L'émancipation des travailleurs sera l'oeuvre des travailleurs eux mêmes

La Commune - Pour un parti des travailleurs - membre du courant international Mouvement Socialiste des Travailleurs ( IVe Internationale)
(ADIDO - 8, rue de la Forêt Noire 34 080 MONTPELLIER)


Où va la FI ?

Publié le lundi 20 mars 2017

(France insoumise)

 La FI, mouvement créé par Mélenchon, avait choisi la date du 18 mars pour organiser sa grande procession « manifestive ». Des dizaines de milliers de personnes, venues de toute la France étaient présentes. Chacun a dû se frayer son chemin dans une forêt de drapeaux tricolores : les mêmes drapeaux que les « fillonistes » arboraient au Trocadero, deux semaines auparavant.

Où va la FI ?

La FI avait choisi pour montrer ses muscles la date de la commémoration de la Commune de Paris (mars-mai 1871) qui fut écraséé par les troupes versaillaises au drapeau bleu, blanc, rouge.

La drapeau tricolore est le symbole, non de la « patrie en danger », mais des crimes commis contre les ouvriers parisiens en Juin 1848 et en mai 1871 : des dizaines de milliers de morts, souvent lynchés, des milliers de déportés et d’emprisonnés.

L’infâme drapeau tricolore

· Paul Brousse, combattant rescapé de la Commune de Paris, le nomma «L’infâme drapeau tricolore ».

· Le 9 juillet 1871, la majorité des députés royalistes, tout en exprimant sa " déférence " au comte de Chambord, le petit fils de Charles X, fit acte de fidélité au drapeau tricolore " devenu, par opposition à l'étendard sanglant de l'anarchie, le drapeau de l'ordre social " (cité dans " les débuts de la III ème République ". J-M Mayeur Page 17. Seuil - histoire. 1973). Le Blanc de ce torchon tricolore désignait, en effet, la Royauté

. Dans son adresse aux travailleurs français, du 18 mars 1892, pour marquer l’anniversaire de la Commune, Friedrich Engels écrivait : « Il y a 21 ans aujourd’hui que le peuple de Paris arborait le drapeau rouge, en défi à la fois au drapeau tricolore français qui flottait à Versailles et au drapeau tricolore allemand qui flottait sur les forts occupés par les Prussiens. […] Ce qui fait la grandeur historique de la Commune, c’est son caractère éminemment international . C’est ce défi hardiment jeté à tout sentiment de chauvinisme bourgeois. La classe ouvrière de tous les pays ne s’y est pas trompée. Que les bourgeois célèbrent leur 14 juillet ou leur 22 septembre. La fête de la classe ouvrière, partout et toujours, sera le 18 mars ! » ( http://mjcf.pevele-melantois. over-blog.fr/article-16020831. html )

Tout cela, le Chef de la FI le sait fort bien. En se hissant sur une marée basse de drapeaux « BBR », dans une mise en scène préparée à l’avance, il a montré clairement que la FI se situe clairement, « festivement » et bruyamment en dehors du mouvement ouvrier.

La FI s’est montrée sous son vrai jour, celui du chauvinisme, celui de la « concorde nationale », c’est-à-dire de la collaboration des classes, c’est-à-dire la soumission des travailleurs et des syndicats au nom de l’insoumission, c’est-à-dire une politique réactionnaire sur toute la ligne.

Un bras d’honneur au mouvement ouvrier et à ses combats

Les syndicalistes, les militants ouvriers et les jeunes qui ont été « hameçonnés » par ce cheval de Troie qu’est la FI vont comprendre que cette enseigne n’a pas pour but de « rompre avec ce monde pourri », pas plus qu’elle n’a pour but « d’éradiquer le travail précaire » ou de combattre l’Union européenne. La seule lecture du programme de la FI, au-delà des boniments, permet en effet d’établir que ces gens-là veulent « changer quelque chose » pour que « tout reste pareil », sous le drapeau des Versaillais, sous la dictature des taux de profits capitalistes, sous le joug du travail précaire.

En faisant flotter le drapeau BBR le jour de la commémoration du 18 mars 1871, la FI a fait un bras d’honneur au mouvement ouvrier et à ses combats.

« L’avenir en commun »* se vantent-ils ! L’ avenir ? La FI n’en a aucun !




Le 20 mars 2017


* titre du programme de la FI


Voir aussi dans la catégorie Déclarations
À BAS LA Ve RÉPUBLIQUE  ANTIDEMOCRATIQUE, À BAS LES CANDIDATS DU CAPITALÀ BAS LA Ve RÉPUBLIQUE ANTIDEMOCRATIQUE, À BAS LES CANDIDATS DU CAPITAL

Depuis plusieurs mois, nous avons dit que cette élection ne pouvait ouvrir aucune issue meilleure à la population travailleuse. Cette élection a été utilisée pour contenir, tant bien que mal,...

Premier tour des élections : notre positionPremier tour des élections : notre position

La Commune n’a soutenu aucun des 11 candidats à l’élection présidentielle. Dans le cadre de cette élection terriblement anti-démocratique, aucun candidat, petit ou grand, ne pouvait...

Plus jamais ça !Plus jamais ça !

Communiqué de La Commune diffusé à l'hôpital Cochin de Paris.Après le suicide d’une infirmière le 7 mars et le suicide d’un cheminot le 10 mars Le point de vue de deux travailleurs...

Où va la FI ?Où va la FI ?

(France insoumise) La FI, mouvement créé par Mélenchon, avait choisi la date du 18 mars pour organiser sa grande procession « manifestive ». Des dizaines de milliers de personnes, venues de...

Communiqué : Pour ThéoCommuniqué : Pour Théo

Un jeune homme de 22 ans a été victime d'ACTES DE BARBARIE à Aulnay Sous-bois de la part de ressortissants de la Police  qui renouent avec la sinistre tradition de la Milice pétainiste. Il...

« Le point de rupture »« Le point de rupture »

Valls a donc été éliminé à plates coutures, sur son propre terrain. Dans le même temps, la candidature de Fillon est gravement compromise. Ce dernier rebondissement fait une autre victime : la...



HAUT