L'émancipation des travailleurs sera l'oeuvre des travailleurs eux mêmes

- La Commune - Pour un Parti des Travailleurs -
membre du Courant international Mouvement Socialiste des Travailleurs
 ( IV ème Internationale )
(ADIDO - 8, rue de la Forêt Noire 34 080 MONTPELLIER)


Soleil vert*? (Soylent Green)

Publié le lundi 08 août 2016
La « silver économie » : Un cheval de Troie contre la Santé publique – Hôpitaux en détresse

Depuis plusieurs mois , nous tâchons de suivre au plus près la situation explosive qui se développe dans les hôpitaux en conséquence des réformes successives qui les mettent en péril. : Les hôpitaux se trouvent dans une situation de crise, de Burn out, en danger grave imminent, et donc au bord de l’explosion. Les personnels en pleine période estivale travaillent à flux tendu en effectif quasi-minimum ( Voir tract syndical ci-après ). Lors de l’attentat de Nice, le gouvernement a su mettre en avant le personnel de soins. Et parallèlement, il continue sans vergogne à asphyxier nos hôpitaux avec son personnel en même temps que les malades ! A commencer par les personnes âgées.

Le malade paye en premier lieu ces conditions d’austérité dans les services et notamment dans les longs séjours, les services de soins de suite, la gériatrie aiguë où les personnes âgées trinquent !

A l’Assistance Publique – Hôpitaux de Paris (AP-HP) vient d’être créé, le 5 juillet dernier, le pôle de gérontologie d’Île-de-France, GEROND’IF ayant une attache aux GHT (Groupements Hospitaliers de Territoires) Ambition affichée : rassembler et fédérer les acteurs publics et privés à but non lucratif du secteur sanitaire et médico-social, […] les professionnels de ville et des soins et services à domicile, les industriels de la Silver économie ».1

Un pôle de privatisation

Ce dispositif s’assigne pour but de développer l’Hospitalisation à Domicile et les EHPAD (Établissement d'Hébergement pour Personnes Agées). Les EHPAD sont des structures privées.

C’est ainsi que l’ancien hôpital AP HP Charles Richet de Villiers Le Bel a été rebaptisé Hôpital Adélaïde-Hautval,une structure qui sera complètement modifiée d’ici 2019 avec ses 280 lits de toutes spécialités gériatriques.

L’Hôpital Adelaïde-Hautval, sera définitivement transformé en EHPAD véritable site privé contrairement aux dires de M. HIRSCH, Directeur Général de l’AP-HP et ce malgré la forte opposition du personnel (lui-même redéployé) avec leurs syndicats.

De la même manière, l’Hôpital La Roche-Guyon a été fermé, un hôpital de soins de suite et de réadaptation, spécialisé entre autres dans l’accueil d’enfants et d’adolescents poly handicapés et SSR (structures de soins de suite et réadaptation) servent donc de cheval de Troie pour pousser les feux de la privatisation et de la création de « marchés » de l’aide à la personne âgée ou handicapée.

Le marché du « vieillissement »

Revenons à la ‘Silver Economie’ :

En décembre 2013, le commissariat général à la stratégie et à la prospective a édité un document au titre évocateur : « La Silver Economie, une opportunité de croissance pour la France », préfacé par Arnaud Montebourg, ci-devant ministre du redressement productif et Michèle Delaunay, ci devant ministre déléguées des affaires sociales et de santé, chargée des personnes âgées.

[ http://www.strategie.gouv.fr/sites/strategie.gouv.fr/files/archives/CGSP_Silver_Economie_dec2013_03122013.pdf ]

« Une filière économique et industrielle émergente. La certitude est que cette filière n’attend qu’une chose : décoller ! Nous prenons donc la décision de lancer officiellement cette nouvelle filière le mercredi 24 avril 2013 » pérorent Montebourg et Delaunay. Et, de préciser : « Chacun de notre côté, nous avons personnellement rencontré de nombreux acteurs économiques de la Silver Économie : entreprises, pôles de compétitivité, économistes, organisations syndicales et patronales.. » Dans ce rapport, nous notons : « La Silver Économie est une opportunité pour le déploiement d’une réelle industrie des services. »

La Silver Economie « œuvre » pour nos vieux jours, à condition d’avoir …un Livret argenté !!!

« Le Livret Argenté

Au-delà de la question du viager, un excès d’épargne, thésaurisée ou trop liquide, est selon nous la source essentielle d’inefficacité : non seulement il convient d’inciter à consommer plus

mais il faut canaliser cette épargne vers le financement de la croissance. Il est donc proposé d’encourager la création de produits financiers adaptés, voire à mettre en œuvre directement au niveau public une telle recommandation par l’instauration d’un Livret Argenté qui, en offrant un cadre à cette épargne inefficace, pourrait répondre à ces deux enjeux. L’idée ici est de canaliser une partie de l’épargne des âgés dès leur arrivée à la retraite

pour orienter cette dernière et favoriser certaines modifications de comportement. Il

convient de susciter dans les établissements financiers l’émergence de produits adaptés à ces personnes âgées . »

Véritable vampirisation des économies des personnes âgés, s’il en est !

Mais, pour ceux – les plus nombreux – qui n’ont pas de pécule financier, il n’y aura en dehors des périodes d’hospitalisation (les plus brèves possibles) aucune assistance !

En fait, cette « philosophie » capitaliste c’est de travailler avec votre argent, voire de calculer votre durée de vie et combien pourrait-elle rapporter aux actionnaires qui sont vos enfants, avec des calculs savants sur votre retraite, c’est l’économie du vieillissement selon leurs propres termes cyniques !

Elle a pour objectif de créer des maisons privées avec du personnel totalement précaire chargés de la prise en charge des personnes âgées.

« L’objectif est de vouloir créer 300.000 emplois d’ici 2020 ! » Sachant que de l’autre, le gouvernement projette la suppression de 22 .000 réels emplois statutaires dans les hôpitaux publics et prépare 16 .000 suppression de lits d’ici 3 ans !

Destruction d’emploi et volonté de casse de l’AP – HP

Dans un même temps Martin Hirsch organise à l’AP-HP la contre–réforme sur l’Organisation duTemps de Travail qui supprime quelques milliers d’emplois; puisqu’au lieu d’en créer, il « libérerait du temps » selon ses propres termes, étant donné qu’il retire des jours R.T.T ou des repos dus aux milliers d’agents !

Enfin, il organise aussi une véritable politique de casse du statut de l’AP-HP et ce malgré la forte opposition et de combat du personnel hospitalier et de ses organisations syndicales. Ainsi, sur la politique de la précarité à l’AP-HP, Hirsch détient la palme d’or ! Soit, 7132 CDD et 1409 CDI sur l’ensemble de l’AP-HP dont 419 CDD sur le G.H Paris Centre avec 45 C D I, et ceci au détriment du statut particulier de l’AP-HP et dans la perspective de mise en place d’une politique de précarité permanente, de CDI sation des postes statutaires, plus largement dans toute la fonction publique comme l’exige l’Union Européenne !

Ce qui fait que dans les « longs séjours », une crise aiguë s’y déroule en ce moment précis dans tous les services, là où nous trouvons un service de40 patients dépendants (La Collégiale, Paris 5e,), nous pouvons trouver seulement 3 aides-soignantes au lieu de 4 avec 1 seule infirmière (pouvant doubler sur des étages) pour la prise en charge de ces personnes dépendantes à 100 % !

Bon nombre de services périphériques aussi sont supprimés, comme les consultations toutes spécialités dédiées aux personnes âgées, sont supprimés également direction, cantine du personnel, d’autre part médecins sont aussi redéployés, en partie supprimés, kinésithérapie réduite à peau de chagrin ou quasi-nul, cadres-soignants supprimés ou en voie de l’être, ou encore restants de longs moments sans être remplacés après un départ.

De même La Rochefoucauld, hôpital gériatrique, long séjour : unités de soins de longue durée ( USLD)de 80 lits et situé dans le 14e arrondissement à Denfert Rochereau est menacé de disparaître d’ici 2025.

Comme pour l’Hôtel-Dieu, (MCO, séjours hospitaliers en soins de courte durée, avec ou sans hébergement, ou des affections graves pendant leur phase aiguë .) situé à Paris 4e arrêt où il demeure encore quelques consultations et un IRM avec de petites urgences-Psy et un secteur d’Unité Médico-Judicaire, puis un secteur d’OPH + Lits menacés de disparaître et activités ambulatoires OPH transférées à Cochin, sans lits .. . !

Voilà la politique de Hollande et ses 300.000 emplois précaires et virtuels qui se feront sur le dos du service public !

2016, soleil vert, 43 ans après : un futur toujours aussi condamné ? Non ! Le personnel et ses organisations avec la population n’ont pas encore dit leur dernier mot ! Subsiste la lutte de classes, pour la défense des Hôpitaux publics et gériatriques !

Dans cette voie, un objectif immédiat et incontournable unit tout le personnel : « Pas une suppression de poste ! Pas une seule suppression de lit ! » . Cette exigence appelle le TOUS ENSEMBLE, AU MEME MOMENT à l’appel uni des fédérations syndicales de Santé

Ira,

Voici après un tract syndical publié ces jours-ci et démontrant une situation d’un hôpital gériatrique parisien en voie de rupture !

* Soleil vert (Soylent Green) est un film d'anticipation américain réalisé par Richard Fleischer, sorti en 1973 et inspiré du roman Make room! Make room! d'Harry Harrison.https://fr.wikipedia.org/wiki/Soleil_vert#Synopsis

1 Selon ministère des affaires sociales et de la santé : « La Silver économie est l’économie au service des âgés. L’enjeu est crucial : il s’agit de permettre et d’encourager les innovations qui vont nous accompagner dans notre avancée en âge et faire reculer la perte d’autonomie . »

Ira,
08-08-2016

~~~~~~~~~~~~~~~~

Broca-La Rochefoucauld-La Collégiale

Tel : 01.44.08.36.86 ou D.E.C.T : 80.74                                                                                              Adresse mail : fo.broca@aphp.fr

Le ras-le-bol des équipes soignantes !

Nous avons discuté avec des collègues soignant (e)s à propos de leurs conditions de travail : Ils nous ont exprimé leur ras-le-bol d’être déplacés dès qu’ils se trouvent en effectifs « dits » normaux, ils se retrouvent alors à boucher les trous des autres unités.

De l’autre côté, leurs services étant au paravent juste au nombre suffisant, ils se retrouvent de fait, en sous-effectif criant avec une surcharge de travail conséquente. Nos collègues nous disent qu’ils sont épuisés, tant par une prise en charge devenue plus lourde, et aussi par le manque chronique d’effectifs dans les services !

Ils font tout autant le constat que les effectifs attribués dans les services ne sont plus du tout en adéquation avec l’augmentation de la charge de travail et ceci dans les longs séjours, SSR, G.A chez les IDE(s) et les A.S !

Une autre interrogation revient souvent dans les conversations,  pourquoi sommes-nous moins nombreux le weekend ? Alors que la charge de travail et le nombre de patients est identique à la semaine. Et si on rajoute à cela la multiplication des actes de violences de la part des patients (coups, crachas, insultes) et l’énervement de familles envers nos collègues, tous cela crée bien évidemment des conditions de ras-le-bol général dans les équipes de soins, autant pour les aides-soignants (e)s que les infirmier (e)s, tendant vers une situation explosive, selon FO.

Quelques exemples des situations rencontrées par les AS et IDE dans leurs unités ces 15 derniers jours :

  • Samedi 16 juillet, 4èmeEst du matin ; 1 seul AS titulaire et 2 RCA (remplacement de congés annuels) aux soins ! Comment faire pour travailler en binôme avec 2 RCA sans autre titulaire du service ? Ceci en dehors de toutes règles de sécurité et selon les normes quant à la prise en charge du patient âgé ! Comment faire pour prendre en charge 34 patients SSR avec 3 agents seulement dont 2 RCA (agents non qualifiés aux soins) ? Ce qui correspond pour 1 agent à 11 ou 12 toilettes complètes !

  • Conséquence l’AS du service a fini le weekend épuisé et avec de fortes douleurs dans le dos. Il a dû prendre en charge les patients les plus lourds, car il ne pouvait pas le demander aux RCA. Il a été ensuite contraint de s’arrêter en début de semaine !

  • Jeudi 21 juillet, une collègue vient nous raconter qu’elle était seule à sa prise de service à 6h45 ; après avoir signalé la situation à la cadre présente à ce moment-là à 7h00, elle a travaillé avec 2 agents aux toilettes complètes des patients. Voici la composition de l’équipe ce matin-là : 1 AS déplacé, 1 PP, 1 RCA et 1 AS à l’office. Soit une seule AS du service présente ce jour-là !

  • Une IDE de nuit de Broca a été déplacé sur La Rochefoucauld ; il n’y avait pas d’IDE sur le site, pas d’intérim non plus !

  • Dans la nuit du jeudi 21 juillet, une collègue IDE a été agressée par un patient du 6ème est, alors qu’elle venait donner un coup de main à une autre collègue !

  • Vendredi matin une collègue AS du 6èmeEst a aussi été victime de coups du même patient. Malheureusement ces faits ne sont pas rares mais quotidiens et contribuent très fortement à l’augmentation des accidents de travail ces dernières années, comme le démontre les chiffres donnés par la direction à chaque CHSCT. Cela se rajoutant au manque de personnels et au déplacement dans les autres unités pour pallier à ces manques d’effectifs et nous avons tous les éléments d’un épuisement général et d’une colère parmi nos collègues frisant l’explosion !

  • Problèmes de relèves entre les équipes de garde et de nuit au 6e Ouest.  Une infirmière a fini à 23 heures par faute de personnel !

  • Manque de cadres dans les étages (6ème ouest, 4ème ouest, 2ème est, nuit…). Un seul cadre pour les unités de SLD sur Broca durant cette semaine estivale !

Sentiment de mal faire son métier parmi les équipes soignantes. C’est notre direction qui nous met dans cette situation !

La section F.O partage ce constat alarmant. La charge de travail a beaucoup évolué, elle est devenue beaucoup plus lourde. Ils y a plusieurs facteurs qui expliquent cette augmentation ces dernières années. Cela provient du fait que les patients hospitalisés dans les unités arrivent beaucoup plus âgés ( 87 ans d’âge en moyenne , avec des multiples pathologies lourdes et d’une augmentation du turn-over des patients due à l’ouverture de plus de lits de gériatrie aiguës ( GA ) et de soins de suite et de réadaptation (SSR). La surcharge de travail n’a jamais été revue et ses effectifs en conséquence.


Voir aussi dans la catégorie Services publics
Hôpitaux : Vers le Tous ensembleHôpitaux : Vers le Tous ensemble

Depuis 18 mois, les hôpitaux et, en particulier, l’AP-HP 1 sont le théâtre de grèves, de rassemblements dans les services, de délégations centrales ou locales au siège de l’AP-HP. Les...

Motion adoptée à l'hôpital BrocaMotion adoptée à l'hôpital Broca

Cette motion a été adoptée à l'hôpital Broca de Paris lors d'une assemblée générale du personnel, avec les syndicats CGT et FO.

Hôpitaux : de la tension à la ruptureHôpitaux : de la tension à la rupture

La furie « réformatrice » du gouvernement et de sa direction de l’AP-HP détruit la vie des personnels, des médecins et des patients. L’annonce du suicide de cinq infirmières, ces derniers...

Soleil vert*? (Soylent Green)

La « silver économie » : Un cheval de Troie contre la Santé publique – Hôpitaux en détresse Depuis plusieurs mois , nous tâchons de suivre au plus près la situation explosive qui se...

Hôpitaux en danger !Hôpitaux en danger !

Faisant suite aux articles publiés dans les derniers numéros de La Commune à propos des G.H.T (Groupements de Territoire et de Santé) résultant de la loi Touraine, il est important de livrer...

Les hôpitaux au bord de l’explosionLes hôpitaux au bord de l’explosion

Au moment où la classe ouvrière française est vent debout contre la destruction du Code du travail, le gouvernement - courroie de transmission des institutions capitalistes européennes - continue...



HAUT