L'émancipation des travailleurs sera l'oeuvre des travailleurs eux mêmes

La Commune - Pour un parti des travailleurs - membre du courant international Mouvement Socialiste des Travailleurs ( IVe Internationale)
(ADIDO - 8, rue de la Forêt Noire 34 080 MONTPELLIER)


Communiqué : Première victoire !

Publié le samedi 27 août 2016

Arrêtés anti-burkini désavoués

Ce 26 août, le Conseil d’Etat a rendu sa décision sur l’un des arrêtés anti-burkini : « l’arrêté litigieux a ainsi porté une atteinte grave et manifestement illégale aux libertés fondamentales que sont la liberté d’aller et venir, la liberté de conscience et la liberté personnelle. ». C’est une décision de principe qui vaut pour tout ce type d’arrêtés. C’est une victoire, au crédit de la défense des droits démocratiques et libertés fondamentales. C’est une victoire au compte du combat pour en finir avec le racisme d’Etat islamophobe.

Communiqué : Première victoire !

Cette victoire juridique porte un coup sévère à Valls dont la position a été contestée par plusieurs ministres et par des parlementaires, tels le sénateur-maire d’Alfortville, Luc Carvounas, pourtant « vallsien », qui a tenu à rappeler que « la laïcité n’a rien à voir avec les tenues vestimentaires ».

En appuyant les arrêtés municipaux d’une droite « pure et dure », Valls a de lui-même créé une nouvelle crise gouvernementale, plus ouverte que toutes les précédentes.

C’est ainsi que la bataille pour l’annulation des arrêtés anti burkini, loin de nous éloigner de la lutte de classes, nous en rapproche.  Toute lutte de classes est une lutte politique qui intègre le combat pour la défense des droits démocratiques élémentaires, de la liberté de mouvement et le combat contre les tentatives étatiques de diviser les rangs des classes laborieuses au moyen du racisme, sous sa forme islamophobe en la circonstance.

Cette première victoire en appelle d’autres. Tout comme elle appelle notre vigilance face à la répression dans tous les domaines, face à l'état d’urgence dont nous exigeons la levée immédiate, mais aussi face à tous les amalgames entre « attentats » et « religion ».

S’attaquer aux libertés d’une partie d’entre nous, c’est s’attaquer aux libertés de tous. Ce qu’a fort bien compris une grande partie de la population laborieuse, refusant que l’Etat introduise des clivages religieux en son sein et, dans le même temps, s’appuyant sur la machine médiatique, tenter de détourner l’attention sur les graves problèmes de l’heure : mise en route et mise au point de la loi El Khomri, saignée des effectifs dans les hôpitaux, généralisation du travail précaire sous-payé, attaques contre les salaires et les emplois, etc…

Ce qui affaiblit ce gouvernement nous rend plus fort. Et, pour reprendre le mot de Saint Just : les travailleurs, les jeunes, les retraités et leurs familles ont un seul ennemi sérieux : le gouvernement.

Bas les pattes devant les libertés fondamentales

27-08-2016


Voir aussi dans la catégorie Déclarations
Abstention record au législatives 2017 : La fête est finieLa fête est finie

Cette fois, le festin électoral est fini. Les abstentions ont sonné la fin de cette « récréation », elles défient le Pouvoir et le Régime finissant. Ce sont 67% des électeurs qui se sont...

POUR LE FRONT DU REFUS - POUR UN PARTI QUI NOUS REPRÉSENTE VRAIMENTPOUR LE FRONT DU REFUS - POUR UN PARTI QUI NOUS REPRÉSENTE VRAIMENT

Élections législatives des 11 et 18 juin – Premier tour

Déclaration au lendemain du second tour : Le front du refusDéclaration au lendemain du second tour : Le front du refus

Sans surprise, Macron a été « élu » dans les conditions que l’on sait. Dans les conditions d’une pure escroquerie politique. Au premier tour, il « rassemblait » sur son nom 18% des...

Notre position : Le double NONNotre position : Le double NON

A cinq jours du second tour, nous tenons à réaffirmer notre position : - Pas une voix pour les deux candidats du Capital, Le Pen et Macron !

À BAS LA Ve RÉPUBLIQUE  ANTIDEMOCRATIQUE, À BAS LES CANDIDATS DU CAPITALÀ BAS LA Ve RÉPUBLIQUE ANTIDEMOCRATIQUE, À BAS LES CANDIDATS DU CAPITAL

Depuis plusieurs mois, nous avons dit que cette élection ne pouvait ouvrir aucune issue meilleure à la population travailleuse. Cette élection a été utilisée pour contenir, tant bien que mal,...

Premier tour des élections : notre positionPremier tour des élections : notre position

La Commune n’a soutenu aucun des 11 candidats à l’élection présidentielle. Dans le cadre de cette élection terriblement anti-démocratique, aucun candidat, petit ou grand, ne pouvait...



HAUT