L'émancipation des travailleurs sera l'oeuvre des travailleurs eux mêmes

La Commune - Pour un parti des travailleurs - membre du courant international Mouvement Socialiste des Travailleurs ( IVe Internationale)
(ADIDO - 8, rue de la Forêt Noire 34 080 MONTPELLIER)


Vive Chavez !

Publié le jeudi 07 mars 2013
Vive Chavez ! | Adresse de Marea Socialista au peuple bolivarien, civil et militaire.Caracas, le 6 mars 2013.

Dans un considérable effort pour nous arracher à la douleur, à cette triste sensation d'être désormais orphelins, comme tout notre peuple, ce peuple qui, ce jour, a envahi les rues de Caracas pour accompagner, protéger, suivre avec tendresse le corps de notre Commandant pour lui rendre l'hommage qu'il mérite, dans ce difficile effort pour nous arracher à la douleur, nous voulons nous adresser au peuple, celui des événements d'avril et de février.

Nous voulons nous souvenir, aux côtés du peuple bolivarien, civil et militaire, de qui a été Chavez.
Le Chavez de la lutte pour l'indépendance contre l'impérialisme.
Le Chavez qui exigeait d'obéir au peuple. Le Chavez irrévérencieux aux côtés d'un peuple rebelle. Celui de la critique et de l'autocritique. Le Chavez capable de donner réalité à ce rêve de l'unité latino-américaine, telle qu'elle doit être : socialiste.
Notre Chavez à tous, c'est celui des brusques changements de cap et de rythmes.
Et nous voulons marquer au fer rouge ce que nous ne devons pas oublier, ce que nous devons désormais défendre et ce qu'il faut poursuivre et approfondir.

Et le plus bel hommage à lui rendre, c'est de défendre bec et ongles nos conquêtes et aussi de changer tout ce qui sera nécessaire 

Indépendance nationale

Lorsque le talon de fer du néolibéralisme s'imposait sur notre continent et notre pays, les soulèvements du Caracazo et du 4 février donnèrent naissance à l'union entre le peuple, civils et militaires, pour trouver la voie de la seconde indépendance et s'y engager résolument.
Mais il fallait donner un nom et un dirigeant à cette union. Alors, le peuple devint le Peuple bolivarien et il désigna son dirigeant : Chavez.
Et depuis ce jour, nous marchons ensemble, dans la lutte pour consolider et approfondir ces premières conquêtes et défendre notre indépendance.
Suivre ce chemin est notre premier engagement.

Mandat d'obéissance au peuple.

Une des leçons que nous avons apprises tout au long des années de lutte pour le processus bolivarien, c'est l'exigence de Chavez de respect de la souveraineté du peuple. C'est pourquoi nous ne devons plus jamais accepter qu'un quelconque dirigeant désobéisse au mandat populaire.
C'est bien cela que le commandant Chavez avait en tête quand, le 8 décembre dernier, il nous a demandé d'appuyer Nicolas Maduro, désormais notre candidat.
C'est bien ce qu'il a dit.

Irrévérence et esprit rebelle.

La lutte contre l'impérialisme et l'oligarchie, qui ne s'imposeront plus jamais sur cette terre, trouve son chemin damé, balisé grâce à l'irrévérence et l'esprit de rébellion contre le vieux pouvoir capitaliste. On ne pourra parvenir à la construction d'une Amérique latine unie et indépendante sans irrévérence, esprit rebelle, critique et autocritique. C'est aussi une leçon que Chavez nous lègue.

Avec les larmes aux yeux et la poitrine qui se serre d'émotion et de douleur, nous suivons l'homme, nous l'accompagnons et faisons le serment de continuer l'oeuvre de construction de la Patrie indépendante et d'une Amérique latine socialiste.
Aujourd'hui, nous exerçons notre droit à la douleur et à la tristesse, notre droit à rendre hommage. Aux côtés des millions de vénézuéliens qui ont pris possession des rues de tout le pays, nous prenons l'engagement de lutter jusqu' à notre dernier souffle.
Mais que nul ne s'y trompe. Pour nous, cela signifie :


Indépendance et Patrie Socialiste.





Et Vive Chavez, bordel !




Caracas, le 6 mars 2013

Voir aussi dans la catégorie Venezuela
Contre l’interventionnisme et les menaces militaires impérialistesContre l’interventionnisme et les menaces militaires impérialistes

Nous reproduisons des extraits du texte publié sur le site apporea.org par nos camarades vénézuéliens de Marea Socialista.

La crise au Venezuela atteint un niveau sans précédentLa crise au Venezuela atteint un niveau sans précédent

Contre la faim, la répression, la mort et la décadence sociale, le mécontentement se voit partout. Tous les jours, les mobilisations dans les rues sont énormes. Le phénomène n’a rien à voir...

Où va le Venezuela ?Où va le Venezuela ?

Pour comprendre la situation et lever le voile sur les informations qui sont diffusées dans le monde, inutile d'écouter la coalition de droite (MUD) pro-impérialiste ni la version du président...

Au cœur du marasme, un pôle anticapitaliste de masse prend corpsAu cœur du marasme, un pôle anticapitaliste de masse prend corps

Le Venezuela traverse une crise économique et politique majeure : le pays miné par la chute du cours du pétrole, dans la mesure où 90 % de ses revenus proviennent de la vente de l’or noir, a...

L’Amérique latine et les défis de la gaucheL’Amérique latine et les défis de la gauche

L’Amérique latine entre dans une phase de changements, avec de nouveaux processus, de nouveaux gouvernements, l'échec de projets antérieurs et une nouvelle politique des USA vis à vis de la...

Pour un nouveau pôlePour un nouveau pôle

Nous reproduisons ici un article paru dans le numéro 663 de la revue Alternativa Socialista, sur les derniers développements au Venezuela.



HAUT