Déclaration de La Commune suite au 28 avril

Assez d’attente et de journées saute-mouton.
Dirigeants syndicaux, appelez à la grève générale

PPlus d’un million le 31 mars, 500 000, ce 28 avril. Ces chiffres font réfléchir. Nous connaissons les réponses toutes prêtes : « le mouvement s’essouffle». Voilà pour ce qui est de l’écume des choses. Dans la vraie vie, la volonté de combattre pour imposer le trait de la loi « travail » ne s’essouffle pas. Autant le dire : les salariés et les jeunes, dans leur grande masse, en ont assez des fausses ripostes imposées par les directions syndicales : action le 9 mars, puis « attendre et voir » pendant 3 semaines jusqu’au 31 mars. Puis, attente jusqu’au 9 avril, un samedi pour « protester » dans la rue. Et, de nouveau, attendre et voir jusqu’à ce 28 avril. Pendant ce temps-là, le gouvernement a le temps de présenter sa loi capitaliste devant les députés. Dans l’intervalle, deux jours avant le 28, un appel « carré » à la grève à la SNCF sur les conditions de travail des cheminots en général …Avec la CFDT, aile marchante de la loi El Khomri à l’initiative des dirigeants de la CGT-Cheminots. (Le 26, CGT Cheminots avec CFDT et UNSA ont appelé les cheminots « à participer massivement à la grève ». Et, le 28, la CGT- Cheminots a appelé les cheminots « à s’inscrire dans les manifestations et actions ». Ainsi, la journée du 28 était reléguée à l’arrière-plan )

Et, maintenant, à quand la prochaine ? Dans deux semaines ?

Ces « stratèges » syndicaux voudraient que la loi Khomri passe qu’ils ne s’y prendraient pas autrement. Depuis le début de la mobilisation pour le retrait de la loi Travail, aucun appel, ne serait-ce qu’à une grève de 24 heures, n’a été lancé par Martinez et Mailly. Ils appellent les salariés à « s’inscrire » dans ces journées d’action « saute moutons » dont l’inefficacité a été soulignée par de nombreux délégués au Congrès CGT. Côté FO, nous constatons que ses cortèges dans les manifestations parisiennes sont clairsemés. Leur « général », JC Mailly s’applique à parler le moins possible. Or, lorsque l’avant-projet de loi est tombé, n’avait-il pas dit « cela mérite une grève » ? Les hauts parleurs FO ont beau jeu de scander « grève générale jusqu’au retrait de la loi Khomri-Gattaz-Berger ». Mais si CGT FO  et plus largement, l’actuelle Intersyndicale n’y appellent pas, cela revient à en faire endosser la responsabilité par la base. Nous le connaissons bien ce discours : «  décidez à la base ! ». Or, la grève générale, c’est : tous ensemble, au même moment .Et, pour ce faire, eh bien, un appel national est indispensable. Un appel clair, « carré » à la grève générale, tous ensemble, en même temps, pour le retrait de la loi Travail, jusqu’à son retrait total.

Les choses sont simples : d’un côté, un gouvernement en crise, rejeté et de l’autre une immense majorité de salariés et de jeunes qui refusent cette loi. Il est donc possible, nécessaire, réaliste et réalisable d’arracher le retrait de cette loi qui détruit le Code du travail, dans les plus brefs délais.

La conclusion s’impose d’elle-même :
Martinez, Mailly, dirigeants syndicaux, Intersyndicale

Appelez haut et clair à la grève générale dans tout le pays,
public-privé, salariés-jeunes.

29-04-2016

Modifié le vendredi 29 avril 2016
Voir aussi dans la catégorie Déclarations
MARCHE CONTRE LES VIOLENCES SEXISTES ET SEXUELLES DU 23 NOVEMBRE 2019MARCHE CONTRE LES VIOLENCES SEXISTES ET SEXUELLES DU 23 NOVEMBRE 2019

Les femmes sont à l’échelle mondiale au cœur d’une véritable révolution anti-patriarcale. De la lutte pour conquérir le droit à l’avortement libre, gratuit et sûr en Argentine, aux...

Bas les pattes devant le peuple kurde ! Troupes turques, hors le Rojava !Bas les pattes devant le peuple kurde ! Troupes turques, hors le Rojava !

Le 9 octobre 2019, profitant du retrait des forces US décidé par Donald Trump, l’armée turque a lancé une vaste offensive militaire contre le peuple kurde en envahissant le Rojava (région...

Communiqué :Communiqué :

Nous avons appris l’incarcération de Louisa Hanoune, porte-parole du Parti des travailleurs d’Algérie.En ce qui nous concerne, nous dénions le droit aux mafieux et corrompus qui tentent encore...

L’armée contre les manifestants ? À BAS LA RÉPRESSION !L’armée contre les manifestants ? À BAS LA RÉPRESSION !

Communiqué Sans aucun doute, la décision gouvernementale d’envoyer les militaires de l’opération Sentinelle , signe-t-elle un aveu de faiblesse. Pour autant, nous n’avons aucune raison de la...

ALERTE à toutes, à tous les syndicalistes et défenseurs  de nos droits !ALERTE à toutes, à tous les syndicalistes et défenseurs de nos droits !

Communiqué

Appel à une riposte unitaire démocratiqueAppel à une riposte unitaire démocratique

Communiqué HALTE A LA VIOLENCE DE L’ÉTAT – HALTE A LA RÉPRESSION – HALTE A L’ÉTAT D’EXCEPTION – AMNISTIE DE TOUS LES MANIFESTANTS CONDAMNÉS



HAUT