L'émancipation des travailleurs sera l'oeuvre des travailleurs eux mêmes

La Commune - Pour un parti des travailleurs - membre du courant international Mouvement Socialiste des Travailleurs ( IVe Internationale)
(ADIDO - 8, rue de la Forêt Noire 34 080 MONTPELLIER)


Appel de l'Union Nationale des Travailleurs (UNT)

Publié le lundi 16 août 2004
Déclaration de l'UNT après les résultats du référendum du 15 août | Venezuela

Camarades travailleurs et travailleuses du monde,

Depuis Caracas - Venezuela - aujourd'hui 16 août 2004, nous en appelons à tous nos frères de classe, en cette date historique, où ont été annoncés les résultats définitifs du Référendum Présidentiel. La victoire du NON représente plus de 5 millions de voix du peuple vénézuélien. Pour l'Union Nationale des Travailleurs - UNT - et pour de nombreux camarades syndicalistes de différents pays qui sont venus au Venezuela exprimer la lutte commune des travailleurs contre l'exploitation capitaliste et l'ingérence impérialiste, il existe de nombreux points d'accord, sur la voie à suivre pour la conquête d'une société plus juste, souveraine et indépendante, dans laquelle n'existera pas l'exploitation de l'homme par l'homme. Nous considérons que le triomphe du NON à ce référendum est un point d'appui et un grand encouragement pour mener en avant notre combat de classe.

l'UNT est une centrale syndicale indépendante qui défend profondément la démocratie syndicale, elle est indépendante des partis, des patrons et du gouvernement. C'est en application de ces principes que nous avons mené notre propre campagne pour la victoire du NON sous l'intitulé " Travailleurs en lutte " pour le maintien du Président Chavez au pouvoir, parce que nous considérons que ce qui est en jeu c'est une lutte anti-impérialiste et nous pensons que nous, les travailleurs, devons jouer un rôle central dans la défense de la souveraineté des nations, des peuples indigènes qui luttent pour leurs terres ancestrales, de la paysannerie qui combat à l'échelle mondiale pour une véritable réforme agraire et la souveraineté alimentaire.

Tandis que nous étions en faveur du NON aux côtés du pays agressé par l'impérialisme, la position de la Confédération des Travailleurs du Venezuela - CTV - était de soutenir inconditionnellement tous les secteurs favorables au OUI, accompagnant une fois de plus la politique du gouvernement agresseur nord-américain. Tandis que l'UNT se retrouve dans la volonté exprimée par la majorité des travailleurs vénézuéliens, la CTV se retrouve dans le même front que l'impérialisme et les patrons.

Les manoeuvres des secteurs de l'opposition ne voulant pas reconnaître les résultats électoraux, doivent rencontrer la riposte de tous les travailleuses et travailleurs du monde et de leurs organisations de classes et démocratiques. Nous appelons à rester en alerte et mobilisés face à n'importe quelle tentative d'ingérence de l'impérialisme et de ses différentes institutions. Nous appelons les travailleurs et les peuples opprimés du monde à s'unir à notre combat. C'est la seule voie qui peut nous ouvrir un avenir meilleur avec l'accomplissement de nos tâches historiques en faveur de l'humanité.

Depuis la ville de Caracas, nous invitons les syndicats, les centrales syndicales, toutes les organisations du mouvement ouvrier populaire, paysan, fédérations syndicales, de chômeurs, des Droits de l'homme, de jeunesse, à resserrer, aujourd'hui encore plus qu'hier, au milieu du désastre du néo-libéralisme et de la globalisation capitaliste, les liens de solidarité militante. Nous désirons que soit portée à la connaissance et que se discute entre tous, la lutte que nous avons engagée à partir de l'UNT, pour approfondir le processus révolutionnaire en cours dans notre pays. Nous proposons l'organisation d'une Rencontre Internationale au Venezuela, la première semaine de décembre prochain, qui nous permettra de débattre de la situation du mouvement ouvrier, par rapport aux taches qui se présentent à nous, aux campagnes et aux actions de solidarité.

Pour nous, le triomphe du NON dans ce référendum du 15 août, est un NON à l'ALCA, et au TLC, c'est un NON au FMI et à la politique néo-libérale. C'est un NON à la domination impérialiste et à la politique de Bush l'assassin. Ce doit être un NON au paiement de la dette extérieure et aux privatisations. Cette victoire du NON nous voulons la convertir en un NON à l'exploitation capitaliste.

Dehors les putschistes et l'impérialisme du Venezuela ! Vive la lutte des travailleurs, des travailleuses, et des peuples du monde.

Caracas le 16 août 2004

POUR LA COORDINATION NATIONALE DE l'UNT : Orlando Chirino, Marcela Maspero, Eduardo Pinate, Stalin Perez Borges, Ruben Linares.

Ont contresigné ce texte les participants de la réunion internationale tenue au siège de l'UNT le 16 août 2004 :

-Venezuela: Teresa Zottola (Fetracultura), Saida Liendo (Sinafum), Norberto Bacher (Comités Guias), Servando Carbone (Fentrasep), Marcos Garcia (Fentrasep), Richard Mambel (Sutradi meca), Georgina Martinez Arena (Liga Socialista), Jesus Martinez (Liga Socialista)
-Argentine : Juan-Carlos Albereto (Corriente Clasista y Combativa), José Alberto Roselli (Mocase), Modesto Emilio Guerrero (Argenpress), Claudio Lozano (Cita Diputado), Ariel Basteiro (Cita Diputado), Vilma Ripoll (IU Diputada) .
- Brésil : Julio Turra (CUT), Bernadete Menezes (CUT), José Alfonzos Klein (APEOESP-CUT), Marlene Da Rocha (Partido dos Trabalhadores), Hamilton P. Da Silva (Fundacion de Formacion CUT), Isaac Oliveira (Sintrajufe-Pe-CUT), Walter Matos (Condsef-CUT), Edson Carneiro (CUT / SP), Marcelo Buzetto (Movimiento de los Trabalhadores rurales sin Tierras), Ricardo Jacome (Sindsep/DF-CUT), Jeruza Souiza (Fed.Inter.De Trabalhadores de Radio y TV), Lujan Miranda (CUT).
-Colombie : Julio Roberto Gomez (CUTB), Ramiro Arroyave (Uneb), William Gaviria (Uneb), Roberto Gomez Esguerra (CGTD), Percy Oyola (Union de Trabajadores Estatales).
- Etats-Unis d'Amérique : Fred Hirsh (San José Labor Council), Robert Irminger ( San Franciso Labor Council) - -Mexique :Armando Pasos C. (Situam)


Comité français :

Les soussignés soutiennent cet Appel de l'UNT à une réunion internationale à Caracas début décembre 2004. Ils appellent celles et ceux qui se reconnaissent dans cette démarche à les rejoindre :

Premiers signataires :

Daniel Petri, conseiller municipal d'Alfortville (Val-de-Marne) - Daniel Breton, Maire et conseiller général communiste (Pas-de-Calais) - Jacques Lacaze, conseiller municipal de Lievin (Pas-de-Calais), PRCF - Pedro Carrasquedo, syndicaliste CGT - Wladimir Susanj, syndicaliste CGT - Robert Ducrot, syndicaliste CGT - Francis Fourquin, syndicaliste CGT - Jérôme Lefaure, syndicaliste CGT - Trabelsi Georges, syndicaliste CGT - Clerin Eric, syndicaliste CGT - Foulon Alain, syndicaliste CGT - Chiron Pierre-Yves, syndicaliste CGT - Taussac Benoît, syndicaliste CGT - Lydie Petri, employée de banque, syndicaliste CGT - Pierre Fauré, électricien, syndicaliste CGT - Lefort René, syndicaliste CGT - Djament Aurélien, syndicaliste CGT - Graulières Hervé, syndicaliste CGT - Yannick Fabrol, syndicaliste CGT - Huguette Saladin, syndicaliste CGT - Venon Alexandrine, syndicaliste FO - Guy Viala, syndicaliste FO - Deumié Philippe, syndicaliste FO - Circhirillo Joseph, syndicaliste FO - Joël Vezinhet, syndicaliste FSU - Marie Contaux, syndicaliste FSU - Meignant Anne-Sophie, syndicaliste FSU - Rauschert Paul, syndicaliste FSU - Violaine Bideaux, enseignante syndicaliste FSU - Abauzit Richard, enseignant, syndicaliste FSU - Vitorino Tonio, syndicaliste FSU - Richard Neuville, syndicaliste FSU - Malika Lamblin, syndicaliste FSU - Hervé Lamblin, syndicaliste FSU - Patrice Leguerinais, syndicaliste FSU - François Ferrette, syndicaliste FSU - Anouk Breton, syndicaliste FSU, membre du PRCF - Casiano Cortes, syndicaliste FSU, membre du PRCF - Benoit Foucambert, syndicaliste FSU, membre du PRCF - Fovet Marie-France, syndicaliste FSU, membre du PRCF - Françoise Carrasquedo, enseignante syndicaliste SNETAA - François Preneau, syndicaliste SUD-PTT - Karim Lakjaa, secrétaire général de SUD ville de Reims ; secrétaire adjoint du G10 Solidaires de la Marne - Etienne Funck, syndicaliste SUD administration centrale - Jean-Paul Cros, porte-parole de l'organisation " La Commune " - Daniel Antonini, responsable de la commission internationale du Pôle de Renaissance Communiste en France (PRCF) - Emile Fabrol, rédacteur en chef de " Prométhée " - André De Andrade, membre de la commission internationale du PRCF - Jean Viard, militant " Nouvelle Gauche Communiste " (NGC) - Simone Viard, militante NGC - Patrice Tsen, informaticien - Marie-Hélène Debreuille, éducatrice - Sylvie Budakci, employée - Marie-Hélène Weber, Olga Daric, Gérard Jugant traducteurs - Conejero Antoine, Faucher Jacques, Ibagne Maurice, Monnier Claude, Balestier Annie, Balestier Bernard, Goetschy Danielle, militants laïques - Georges Labica, professeur d'université - Annie Lacroix-Riz, professeur d'université - Mohamed Yahi - Legendre Serge - Cabaret Georges, Vallée Michel, retraités - Holstein Guy, militant ATTAC Aveyron - Daniel Maisonnave, secrétaire de l'association " Les amis de Karl Marx ", Pyrénées-Atlantiques - Françoise Lopez, Présidente de " Cuba Si " Bouches-du-Rhône - Huertas Alain, Président du MRAP Bouches-du-Rhône - Boutterin Emmanuel, magistrat - Reynaud Georges, secrétaire national du MODEF - Blay Franck ( BN du Syndicat Intermédia des travailleurs de l'information et de la communication) - Brunier Christian, député socialiste de Genève (Suisse).


Voir aussi dans la catégorie Venezuela
Contre l’interventionnisme et les menaces militaires impérialistesContre l’interventionnisme et les menaces militaires impérialistes

Nous reproduisons des extraits du texte publié sur le site apporea.org par nos camarades vénézuéliens de Marea Socialista.

La crise au Venezuela atteint un niveau sans précédentLa crise au Venezuela atteint un niveau sans précédent

Contre la faim, la répression, la mort et la décadence sociale, le mécontentement se voit partout. Tous les jours, les mobilisations dans les rues sont énormes. Le phénomène n’a rien à voir...

Où va le Venezuela ?Où va le Venezuela ?

Pour comprendre la situation et lever le voile sur les informations qui sont diffusées dans le monde, inutile d'écouter la coalition de droite (MUD) pro-impérialiste ni la version du président...

Au cœur du marasme, un pôle anticapitaliste de masse prend corpsAu cœur du marasme, un pôle anticapitaliste de masse prend corps

Le Venezuela traverse une crise économique et politique majeure : le pays miné par la chute du cours du pétrole, dans la mesure où 90 % de ses revenus proviennent de la vente de l’or noir, a...

L’Amérique latine et les défis de la gaucheL’Amérique latine et les défis de la gauche

L’Amérique latine entre dans une phase de changements, avec de nouveaux processus, de nouveaux gouvernements, l'échec de projets antérieurs et une nouvelle politique des USA vis à vis de la...

Pour un nouveau pôlePour un nouveau pôle

Nous reproduisons ici un article paru dans le numéro 663 de la revue Alternativa Socialista, sur les derniers développements au Venezuela.



HAUT