L'émancipation des travailleurs sera l'oeuvre des travailleurs eux mêmes

La Commune - Pour un parti des travailleurs - membre du courant international Mouvement Socialiste des Travailleurs ( IVe Internationale)
(ADIDO - 8, rue de la Forêt Noire 34 080 MONTPELLIER)


La Commune-Pays Basque : communiqué de presse

Publié le mardi 13 janvier 2015

En défense d’Aurore Martin, Haizpea Abrisketa et tous les inculpés du procès de Madrid

La Commune pour un Parti des Travailleurs appelle au rassemblement du 12 janvier 2015, jour d'ouverture du procès de Madrid contre notre camarade Aurore Martin et 36 autres inculpés. Le gouvernement espagnol s'acharne sur ces militants de la cause basque alors que leurs organisations politiques ne cessent de mobiliser pour une paix juste et durable. Le gouvernement Rajoy et le gouvernement français portent l'entière responsabilité du blocage des négociations que la majorité du peuple basque demande. Nous réclamons haut et fort l'abandon de toutes les
charges contre les accusés et l'ouverture immédiate de négociations sur le processus de paix.


 A Bayonne le 9 janvier 2015.


Dernière minute :


 Ce matin, 12 janvier,  16 citoyens basques ont été placés en garde à vue, 12 d'entre eux sont les avocats des prisonniers politiques basques. Certains de ces 12 avocats devaient assurer la défense des 35 à Madrid. En conséquence les inculpés n'ont plus d'avocats et le procès a été ajourné, pour l'instant il n'y a pas de date fixée. Les 35 sont sur le chemin du retour..Les locaux de LAB à Bilbao ont été perquisitionnés  également.
Aurore Martin a pu être finalement présente devant la mairie de Bayonne et y prendre la parole.


 Soutien inconditionnel à Aurore, Haizpea et tous les inculpés !





Lundi 12 janvier 2015, 19h. Plusieurs centaines de manifestants devant la mairie de Bayonne pour protester contre les arrestations des défenseurs des inculpés de Madrid, dont Aurore Martin, laquelle a pu assister à la fin du rassemblement, de retour de Madrid et a pu y prendre la parole. Les militants de La Commune-Pays Basque étaient comme il se doit  présents pour exprimer leur solidarité agissante et inconditionnelle. On ne pourra pas s'empêcher de souligner le cynisme de Rajoy, le premier ministre de l'Etat espagnol,  qui, le dimanche 11 janvier, dans le cortège d'"Union nationale", était la mano en la mano avec Hollande et tous les dirigeants de l'Union européenne pour prétendûment protester pour la "liberté d'expression".  Au même moment où il donnait consigne à sa police pour arrêter les avocats des inculpés de Madrid ! Honte à lui !


Voir aussi dans la catégorie Pays Basque
Une seule exigence : L'amnistie de tous les emprisonnés et exilésUne seule exigence : L'amnistie de tous les emprisonnés et exilés

Le Mouvement pour l’Amnistie mobilise pour le droit à l’amnistie pour l’ensemble des prisonniers et exilés politiques. La bataille pour l'amnistie est hautement politique, elle est partie...

Pourquoi la gauche abertzale est en crise

La rupture de stratégie de Sortu et ETA avec l'acceptation de la formule de réinsertion individuelle imposée par l’État espagnol accentue les critiques faites à leur égard. ATA (Aministia ta...

Le Mouvement pour l’Amnistie et contre la répression …Et la compromissionLe Mouvement pour l’Amnistie et contre la répression …Et la compromission

Le mouvement abertzale 1 de gauche est divisé sur la question des prisonniers et exilés politiques. Le nouveau Mouvement pro- Amnistie et contre la Répression conteste la politique menée par la...

Pays Basque : Des paramètres qui bougent (Tribune libre à EKAITZA)

Les élections générales viennent d’avoir lieu au Royaume d’Espagne avec des résultats inattendus. La surprise est venue avant tout de la Catalogne et du Pays Basque où Podemos est arrivé en...

Quarante ans après l'exécution de Txiki et Otaegi(1), la répression continue

Les États français et espagnols n'ont de cesse de traquer les militants politiques basques, les arrestations se multiplient des deux côtés de la frontière. Les polices travaillent main dans la...

Entre répression et alliances contre-nature

Les gouvernements successifs de l’État Espagnol ont maintenu une politique de répression envers les militants basques. Le gouvernement Rajoy ne fait pas exception. Nombre de militants sont...



HAUT