L'émancipation des travailleurs sera l'oeuvre des travailleurs eux mêmes

- La Commune - Pour un Parti des Travailleurs -
membre du Courant international Mouvement Socialiste des Travailleurs
 ( IV ème Internationale )
(ADIDO - 8, rue de la Forêt Noire 34 080 MONTPELLIER)


Le racisme et l’État policier en marche

Publié le mardi 27 juin 2017

Les propagandistes bourgeois, que sont les médias subventionnés (quasiment tous les médias) et leurs maîtres au pouvoir, se gargarisent à parler de « renouvellement », de « dégagisme », de « turn-over », de « mouvement », de « changement » ou autres « bouleversements » dans la vie politique. Ce qu’ils feignent de ne pas voir en revanche, ce sont les constances. L’une des plus frappante est celle de la répression policière, du racisme d’État et, plus généralement, de la sape minutieuse mais forcenée des droits démocratiques. Parlons-en.

Le racisme et l’État policier en marche

L’Afrique a été et continue d’être le théâtre de l’exploitation la plus brutale. La misère est le lot commun de millions d’africains qui, quand ils ne meurent pas de faim, connaissent des conditions de vie et de travail effroyables. Ceux qui parviennent à s’évader de l’enfer pour rejoindre la « civilisation », ont le triste privilège de se heurter à la xénophobie et à toutes sortes de discriminations racistes.

L’invention du « racisme anti-blanc »

Pour les femmes noires, c’est souvent la double peine… Alors quand elles osent se regrouper en associations « afro-féministes », certains se méfient. Quand l’une de ces associations a le malheur d’organiser un festival avec des ateliers qui, pour certains, sont réservés aux femmes noires, la chaîne LCI traduit l’événement par « festival interdit aux blancs » ! Il n’en faut pas plus au FN et ses satellites de la facho-sphère hexagonale pour s’indigner face au « racisme anti-blancs ». Même SOS Racisme et la LICRA hurlent au loup… Anne Hidalgo, maire de Paris, en bonne pourfendeuse de l’oppression et de la discrimination que subit la minorité blanche de la capitale, « tweet » rageusement : « Je demande l'interdiction de ce festival. Je vais saisir le Préfet de Police en ce sens. » ; « Je me réserve également la possibilité de poursuivre les initiateurs de ce festival pour discrimination. » Dommage que Madame Hidalgo ne fasse pas preuve d’autant de réactivité pour combattre le mal logement dans sa ville.

Le président qui parlait avec des cadavres dans la bouche

Le 2 juin dernier, notre cher président fraîchement élu se fend d’une bonne blague. En visite dans le Morbihan, alors qu’un interlocuteur lui parle de deux types de bateaux de pêche en Guyane – la « tapouille » et le « kwassa-kwassa » –, il rétorque hilare : « Ah non c’est à Mayotte les kwassa-kwassa… Mais le kwassa-kwassa pêche peu, il amène du comorien ! » Effectivement, des comoriens utilisent ces embarcations pour gagner Mayotte et une vie meilleure. La plaisanterie est d’un goût exquis puisque depuis plus de 20 ans, ce sont des milliers de comoriens qui périssent dans des naufrages de kwassa-kwassa. Mais le candidat FN de Mayotte aux dernières législatives a dû se bidonner. Lui qui déclarait il y a un an en parlant des comoriens : « […] Vu la vitesse avec laquelle ces individus se reproduisent… Si je pouvais les asperger d’un produit pour les exterminer, je ne m’en serais pas privé ! » 1

Vive …la liberté !

Racisme toujours… La députée noire Danièle Obono (FI) a eu le malheur en 2012 de signer une pétition de soutien au groupe ZEP. Cette pétition, initiée par les Inrocks, appelait au soutien du chanteur du groupe, attaqué en justice par une organisation d’extrême droite pour avoir osé écrire « nique la France » dans une chanson. Loin d’être la seule à avoir signé – parmi les signataires : Noël Mamère, Clémentine Autain, Eva Joly, Olivier Besancenot… – elle n’a pourtant pas échappé aux foudres des chiens de garde de la station RMC le 21 juin dernier 2 . En effet, les animateurs de l’émission « les grandes gueules » l’ont quasiment sommée de dire « vive la France » puisqu’elle venait d’être élue dans notre beau pays démocratique. Ça ressemble fortement à une mise au pas...

Roi d’une république bananière

Pour ce qui est des droits démocratiques, pas de problème ! Notre cour des miracles a ce qu’il faut en rayon. Vous ne voulez plus de l’état d’urgence ? Facile, on va le supprimer et le remplacer par un état d’urgence canada dry. Il suffira de modifier le droit commun en y instillant l’ensemble ou presque des mesures de l’état d’urgence. Amnesty international n’a pas fini de nous prendre pour une république bananière.

Notre ministre de l’intérieur Gérard Collomb est un homme très sensible. Tout le monde a été très touché de le voir au bord des larmes lors de la passation de pouvoir entre Hollande et Macron... Le 23 juin à Calais, le papy larmoyant avait laissé la place à une sorte de cerbère froid et cynique, ne tarissant pas d’éloges pour le travail des forces de l’ordre qui, entre autres mesquineries, s’appliquent à harceler les migrants ainsi que les associations qui leur viennent en aide. Un magnifique numéro de ministre borné, utilisant tous les poncifs du genre. Du fameux « appel d’air » aux compliments à ses chères forces de police si dévouées et pleine d’humanité… Quel renouveau !



Vincent Lachefer,
29 juin 2017



1. http://www.comores-infos.net/mayotte-anli-madi-boinali-un-elu-francais-appelle-a-exterminer-les-comoriens-par-un-gaz/
2. http://www.liberation.fr/france/2017/06/22/de-quel-droit-somme-t-on-daniele-obono-de-crier-vive-la-france_1578755


Voir aussi dans la catégorie France
La formation professionnelle en miettes - Première partieLa formation professionnelle en miettes - Première partie

Dossier du mois La loi El Khomri a mis en route le « Compte Personnel d’Activité » (CPA). Un « compte » qui aurait pu aussi bien s’appeler «  Compte de Précarité Assurée », sous...

Vers un Manifeste de La CommuneVers un Manifeste de La Commune

Comme l’avait déjà annoncé Marx, le capitalisme condamne des masses considérables d’êtres humains à « mourir de faim dans un monde d’abondance ». Comme l’avait annoncé Jaurès : «...

Urgence - HôpitalUrgence - Hôpital

Les hôpitaux sont la proie des prédateurs au pouvoir. S’appuyant sur des lois, des décrets, des réformes de rationnement et de rentabilisation de la santé, au nom de « la maîtrise des...

Comment Macron et Collomb traquent les réfugiésComment Macron et Collomb traquent les réfugiés

Une Europe qui refuse d’accueillir les réfugiés. En France, malgré les discours démagogiques de Macron, les réfugiés demeurent aux yeux de tous ces politiciens le fardeau qu’ils veulent...

Contre MélenchonContre Mélenchon

Contribution de Daniel Petri. Ci-dessous le sommaire et la préface. Vous pouvez retrouver l'intégralité de la contribution en PDF joint. (Voir partie II)

La violence policière « en marche »La violence policière « en marche »

L’état d’urgence, reconduit à plusieurs reprises depuis deux ans, a jeté une lumière crue sur la violence policière de l’État. Les « bavures » sont nombreuses, de plus en plus graves,...



HAUT