L'émancipation des travailleurs sera l'oeuvre des travailleurs eux mêmes

- La Commune - Pour un Parti des Travailleurs -
membre du Courant international Mouvement Socialiste des Travailleurs
 ( IV ème Internationale )
(ADIDO - 8, rue de la Forêt Noire 34 080 MONTPELLIER)


Une nouvelle étape

Publié le février 2004
Brésil : naissance du mouvement pour un nouveau partiLa première réunion du mouvement pour un nouveau parti de la gauche, convoquée par les parlementaires radicaux exclus du PT, Heloisa Helena, Baba, Joao Fontes, et Luciana Genro, des représentants de courants politiques, des dirigeants de mouvements sociaux et des intellectuels, a eu lieu le 19 janvier à Rio de Janeiro. La constitution du Mouvement pour un nouveau parti a été approuvée à l'unanimité. Le document intitulé "Pour une Gauche Socialiste et Démocratique" - que vous pourrez lire ci-dessous - ouvre le débat politique entre tous les militants disposés à construire cette nouvelle alternative.
Au mois de mai aura lieu une réunion nationale préparée par des réunions dans chaque état, pour définir un programme, des statuts provisoires et un plan de campagne pour obtenir les 500 000 signatures nécessaires pour la légalisation de cette alternative de parti.
Après avoir approuvé la réforme des retraites en accord avec les voeux des marchés financiers et du FMI, le gouvernement Lula s'est hâté de réaliser des changements dans son cabinet. Ayant obtenu les votes, décisifs pour l'approbation des réformes contre les travailleurs, de ses "nouveaux alliés" - les partis de la bourgeoisie comme le PMDB -, l'heure est venue de les récompenser. Et pour cela rien de mieux qu'une nouvelle répartition des ministères et des directions des entreprises publiques qui représentent une grande partie du budget de la nation.

Réorganisation du gouvernement

Ainsi, après les attaques contre les fonctionnaires et l'expulsion des dénommés "radicaux", le gouvernement vient d'acquérir sa physionomie définitive. Le ministère stratégique des communications a été attribué à Eunicio de Oliveira du PMDB propriétaire, entre autres, d'entreprises dans le secteur des télécommunications. Le PMDB a obtenu aussi le ministère des retraites. Des changements de ministres ont eu lieu aussi à l'éducation nationale et au travail, bien que tous les deux restent occupés par des membres du PT, ils sont cette fois-ci aux mains des hommes de confiance du palais du Planalto (le palais présidentiel) afin d'appliquer les réformes fondamentales prévues pour cette année 2004 : réforme de l'université qui en accord avec les conseils de la Banque Mondiale doit être privatisée, réforme des droits syndicaux et des lois du travail dans l'objectif d'affaiblir les syndicats et de faire passer la flexibilisation du travail.

Et des travailleurs

Dans le même temps où la bourgeoisie et le gouvernement préparent leurs équipes pour de nouvelles attaques, du côté de la gauche et des travailleurs on se prépare aussi et les premiers pas vers une réorganisation politique ont été accomplis. Un nouveau parti de gauche, socialiste, de luttes et démocratique est en train de naître avec à sa tête des dirigeants exclus du PT : la sénatrice Heloisa Helena et les députés Baba, Luciana Genro et Joao Fontes, ainsi que des intellectuels réputés et des dirigeants politiques qui viennent de rompre avec le PT, tels Milton Temer (ancien député), Konder Comparato ou Cid Benjamin, entre autres. Il compte dans ses rangs différents courants et regroupements socialistes et révolutionnaires, des centaines de dirigeants syndicaux, particulièrement parmi les fonctionnaires fédéraux.

Vers un nouveau parti

Construire un outil de lutte de classe, l'organiser pour qu'il soit une alternative pour les travailleurs et le peuple leur permettant d'en finir avec la politique capitaliste aujourd'hui prise en charge par Lula et le PT, tels sont les défis auxquels vont faire face les militants qui se sont regroupés ce 19 janvier pour un nouveau parti de gauche socialiste et démocratique.

Voir aussi dans la catégorie Brésil
L’Amérique latine et les défis de la gaucheL’Amérique latine et les défis de la gauche

L’Amérique latine entre dans une phase de changements, avec de nouveaux processus, de nouveaux gouvernements, l'échec de projets antérieurs et une nouvelle politique des USA vis à vis de la...

Crise politique au BrésilCrise politique au Brésil

Le 18 avril, la Chambre des députés du Brésil a voté en faveur de la destitution de Dilma Roussef, au pouvoir depuis 2010 et réélue en 2014. Une large majorité a voté la destitution, à...

En défense de la vie du député Marcelo Freixo

Nous en appelons à tous les partis et syndicats, aux associations de défense des droits de l'homme pour qu'ils s'associent à la campagne internationale de solidarité avec Marcelo Freixo député...

Lula en échec

À la suite du premier tour des élections présidentielles, le Président brésilien sortant, Lula, se retrouve en ballottage avec 48,61 % des voix, alors qu'à la mi-septembre les sondages le...

Vers les élections présidentielles

À la fin de l'année 2006 vont se dérouler les élections présidentielles brésiliennes. À cette occasion, l'actuel Président, Lula, qui vient de recevoir les louanges de Jacques Chirac, va...

Le P-SOL, un parti anti-capitaliste

Samedi 29 janvier a eu lieu à Porto Alegre la IIe Rencontre nationale du P-SOL (Parti du Socialisme et de la Liberté) dans une ambiance d'énorme enthousiasme militant. 1 200 délégués étaient...



HAUT