L’armée contre les manifestants ? À BAS LA RÉPRESSION !

Communiqué

Sans aucun doute, la décision gouvernementale d’envoyer les militaires de l’opération Sentinelle , signe-t-elle un aveu de faiblesse. Pour autant, nous n’avons aucune raison de la banaliser, de l’avaliser, de n’y voir qu’une parade. Hier, des enseignants de Toulouse ont été alignés contre un mur et, ensuite, gazés par les CRS. Il n’y avait pas, cette fois-ci l’alibi des casseurs .

L’armée contre les manifestants ? À BAS LA RÉPRESSION !

S’agissant des manifestations de Paris qui ont dégénéré, nous savons que les forces de l’ordre, comme toujours, ont agressé les manifestants avant que les casseurs n’entrent en scène.

Depuis la fin du mois de novembre, nous intervenons systématiquement pour une action unie du mouvement ouvrier et démocratique, syndical et politique, pour la Défense des droits démocratiques violés par ce gouvernement et concrètement pour l’amnistie des manifestants condamnés, la libération des emprisonnés, l’interdiction des « flash-ball » et grenades diverses mutilantes.

Tout indique que l’actuel gouvernement agit comme un gouvernement de transition vers un gouvernement de type fasciste dans ce pays.

Nous n’avons pas pour habitude ou pour méthode d’agiter des épouvantails et, encore moins, de faire de la politique-fiction. Ce sont les faits, rien que les faits qui nous livrent - coup de matraque après coup de matraque, tirs après tirs - les symptômes.

Le chaos ? C’est la politique du gouvernement qui l’engendre.

La seule mesure d’ordre, c’est l’intervention du mouvement ouvrier et démocratique sur le terrain de la défense des droits fondamentaux des citoyennes et citoyens. Une initiative commune des confédérations syndicales, associations, Ligue des droits de l’Homme, etc. s’avère plus que jamais nécessaire.

Personne ne comprendrait que l’inertie actuelle, même enrobée de grands discours dans le vide, se prolonge un jour de plus.

La défense de nos droits démocratiques est, elle aussi, une question de rapport de force.





Secrétariat du CN de La Commune - pour un parti des travailleurs
21 mars 2019

Modifié le vendredi 22 mars 2019
Voir aussi dans la catégorie Déclarations
Bas les pattes devant le peuple kurde ! Troupes turques, hors le Rojava !Bas les pattes devant le peuple kurde ! Troupes turques, hors le Rojava !

Le 9 octobre 2019, profitant du retrait des forces US décidé par Donald Trump, l’armée turque a lancé une vaste offensive militaire contre le peuple kurde en envahissant le Rojava (région...

Communiqué :Communiqué :

Nous avons appris l’incarcération de Louisa Hanoune, porte-parole du Parti des travailleurs d’Algérie.En ce qui nous concerne, nous dénions le droit aux mafieux et corrompus qui tentent encore...

L’armée contre les manifestants ? À BAS LA RÉPRESSION !L’armée contre les manifestants ? À BAS LA RÉPRESSION !

Communiqué Sans aucun doute, la décision gouvernementale d’envoyer les militaires de l’opération Sentinelle , signe-t-elle un aveu de faiblesse. Pour autant, nous n’avons aucune raison de la...

ALERTE à toutes, à tous les syndicalistes et défenseurs  de nos droits !ALERTE à toutes, à tous les syndicalistes et défenseurs de nos droits !

Communiqué

Appel à une riposte unitaire démocratiqueAppel à une riposte unitaire démocratique

Communiqué HALTE A LA VIOLENCE DE L’ÉTAT – HALTE A LA RÉPRESSION – HALTE A L’ÉTAT D’EXCEPTION – AMNISTIE DE TOUS LES MANIFESTANTS CONDAMNÉS

La brècheLa brèche

Le fait est : le pouvoir a plié face à la lame de fond en gilet jaune. Cette lame de fond, en quelques jours, s’est engouffrée dans la brèche ouverte par LA CRISE DU POUVOIR une crise dont...



HAUT