 octobre 2019, profitant du retrait des forces US décidé par Donald Trump, l’armée turque a lancé une vaste offensive militaire contre le peuple kurde en envahissant le Rojava (région...

Communiqué :Communiqué :

Nous avons appris l’incarcération de Louisa Hanoune, porte-parole du Parti des travailleurs d’Algérie.En ce qui nous concerne, nous dénions le droit aux mafieux et corrompus qui tentent encore...

L’armée contre les manifestants ? À BAS LA RÉPRESSION !L’armée contre les manifestants ? À BAS LA RÉPRESSION !

Communiqué Sans aucun doute, la décision gouvernementale d’envoyer les militaires de l’opération Sentinelle , signe-t-elle un aveu de faiblesse. Pour autant, nous n’avons aucune raison de la...

ALERTE à toutes, à tous les syndicalistes et défenseurs  de nos droits !ALERTE à toutes, à tous les syndicalistes et défenseurs de nos droits !

Communiqué

Appel à une riposte unitaire démocratiqueAppel à une riposte unitaire démocratique

Communiqué HALTE A LA VIOLENCE DE L’ÉTAT – HALTE A LA RÉPRESSION – HALTE A L’ÉTAT D’EXCEPTION – AMNISTIE DE TOUS LES MANIFESTANTS CONDAMNÉS



HAUT