L'émancipation des travailleurs sera l'oeuvre des travailleurs eux mêmes

La Commune - Pour un parti des travailleurs - membre du courant international Mouvement Socialiste des Travailleurs ( IVe Internationale)
(ADIDO - 8, rue de la Forêt Noire 34 080 MONTPELLIER)


À BAS LA Ve RÉPUBLIQUE ANTIDEMOCRATIQUE, À BAS LES CANDIDATS DU CAPITAL

Publié le lundi 24 avril 2017

Depuis plusieurs mois, nous avons dit que cette élection ne pouvait ouvrir aucune issue meilleure à la population travailleuse. Cette élection a été utilisée pour contenir, tant bien que mal, les grèves et les manifestations en suscitant de faux espoirs. Dans le même temps, la grève générale illimitée en Guyane a montré le chemin de combats victorieux, en arrachant à l’Etat les moyens de vivre.

À BAS LA Ve RÉPUBLIQUE  ANTIDEMOCRATIQUE, À BAS LES CANDIDATS DU CAPITAL

Les résultats du premier tour indiquent également que loin de calmer la crise du pouvoir en France, ces élections vont lui donner un nouveau coup de fouet. En effet, Le Pen et Macron totalisent ensemble 34,5% des inscrits et 44,3% des exprimés, moins de la moitié du corps électoral à eux deux.

Tous deux sont les candidats du capital.

Dix millions d’abstentions

Tout d’abord, « le premier parti de France », ce sont les abstentionnistes dont l’immense majorité fait partie de la population ouvrière et pauvre : 10 millions !

Macron, c’est l’exploitation

Face à Le Pen, raciste bouffie de haine, Macron va adopter la posture du « gentil qui gagne à la fin » et du grand humaniste.

Rappelons quelques un de ses dires :

  • « Les salariés français sont trop payés ».
  • « Les salariés doivent pouvoir travailler plus, sans être payés plus ».
  • « Les britanniques ont la chance d’avoir eu Margaret Thatcher ».
  • « Je dis aux jeunes : ne cherchez plus un patron cherchez des clients ».
  • « La France est en deuil d’un roi ».
  • « Je suis pour une société sans statuts ».
  • « Je ne suis pas là pour défendre les jobs existants».
  • « Le chômage de masse en France c’est parce que les travailleurs sont trop protégés ».
  • « Il qualifie ceux qui s’opposent à sa loi (308 articles réactionnaires dont le travail le dimanche, de nuit, ou la privatisation du don du sang) de « foyer infectieux » ou de « fainéants ». « Je pense qu’il y a une politique de fainéants et il y a la politique des artisans ».
  • «  Je ne vais pas interdire Uber et les VTC, ce serait les renvoyer vendre de la drogue à Stains ».
  • «  Je compte sur vous pour engager plus d’apprentis. C’est désormais gratuit quand ils sont mineurs ».
  • « Vu la situation économique, ne plus payer les heures supplémentaires c’est une nécessité ».
  • « 35h pour un jeune, ce n'est pas assez ».

Le Pen – Macron : les deux visages de la réaction

Ainsi, l’un et l’autre, chacun sur sa propre partition, sont des candidats viscéralement antidémocratiques, produits d’une élection antidémocratique. Loin d’être un rempart au FN (qui profite de la déliquescence de la droite), Macron, tout comme Hollande avant lui, fraye le chemin à ce « parti » fascisant…En s’appuyant sur des nazillons repentis, tels Alain Madelin et sur les pires conseillers de l’oligarchie financière, tel Alain Minc. Nous ne participerons pas à la mascarade du « front républicain » (avec Fillon !) contre le « front national » pour tenter de sauver la « république » du 49-3 (défendue becs et ongles par le FN – et, pour cause !) qui fait « alterner » les rois sans couronne.

Salariés, jeunes, chômeurs,

Nous comptons d’abord sur nos propres forces

PAS UNE VOIX POUR LE PEN,

PAS UNE VOIX POUR MACRON



24 avril 2017


Voir aussi dans la catégorie Déclarations
Déclaration au lendemain du second tour : Le front du refusDéclaration au lendemain du second tour : Le front du refus

Sans surprise, Macron a été « élu » dans les conditions que l’on sait. Dans les conditions d’une pure escroquerie politique. Au premier tour, il « rassemblait » sur son nom 18% des...

Notre position : Le double NONNotre position : Le double NON

A cinq jours du second tour, nous tenons à réaffirmer notre position : - Pas une voix pour les deux candidats du Capital, Le Pen et Macron !

À BAS LA Ve RÉPUBLIQUE  ANTIDEMOCRATIQUE, À BAS LES CANDIDATS DU CAPITALÀ BAS LA Ve RÉPUBLIQUE ANTIDEMOCRATIQUE, À BAS LES CANDIDATS DU CAPITAL

Depuis plusieurs mois, nous avons dit que cette élection ne pouvait ouvrir aucune issue meilleure à la population travailleuse. Cette élection a été utilisée pour contenir, tant bien que mal,...

Premier tour des élections : notre positionPremier tour des élections : notre position

La Commune n’a soutenu aucun des 11 candidats à l’élection présidentielle. Dans le cadre de cette élection terriblement anti-démocratique, aucun candidat, petit ou grand, ne pouvait...

Plus jamais ça !Plus jamais ça !

Communiqué de La Commune diffusé à l'hôpital Cochin de Paris.Après le suicide d’une infirmière le 7 mars et le suicide d’un cheminot le 10 mars Le point de vue de deux travailleurs...

Où va la FI ?Où va la FI ?

(France insoumise) La FI, mouvement créé par Mélenchon, avait choisi la date du 18 mars pour organiser sa grande procession « manifestive ». Des dizaines de milliers de personnes, venues de...



HAUT