L'émancipation des travailleurs sera l'oeuvre des travailleurs eux mêmes

- La Commune - Pour un Parti des Travailleurs -
membre du Courant international Mouvement Socialiste des Travailleurs
 ( IV ème Internationale )
(ADIDO - 8, rue de la Forêt Noire 34 080 MONTPELLIER)


Rendez-vous contre la dispersion le 20 septembre à Bilbao-Miribilla

Publié le mardi 16 septembre 2014

Des parents et amis de prisonniers politiques basques ont fait des déclarations dans le parc de Sabin Etxea avant de prendre le bus pour les prisons les plus éloignées de l’État espagnol.

Rendez-vous contre la dispersion le 20 septembre à Bilbao-Miribilla

Déclarations: Sabin Etxea

Faites par Arantxa Maiz, compagne d’un prisonnier politique basque

 

Aujourd’hui c’est vendredi, et comme toujours, nous nous préparons à voyager par bus, voiture ou avion. En ce qui nous concerne, nous avons 1.100 km à faire pour aller voir nos proches emprisonnées, et autant pour revenir.

Cela fait plus de 25 ans que nos droits sont violés. 25 ans que nous jouons notre vie sur les routes chaque week-end, avec l’angoisse de comment se passera le voyage. Nos droits sont systématiquement violés, comme le sont ceux de nos parents et amis emprisonnés qui doivent faire face à des agressions, à la solitude et à l’isolement.

Ça suffit ! La société basque a dénoncé cette situation à des milliers de reprises, et nous devons, à nous toutes et tous, y mettre fin. Il est temps de dire adieu aux violations de droits que nous subissons constamment. De nous activer pour qu’elles soient, une fois pour toutes, l’histoire d’une autre époque.

Sur le chemin de la fin de la dispersion, nous avons un rendez-vous important le 20 septembre prochain, au meeting contre la dispersion organisé par Sare. Un rendez-vous pour démolir le mur de la constante violation de droits que suppose la dispersion. Et nous le démolirons, toutes et tous. Nous irons à Miribilla-Bilbao le 20 septembre.

Nous, qui subissons la dispersion en première ligne, avons noté ce rendez-vous et nous invitons l’ensemble de la société à le noter également. À noter ce rendez-vous avec les droits essentiels. Au-delà de toutes les couleurs politiques, avec les droits essentiels et contre la dispersion.

Depuis les bus, les fourgonnettes Mirentxin, les voitures, les aéroports, les stations-service, depuis Fresnes ou Puerto : nous lançons un appel à venir à Miribilla.  

Nous, nous y serons. Finissons-en avec la dispersion. Finissons-en avec la violation systématique des droits essentiels. 

Etxean nahi ditugu!


Voir aussi dans la catégorie Pays Basque
Une seule exigence : L'amnistie de tous les emprisonnés et exilésUne seule exigence : L'amnistie de tous les emprisonnés et exilés

Le Mouvement pour l’Amnistie mobilise pour le droit à l’amnistie pour l’ensemble des prisonniers et exilés politiques. La bataille pour l'amnistie est hautement politique, elle est partie...

Pourquoi la gauche abertzale est en crise

La rupture de stratégie de Sortu et ETA avec l'acceptation de la formule de réinsertion individuelle imposée par l’État espagnol accentue les critiques faites à leur égard. ATA (Aministia ta...

Le Mouvement pour l’Amnistie et contre la répression …Et la compromissionLe Mouvement pour l’Amnistie et contre la répression …Et la compromission

Le mouvement abertzale 1 de gauche est divisé sur la question des prisonniers et exilés politiques. Le nouveau Mouvement pro- Amnistie et contre la Répression conteste la politique menée par la...

Pays Basque : Des paramètres qui bougent (Tribune libre à EKAITZA)

Les élections générales viennent d’avoir lieu au Royaume d’Espagne avec des résultats inattendus. La surprise est venue avant tout de la Catalogne et du Pays Basque où Podemos est arrivé en...

Quarante ans après l'exécution de Txiki et Otaegi(1), la répression continue

Les États français et espagnols n'ont de cesse de traquer les militants politiques basques, les arrestations se multiplient des deux côtés de la frontière. Les polices travaillent main dans la...

Entre répression et alliances contre-nature

Les gouvernements successifs de l’État Espagnol ont maintenu une politique de répression envers les militants basques. Le gouvernement Rajoy ne fait pas exception. Nombre de militants sont...



HAUT