L'émancipation des travailleurs sera l'oeuvre des travailleurs eux mêmes

La Commune - Pour un parti des travailleurs - membre du courant international Mouvement Socialiste des Travailleurs ( IVe Internationale)
(ADIDO - 8, rue de la Forêt Noire 34 080 MONTPELLIER)


Le martyre des peuples syrien et yéménite !

Publié le jeudi 04 février 2016

La chaine des révolutions initiée en 2010 sous le nom de « printemps arabes » a fait l’objet de toutes les tentatives de destructions possibles : coup d’État militaire en Égypte , démantèlement de la Libye comme État , immixtion des benalistes de Nidal Tounes au gouvernement en Tunisie, guerres civiles en Yémen et en Syrie. En Syrie, des puissances comme l’Arabie Saoudite ou le Qatar ou la théocratie iranienne ont chacune monté sur pied des hordes militaires plus ou moins contrôlées qui s’affrontent sans fin.

Avant tout, rappelons cette donnée fondamentale : la déstabilisation généralisée du Moyen-Orient est le produit de l’agression impérialiste de Bush en 2003 contre l’Irak avec un prétexte grossier et très vite éventé, celui des prétendues armes de destruction massives. Rappelons qu’à ce jour le seul État de la région disposant de l’arme atomique est l’État sioniste, Israël, armé de pied en cap par Washington. Tout le reste est littérature, y compris les boniments sur le danger atomique iranien.

La barbarie s’arrête-t-elle à Daesh ?

Par contre, si l’Iran joue un rôle de premier plan dans le soutien au boucher Assad qui se serait écroulé depuis longtemps sans la présence des pasdarans iraniens et des milices libanaises du Hezbollah, toutes chiites (Assad est membre de la communauté alaouite apparentée aux chiites), il reste l’ennemi n°1 du sionisme, oppresseur du peuple palestinien, et, à ce titre, il n’est pas regardé par les gouvernements occidentaux avec la mansuétude dont ils font preuve à l’égard de la dynastie régnante en Arabie Saoudite, elle qui sponsorise directement ou indirectement par ses écoles religieuses les bandes d’assassins de Daech et assimilés. Pourquoi ? Parce que Ryad n’a jamais dérangé Israël et se contrefout de la situation du peuple palestinien. Pour l’impérialisme américain, le curseur du refus de la barbarie s’arrête à Daech. Toutes les autres formes de criminels sont des interlocuteurs potentiels ou réels (famille Saoud, bientôt Assad, Poutine). Les décapitations en série, au sabre, pratiquées, tout comme la lapidation des femmes adultères ou des homosexuels en Arabie sont mieux vécues par Washington, Londres ou Paris, que les exécutions en Iran, tout aussi barbares, mais perpétrées par des ennemis d’Israël.

Les acteurs du drame

Le peuple syrien depuis 5 ans bientôt, le peuple yéménite depuis 2 ans, paient le fait que leurs territoires respectifs servent de table de jeux entre puissances plaçant leurs hommes de paille comme dans une partie d’échecs, au mieux de leurs intérêts. Poutine construit sa carrière comme violateur des Droits de l’Homme, directement en Ukraine et indirectement en Syrie, en maintenant la capacité de nuisance d’Assad et ne peut que soutenir l’Iran, considéré comme l’État à abattre par les États Unis (moins spectaculairement depuis les accords sur le nucléaire iranien, mais sans renoncer à cet objectif). Au Yémen, la secte zaydite chiite des Houthis a le soutien des mollahs et Obama comme Hollande soutiennent les raids meurtriers de l’aviation saoudite largement dotée en munitions par Paris, ces munitions létales qui sont refusées par les mêmes aux insurgés syriens.

Les bombardements de « notre » impérialisme incarné par Hollande contre les cibles d’Irak et de Syrie font, ce n’est pas un secret, plus de victimes civiles que de combattants de Daesh, et qui s’inscrivent dans cette stratégie générale du statu quo en faveur d’Assad, Hollande partageant les rôles avec Obama, Cameron et Poutine dans le maintien du boucher de Damas.

Quel soutien ?

Une fois décrites les forces en présence, que faire ici en France ? Quel meilleur soutien que d’exiger de « notre » impérialisme qu’il cesse ses frappes criminelles et qu’il ouvre les portes aux réfugiés, victimes indirectes de sa politique. Ce qui implique : des papiers pour tous les réfugiés ! À bas les campagnes islamophobes et fascisantes (relayées par la gauche et la droite courant après Marine Le Pen, la pseudo Jeanne d’Arc d’Henin-Beaumont qui, « curieusement », affirme son soutien à Assad avec autant d’entrain qu’elle veut chasser les réfugiés) !

Le peuple syrien a droit aux armes, comme le peuple yéménite, afin de pouvoir chasser à la fois les sbires d’Al Qaida et ceux des Houthis tout comme le peuple kurde doit être soutenu contre Erdogan et ceux qui veulent le cantonner dans l’oppression.

Ici, en France, quel meilleur soutien que de réaffirmer ces exigences et de soutenir les malheureux qui fuient la répression, la terreur et les bombes impérialistes en Syrie ?

Halte aux bombardements impérialistes au Moyen-Orient, arrêt des frappes ordonnées par Hollande en Syrie !

Mohand Kebaïli,
9 janvier 2016


Voir aussi dans la catégorie Moyen Orient
Le martyre des peuples syrien et yéménite !Le martyre des peuples syrien et yéménite !

La chaine des révolutions initiée en 2010 sous le nom de « printemps arabes » a fait l’objet de toutes les tentatives de destructions possibles : coup d’État militaire en Égypte ,...

Révolutions et contre-révolutions au Moyen-Orient 

Depuis le début de ce qui a été appelé « le printemps arabe », les situations les plus disparates sont en cours de transformation. Nulle part, même en Egypte, même en Syrie, les processus...



HAUT