L'émancipation des travailleurs sera l'oeuvre des travailleurs eux mêmes

La Commune - Pour un parti des travailleurs - membre du courant international Mouvement Socialiste des Travailleurs ( IVe Internationale)
(ADIDO - 8, rue de la Forêt Noire 34 080 MONTPELLIER)


Déclaration au lendemain du second tour : Le front du refus

Publié le lundi 08 mai 2017
Déclaration au lendemain du second tour : Le front du refus

Sans surprise, Macron a été « élu » dans les conditions que l’on sait. Dans les conditions d’une pure escroquerie politique. Au premier tour, il « rassemblait » sur son nom 18% des inscrits et sur ces 18% d’électeurs, une bonne partie d’entre eux ont voté pour lui uniquement parce qu’ils considéraient qu’il était « le mieux placé pour battre Le Pen ». Il est donc « élu » par 42% des inscrits dont une grande partie a voté« pour éviter le pire ». Il est donc largement MINORITAIRE.

C’est donc à cela que sert l’extrême droite instrumentalisée par les médias aux ordres des grandes fortunes : faire élire les candidats ultra-réactionnaires du capital financier, de l’UE et du MEDEF.

LR, PS, PCF mais aussi le parti de gauche de Mélenchon ont donc servi de rabatteurs pour nous imposer au nom du « barrage au FN » un chef de l’Etat décidé à détruire ce qu’il reste du Code du travail à coup d’ordonnances et à coups de matraque.

Quoi qu’en disent les apparences : Macron et ses soutiens n’ont pas gagné. En témoigne l’irruption d’un bloc de plus de 35% d’abstentionnistes et de citoyens qui ont émis des votes blancs-nuls. Ce record inégalé de « refus de vote » à « l’élection suprême » s’inscrit dans la continuité du mouvement engagé au printemps 2016 pour le retrait de la loi El Khomri. Il y est relié par un fil rouge.

Dès à présent, tout va être fait dans une sorte de concert de casseroles pour canaliser la colère dans le trou de souris des législatives. Pendant ce temps-là, Macron mettra au point ses ordonnances que la droite applaudit. Macron déblayera le terrain pour porter le coup de grâce aux CDI, avec la bénédiction des Baroin-Bertrand-Morano et autres vestiges de LR.

Entre Lutte des places et Lutte de classes, nous avons choisi : le temps n’attend pas. L’heure est à l’affirmation du Front du refus pour l’abrogation totale de la loi El Khomri, pour le retrait total des projets d’ordonnances de Macron, pour en finir avec les licenciements et le travail précaire. Dans cette voie, les salariés attendent de leurs organisations syndicales qu’elles jouent leur rôle d’outil de défense des travailleurs et de leurs revendications, que leurs dirigeants prennent fait et cause : aucune ‘implication », aucune « négociation » à l’envers : l’abrogation totale de la loi El Khomri et le retrait des projets d’ordonnances est le préalable nécessaire à toute négociation.

Pour notre part, nous allons redoubler d’effort pour regrouper vers un parti des travailleurs de lutte de classes et de revendications.



08-05-2017 20 heures


Voir aussi dans la catégorie Déclarations
À la veille du 12 septembre : À bas la loi El Khomri – À bas les ordonnances – À bas Macron et tous ses plansÀ la veille du 12 septembre : À bas la loi El Khomri – À bas les ordonnances – À bas Macron et tous ses plans

Le 12 septembre approche. Chacun sait que cette journée ne fera pas céder le gouvernement. Mais, pour de nombreux salariés, jeunes et syndicalistes, elle n’est pas sans enjeu. Beaucoup y seront...

APL, Pas touche !APL, Pas touche !

Macron a donc décidé de prélever 5 euros à tous les allocataires de l’APL. Il ne cache pas que cette mesure est la première pierre d’une réforme de cette allocation que touchent les...

Journée du 12 septembre : Face aux ordonnances du gouvernement MacronÀ propos de la journée du 12 septembre

Face aux ordonnancesNotre position Philippe Martinez a donc convoqué une journée d’action, le 12 septembre. Mailly n’a pas encore arrêté sa position. De nombreuses organisations (dont Lutte...

Après le viol de la commémoration de la rafle du Vél d’HivAprès le viol de la commémoration de la rafle du Vél d’Hiv

Contre le sionisme et ses soutiens

Abstention record au législatives 2017 : La fête est finieLa fête est finie

Cette fois, le festin électoral est fini. Les abstentions ont sonné la fin de cette « récréation », elles défient le Pouvoir et le Régime finissant. Ce sont 67% des électeurs qui se sont...

POUR LE FRONT DU REFUS - POUR UN PARTI QUI NOUS REPRÉSENTE VRAIMENTPOUR LE FRONT DU REFUS - POUR UN PARTI QUI NOUS REPRÉSENTE VRAIMENT

Élections législatives des 11 et 18 juin – Premier tour



HAUT