La Commune
Connexion

Un vent de révolution se lève

Envoyée le jeudi 22 novembre 2018
par La commune < noreply@lacommune.org >
 

Si vous n'arrivez pas à lire ce message cliquer ici.


 
 
 
 
Un vent de révolution se lève Un vent de révolution se lève
La Lettre de La Commune, nouvelle série, n° 74 – jeudi 22 novembre 2018

« Bien plus qu’une fronde » éditorialise Le Parisien, ce 19 novembre 2018. La veille, dans la circonscription d’Evry (Essonne), 80% des électeurs ont fait la grève du vote. Cette nouvelle passe inaperçue dans le climat d’effervescence qui fond sur le pays, depuis les campagnes.
Journalistes aux ordres, bureaucrates, officiels, politiciens sont désemparés.
Au mieux, certains rient jaunes. Le mouvement qui s’est amorcé vient de loin, il a mûri de façon souterraine. Comme nous l’avons souvent dit ces derniers mois, les masses ont commencé à apprendre à compter d’abord sur leurs propres forces. Elles ont appris qu’on ne peut pas « déborder » les dispositifs préétablis par des « stratèges syndicaux » qui cherchent surtout à parlementer et traiter avec le pouvoir.

Les masses ? Quelles masses ?

Les salariés et la population qui souffre, les petites gens des villes et des campagnes. L’exigence de l’annulation de la hausse des carburants n’est en rien un « prétexte », c’est « la goutte d’eau qui fait déborder la citerne », c’est le levier du rassemblement au grand jour des exploités et des opprimés de ce pays pour ne plus vivre ainsi, pour dégager Macron et ses réformes.

Comme nous l’avons souvent rappelé ces derniers mois : le mélange hybride Crise sociale – Crise politique est de plus en plus explosif. Ces tout derniers jours viennent de nous en donner l’application de cette loi physique de la politique.

LIRE LA SUITE

 
 

Vous recevez cet email car vous nous avez communiqué vos coordonnées.
Pour modifier les informations qui vous concernent ou vous désinscrire de notre newsletter, cliquez ici.