L'émancipation des travailleurs sera l'oeuvre des travailleurs eux mêmes

La Commune - Pour un parti des travailleurs - membre du courant international Mouvement Socialiste des Travailleurs ( IVe Internationale)
(ADIDO - 8, rue de la Forêt Noire 34 080 MONTPELLIER)


Comment battre Sarkozy ?

Publié le lundi 30 avril 2007
Déclaration de La Commune à la veille du 2e tourOn trouvera ci-dessous la déclaration de notre organisation pour le deuxième tour de l'élection présidentielle, diffusée le 1er mai. Comme on le lira également dans nos pages, le débat télévisé entre les deux candidats à totalement confirmé no­tre appréciation contenue dans cette déclaration. Ségolène Royal a même insisté, les jours d'après, sur sa volonté inébranlable de " travailler avec les centristes et particulièrement avec Bayrou ". Comment dès lors s'étonner d'un tel résultat, fort prévisible, malheureusement ?Assurément, Nicolas Sarkozy est un homme dangereux. Candidat du MEDEF, il a dans sa ligne de mire nos libertés et les droits sociaux qui ne nous ont pas encore été arrachés. Alors, comment peut-on le battre le 6 mai prochain ?

Peut-on battre Sarkozy en flirtant avec Bayrou, l'autre candidat de la droite et des patrons ?

Certainement pas ! Le PS et Ségolène Royal proposent à l'UDF des postes de ministres dans leur gouvernement et n'écartent même pas l'éventualité de Bayrou, Premier ministre si Royal est élue.

Le programme de Bayrou est bien connu : cadeaux aux patrons, casse de la Sécurité Sociale, des retraites et service minimum dans les transports, autrement dit, atteintes au droit de grève, comme le propose aussi ... Sarkozy !

Peut-on battre la droite, peut-on battre Sarkozy le 6 mai, en s'alliant avec le chef d'un parti qui a été le berceau de Giscard, Barre, Robien et compagnie ?

Certainement pas ! Jean-Louis Borloo, ex-UDF rallié à Sarkozy, a même jugé " utile " et " nécessaire " que les membres de l'UDF " soient massivement au gouvernement " en cas de victoire de Sarkozy. Et c'est avec eux, en leur tendant la main, que Ségolène Royal et ceux qui la soutiennent pensent pouvoir battre Sarkozy ? Quelle illusion !

Qui plus est, peut-on battre Sarkozy en ayant un programme pratiquement identique au sien ?

Certainement pas ! Le programme de Madame Royal, c'est aussi des exonérations de charges sociales pour les patrons par millions, le refus de l'augmentation sérieuse des salaires, le maintien intégral des lois de droite (loi Fillon sur les retraites, etc.), le refus de la régularisation de tous les sans-papiers, la mise en place d'un contrat " première chance " pour les jeunes, à l'image du CPE de Villepin ...

Un candidat de gauche peut-il bat­tre la droite en appliquant la même politique qu'elle ?

Certainement pas ! Pour battre Sarkozy, il faut, au contraire, une véritable politique courageuse et de gauche, une politique qui appelle à la mobilisation pour :

- l'abrogation de toutes les lois anti-sociales de droite mais aussi depuis 1983 ;
- Le retour aux 37,5 annuités pour les retraites public-privé, l'abrogation de la loi Fillon et le maintien des régimes spéciaux ;
- l'arrêt des exonérations patronales qui asphyxient la Sécurité sociale ;
- Un programme de construction de logements sociaux (3 millions sur 3 ans)
- 300 euros d'augmentation des salaires, tout de suite, et le SMIC à 1 500 euros net dès le 1er juillet. ;
- La régularisation de tous les sans-papiers et la fermeture des centres de rétention administrative.

Il est clair que dans ces conditions, Sarkozy pourrait être battu le 6 mai. Si la gauche et Ségolène Royal prenaient publiquement en charge le combat sur ce programme anti-Sarkozy, anticapitaliste, la victoire serait à portée de main et nous serions résolument à ses côtés le 6 mai.

Comme malheureusement, tout indique le contraire, alors disons-le clairement : Ségolène Royal et son parti prendront la lourde responsabilité de laisser passer Sarkozy. Sans nous !

Si Ségolène Royal maintient son programme et sa politique actuels, elle prépare la voie de la victoire de Sarkozy. S'il en est ainsi, alors, le 6 mai, par l'abstention ou le vote blanc, nous indiquerons notre refus d'une défaite annoncée.

Voir aussi dans la catégorie Déclarations
Catalogne, déclarationCatalogne, déclaration

Plus de 800 blessés, des femmes traînées hors des bureaux de votes, des pompiers matraqués, des tirs de balles en caoutchouc, des personnes âgées au visage ensanglanté, telles sont les...

Halte au coup d'Etat en Catalogne – No PasaranHalte au coup d'Etat en Catalogne – No Pasaran

Depuis hier, la Catalogne est exposée à un Coup d’Etat du gouvernement de la Monarchie espagnole héritée de Franco. Le but de ce coup d’Etat qui ne dit pas son nom est d’empêcher la tenue...

À la veille du 12 septembre : À bas la loi El Khomri – À bas les ordonnances – À bas Macron et tous ses plansÀ la veille du 12 septembre : À bas la loi El Khomri – À bas les ordonnances – À bas Macron et tous ses plans

Le 12 septembre approche. Chacun sait que cette journée ne fera pas céder le gouvernement. Mais, pour de nombreux salariés, jeunes et syndicalistes, elle n’est pas sans enjeu. Beaucoup y seront...

APL, Pas touche !APL, Pas touche !

Macron a donc décidé de prélever 5 euros à tous les allocataires de l’APL. Il ne cache pas que cette mesure est la première pierre d’une réforme de cette allocation que touchent les...

Journée du 12 septembre : Face aux ordonnances du gouvernement MacronÀ propos de la journée du 12 septembre

Face aux ordonnancesNotre position Philippe Martinez a donc convoqué une journée d’action, le 12 septembre. Mailly n’a pas encore arrêté sa position. De nombreuses organisations (dont Lutte...

Après le viol de la commémoration de la rafle du Vél d’HivAprès le viol de la commémoration de la rafle du Vél d’Hiv

Contre le sionisme et ses soutiens



HAUT