L'émancipation des travailleurs sera l'oeuvre des travailleurs eux mêmes

- La Commune - Pour un Parti des Travailleurs -
membre du Courant international Mouvement Socialiste des Travailleurs
 ( IV ème Internationale )
(ADIDO - 8, rue de la Forêt Noire 34 080 MONTPELLIER)


Liberté pour Nelson Palomino

Publié le novembre 2004
PérouNelson Palomino, secrétaire général de la Confédération nationale des Producteurs Agricoles des régions de Coca du Perou (Conpaccp), est en détention depuis le mois de février 2003, accusé d'apologie du terrorisme et d'incitation à la violence. Il a été arrêté au moment où les paysans producteurs de coca étaient engagés dans un mouvement d'arrêts de travail et de manifestations contre l'arrachage forcé des plants de coca effectué dans le cadre d'une convention passée entre le gouvernement péruvien et celui des états-Unis.

Cette accusation arbitraire de la part de l'état se fonde sur les rapports des services de renseignement que dirigeait Cesar Almeida, aujourd'hui en prison pour corruption. l'accusation ne repose sur rien, et il faut ajouter que Palomino a été décoré par l'état pour le rôle qu'il a joué dans l'organisation des milices paysannes qui repoussèrent les agressions du Sentier Lumineux. Le ministre de l'Intérieur de l'époque, Alberto Sanabria Ortiz (sous le coup d'une enquête pour corruption) avait déclaré publiquement que l'accusation de terroriste portée à l'encontre de Palomino était une grave erreur. Cette " erreur " n'a pas été résolue par la libération de l'accusé, mais par le changement de l'accusation. Nelson Palomino a été condamné à dix ans de prison ferme sous les charges de séquestration, extorsion, association de malfaiteurs, vols aggravés. Notons qu'aucune de ces charges n'amotivé l'emprisonnement du dirigeant " cocalero " et qu'aucune preuve de sa culpabilité n'a été apportée. Palomino sera remis en liberté en 2013 s'il n'y a d'ici là pas d'autre mandat d'arrêt contre lui, a précisé le juge au moment de lire la sentence. Palomino se considère comme un prisonnier politique, a fait appel de sa con-damnation, et veut présenter son cas à la Commission Inter-nationale des Droits de l'Homme, à la recherche d'une justice que les tribunaux péruviens, soumis au pouvoir, lui refusent. Les agressions con-tre Palomino ne cessent pas : récemment transféré arbitrairement dans une autre prison, il a été, durant son transfert, victime d'un accident suspect qui a mis sa vie en danger, sans que le gouvernement et les autorités responsables ne donnent d'explication sur les faits. Non seulement il est victime d'une détention arbitraire, mais qu'il est en danger de mort aux mains de ses geôliers.

Nelson Palomino se trouve actuellement à la prison de Socobaya d'Arequipa, où il se rétablit à l'infirmerie des suites de l'accident dont il a souffert durant son transfert. Devant tous ces accidents et le silence complice des organisations qui se déclarent défenseurs des droits de l'Homme, nous avons décidé de constituer le comité " Liberté pour Nelson Palomino " afin de développer une campagne nationale et internationale pour la libération du Secrétaire général de la Confédération des producteurs agricoles des régions de coca du Pérou. Nous appelons tous ceux qui soutiennent la juste lutte des paysans " cocaleros " contre l'arrachage forcé, tous les défenseurs des droits de l'Homme, à se joindre à cette campagne. Tous, nous pouvons faire quelque chose en défense de Nelson Palomino et éviter ainsi qu'une nouvelle injustice ait lieu contre les droits de l'homme au Pérou.

Pedro Bernal et Enrique Fernandez Chacon

Voir aussi dans la catégorie Pérou
Les enjeux d'une élection

De même qu'en 1990, un candidat sans parti peut aujourd'hui être élu Président du Pérou. Ollanta Humala, un ex-militaire au discours populiste et anti-impérialiste, est arrivé en tête au...

Liberté pour Nelson Palomino

Nelson Palomino, secrétaire général de la Confédération nationale des Producteurs Agricoles des régions de Coca du Perou (Conpaccp), est en détention depuis le mois de février 2003, accusé...



HAUT