L'émancipation des travailleurs sera l'oeuvre des travailleurs eux mêmes

La Commune - Pour un parti des travailleurs - membre du courant international Mouvement Socialiste des Travailleurs ( IVe Internationale)
(ADIDO - 8, rue de la Forêt Noire 34 080 MONTPELLIER)


En défense de «Pollo» Sobrero

Publié le avril 2004
Argentine : 5 mars 2004Depuis des mois, une bataille est engagée contre les poursuites judiciaires dont sont victimes Ruben"Pollo" Sobrero et d'autres cheminots, militants syndicalistes, travaillant pour l'entreprise TBA en Argentine.La pétition que nous avons publié dans nos numéros précédents a recueilli en France et en Suisse, plusieurs dizaines de signatures de responsables syndicaux et politiques. Dernièrement , à Buenos Aires a eu lieu une manifestation en défense de Ruben "Pollo" Sobrero et de ses camarades, dont voici un bref compte-rendu.Le 5 mars des milliers de personnes ont manifesté devant les bureaux de l'entreprise TBA (Trains de Buenos Aires) contre les poursuites judiciaires engagées contre les cheminots dans l'intention de porter un coup à la nouvelle équipe syndicale qui depuis des années se renforce dans l'Union Ferroviaire. Aux alentours de cinq heures de l'après-midi, une multitude de manifestants a commencé à se réunir devant les bureaux de TBA à la gare de Retiro, avec les cheminots dans le cadre de la campagne contre la persécution dont est victime le secrétaire général de la section de Haedo, Ruben (Pollo) Sobrero pour lequel des milliers de signatures ont été récoltées nationalement et internationalement sur une pétition en direction de l'entreprise et de la Juge Servini de Cubria. Dans ce rassemblement étaient présents de nombreux secteurs en lutte, les travailleurs de Firestone, du métro et de nombreux hôpitaux, ainsi que la section de la CTA de la capitale et de nombreux militants. Il y avait également des délégations des piqueteros du "Polo Obrero", de la FTC et de "Teresa Viva", ainsi que des organisations politiques, sociales et étudiantes comme la Fédération Universitaire de Buenos Aires et les Centres d'Etudiants en sciences sociales, philosophie et Lettres. Des milliers de personnes ont écouté les différents orateurs, en particulier les représentants des cheminots des lignes de Mitre, Belgrano Sur, Roca et Sarmiento, qui ont exigé l'arrêt des poursuites contre Ruben Sobrero et Rodolfo Moldes délégué des ateliers de Castelar, Haedo et Liners.

Tandis que l'avenue Ramos Mejia s'emplissait des chants et des applaudissements, Roben Sobrero s'exclamait : "s'ils croient qu'avec des procès contre la protestation sociale ils vont freiner cette lutte, ils se trompent, nous continuerons à combattre toutes les fois qu'il sera nécessaire contre l'entreprise et le gouvernement, parce que nous ne sommes pas comme ces vieux syndicalistes qui se sont tus quand ils ont licencié 90 000 compagnons de travail. De la même manière que nous dénonçons les conditions dans lesquelles travaillent les ouvriers de TBA, nous continuerons à dénoncer les tentatives de privatisation du train de la province. l'entreprise utilise les moyens de la justice pour voir si elle peut faire taire l'opposition de l'Union Ferroviaire ... Nous combattons pour une nouvelle direction syndicale au service des travailleurs et pour un train au service du peuple".

Voir aussi dans la catégorie Argentine
Alternativa Socialista 698Alternativa Socialista 698

Alternativa Socialista n° 698 en PDF

Le mouvement vers la grève généraleLe mouvement vers la grève générale

Les statistiques indiquent une amorce de reprise économique en Argentine mais, dans la rue, la tension sociale s'accentue en raison d’une inflation à 40 % : Des dizaines de milliers d'Argentins...

Le carnaval est terminéLe carnaval est terminé

Macri et Fillon sont bien de la même trempe. Fillon avait dit « si j'étais mis en examen (…) je ne pourrais pas être candidat ». Nous savons ce qu’il en est. Macri avait affirmé :...

Toute la dette est illégitimeToute la dette est illégitime

Dès son arrivée, Macri a accordé des allégements de taxes à l’exportation,  a décidé la dévaluation du peso, la réduction des effectifs dans le secteur public, l’arrêt du contrôle des...

Vers un nouveau front socialiste pour l’indépendance ouvrièreVers un nouveau front socialiste pour l’indépendance ouvrière

Ceux qui ont essayé d’enterrer les enseignements de la rébellion populaire de 2001 n'ont pas complètement réussi à normaliser l'Argentine. Ils n'ont pas pu éliminer les séquelles de...

La direction de la CGT concède une trêve à Macri ? Sans nous !La direction de la CGT concède une trêve à Macri ? Sans nous !

L ’appareil de la CGT, béni par l’Église, a trahi les travailleurs et le peuple pour 2 pesos. Il ne faut pas laisser de trêve à Macri. Soutenons les luttes, exigeons la grève générale et...



HAUT