L'émancipation des travailleurs sera l'oeuvre des travailleurs eux mêmes

- La Commune - Pour un Parti des Travailleurs -
membre du Courant international Mouvement Socialiste des Travailleurs
 ( IV ème Internationale )
(ADIDO - 8, rue de la Forêt Noire 34 080 MONTPELLIER)


Les alliés antisémites de l’État d’Israël

Publié le dimanche 12 novembre 2017

L’Alternative pour l’Allemagne (AfD), parti d’extrême-droite, malgré un antisémitisme reconnu, voit dans Israël et sa politique antimusulmane un allié possible. Les sionistes et les militants de l’AfD ont un ennemi commun, les migrants d’origine musulmane et, bien évidemment, les Palestiniens. Israël ne voit pas d’un mauvaise œil l’AfD, puisqu’ils partagent des intérêts communs. Beatrix von Storch, député européen et vice-présidente de l’AfD a déclaré dans le journal Jerusalem Report : « Israël pourrait être un modèle pour l’Allemagne » 1 .

Les alliés antisémites de l’État d’IsraëlBeatrix von Storch
(photo : Hannibal Hanschke/Reuters)

Von Storch ne tarit pas d’éloges : « Israël fait aussi des efforts pour préserver sa culture particulière et ses traditions. Il devrait être possible d’en faire autant en Allemagne et dans toute autre nation . » 2 Le Jerusalem Post rappelle également que « En tant que membre du Parlement européen, von Storch a été l'un des membres fondateurs, en 2016, des «Amis de la Judée et de la Samarie au Parlement européen», composé principalement de membres de partis d'extrême droite . » 3 Cette « amicale » soutient la colonisation illégale de la terre palestinienne. Un de ses contacts est le chef du Conseil Régional de Shomron, une organisation de colons en Cisjordanie occupée.

L’ennemi commun de l’AfD et de l’État d’Israël

Israël a pendant de longues années fait cause commune avec l’extrême-droite européenne, en diabolisant les musulmans comme étant les envahisseurs étrangers à expulser. L’AfD a pendant toute la campagne électorale agité le danger de l’immigration musulmane. Dans cette campagne xénophobe, l’AfD a eu un soutien très efficace, en particulier financier, du Gatestone Institute, un Think tank islamophobe. Sa principale activiste, Nina Rosenwald, a inondé les réseaux sociaux allemands (« les migrants violent les femmes allemandes et amènent un flot de maladies »), propagande classique qu’utilisaient les nazis. Ces articles haineux ont été repris systématiquement par les militants de l’AfD. La même Rosenwald a siégé au Conseil d’Administration de l’AIPAC, l’organe central du lobby israélien aux Etats-Unis qui joue un rôle prédominant dans de nombreuses organisations pro-Israël. Le journaliste Max Blumenthal surnomme Nina Rosemwald « la maman poule de la haine antimusulmans ». La haine des migrants musulmans est la cause commune pour Israël et l’AfD.

Un soutien réciproque

La notion posant Israël comme fer de lance civilisationnel occidental contre l’Islam est une revendication-clé de Netanyahu. Ce même Netanyahu s’est jusqu’à ce jour bien abstenu d’une quelconque critique vis-à-vis des résultats de l’AfD aux élections allemandes. Le lobby israélien, l’Anti-Defamation League, pendant des années, a courtisé et blanchi des prêcheurs de haine antimusulmans parce qu’ils soutenaient les vues pro-israéliennes de l’ADL. Israël a reçu en grande pompe les anciens conseillers de Trump, Steve Bannon et Sébastien Gorka, sachant que Bannon prendra la parole au gala de l’Organisation Sioniste d’Amérique et que Gorka, qui a des relations étroites avec les nazis états-uniens (ceux de Charlottesville), a été reçu en Israël. A noter que l’AfD a embauché le cabinet-conseil politique étatsunien, Harris Média, auparavant utilisé par Trump et le Likoud de Netanyahu, pour propager son message antimusulman. Enfin, que penser de la collusion de Netanyahu avec des dirigeants de l’extrême-droite européenne, dont le Premier Ministre hongrois Viktor Orban, qui tente de réhabiliter, dans son pays, un dirigeant allié d’Hitler pendant la guerre ? L’AfD et le régime sioniste ont en fait un intérêt commun, celui de développer une politique antimusulmane, les premiers en Allemagne, en dénonçant journellement une supposée invasion par les musulmans et les seconds en menant leur campagne d’apartheid contre le peuple palestinien.

Deux millions de dollars au service des colons

Dans le même temps, avec le soutien des amis fascistes européens de « Judée et Samarie », le gouvernement sioniste s’engage dans un soutien financier pour promouvoir les produits des colonies visées par un boycott international. Lors d’une visite dans la vallée du Jourdain occupée, Gilad Erdan a annoncé que son ministère aiderait les fermiers-colons pour qu’ils trouvent de nouveaux marchés. « La Vallée du Jourdain fait partie de l’Etat d’Israël et le restera à jamais », a dit Erdan . « Les fermiers y maintiennent un formidable modèle de coexistence, emploient des Palestiniens très bien payés. » David Elhiani, à la tête du Conseil Régional de la Vallée du Jourdain et président du Forum Colonial de Lutte Contre le Boycott, a réagi positivement à la sombre initiative du gouvernement sioniste.

Le combat contre l’extrême droite et contre la politique sioniste ne font qu’un. Le combat pour la défense des migrants et du peuple palestinien soumis à l’apartheid ne font qu’un. Le boycott international est un des moyens de ce combat face au blocus qui frappe, isole et affame les Palestiniens.




Francis Charpentier,
5 novembre 2017



1. http://www.jpost.com/International/The-rise-of-Germanys-far-right-AfD-leader-sits-down-with-the-Post-505898

2. Article cité ci-dessus

3. Article cité ci-dessus


Voir aussi dans la catégorie Palestine
La ligne de partage des eaux des oppresseursLa ligne de partage des eaux des oppresseurs

Infos palestiniennes n°2 La politique hydro-stratégique israélienne, est très ancienne et capitale pour affirmer leur pouvoir et leur puissance sur la population palestinienne.Selon un rapport...

Première victoire du peuple palestinien uniPremière victoire du peuple palestinien uni

Infos palestiniennes depuis le 10/11/2018 Ce qui suit est notre premier article d’une longue suite : « Infos palestiniennes ». Il est motivé par la volonté de ROMPRE LE SILENCE et de BATTRE...

La question palestinienne, du XIXe siècle à nos joursLa question palestinienne, du XIXe siècle à nos jours

Voici en pièce jointe la version PDF de l'édition 2004 de notre brochure "La question palestinienne".Document indispensable pour qui souhaite démêler la situation du Proche-Orient et, plus...

État d’Israël – État criminelÉtat d’Israël – État criminel

Halte aux Massacres ! La Lettre de La Commune, nouvelle série, n° 41 – Vendredi 13 avril 2018 Le porte-parole de l’armée israélienne tweetait le 30 mars : « rien ne s’est accompli sans...

Du sang palestinien sur les mains de TrumpDu sang palestinien sur les mains de Trump

Trump, utilisant une loi étasunienne de 1995, a répondu aux aspirations des sionistes du gouvernement Netanyahou, en reconnaissant Jérusalem comme capitale de l’État d’Israël. L’annonce de...

Les alliés antisémites de l’État d’IsraëlLes alliés antisémites de l’État d’Israël

L’Alternative pour l’Allemagne (AfD), parti d’extrême-droite, malgré un antisémitisme reconnu, voit dans Israël et sa politique antimusulmane un allié possible. Les sionistes et les...



HAUT