L'émancipation des travailleurs sera l'oeuvre des travailleurs eux mêmes

- La Commune - Pour un Parti des Travailleurs -
membre du Courant international Mouvement Socialiste des Travailleurs
 ( IV ème Internationale )
(ADIDO - 8, rue de la Forêt Noire 34 080 MONTPELLIER)


Une contribution au bilan de "mai-juin"

Publié le septembre 2003
Notes de LectureNotre contribution au bilan des grèves et des manifestations contre le projet Fillon vient de paraître sous forme de brochure ( 50 pages - format 21X14,5) en vente au prix de 2 euros auprès des miltants de "La Commune" ou par commande à : ADIDO -BP 82 - 94003 Créteil.A cette fin, nous nous sommes efforcés de rétablir l'enchaînement des événements qui ont abouti au plan Fillon et à cette situation paradoxale où, en dépit d'une mobilisation d'une ampleur supérieure à "95 ", le gouvernement sort "gagnant " (mais, non renforcé).

Pour ce faire, nous avons, dans la première partie de ce document, remonté le temps, pour rappeler dans quelles conditions, au lendemain de la seconde guerre mondiale, les capitalistes ont dû "concéder " aux travailleurs la création de la sécurité sociale et en son sein du régime général de retraite et comment, dès 1953, les gouvernements capitalistes successifs (y compris les gouvernements capitalistes dirigés par des représentants du PS et du PCF) ont tenté de liquider ce que les politico-sociologues intéressés appellent le "modèle 45 ", désignant ainsi un ensemble de conquêtes sociales et un "système de relations sociales " qui est devenu un insupportable "fardeau" et une "contrainte " intolérable pour les capitalistes.

Dans la seconde partie, nous rappelons, comment du Livre Blanc de Rocard en 1991 au Plan Fillon en 2003, les gouvernements capitalistes successifs ont tenté, douze années durant, de torpiller le système des retraites des salariés : Décrets Balladur, Plan Juppé, Accords Agirc-Arrco (retraites complémentaires), Rapport Charpin et signature conjointe de Chirac et Jospin, à Barcelone, d'un engagement pour allonger de 5 années l'âge de départ à la retraite.
Qu'est ce que "la répartition" ? Comment sont financées les retraites ? Qu'est ce que le "salaire différé " ? D'où vient la référence aux 37,5 annuités pour une retraite à taux plein ? Pourquoi la direction CGT demande t-elle la "validation " des périodes d'études dans le calcul des retraites ? Faut-il exiger la taxation des revenus financiers pour financer les retraites ? Toutes ces questions qui se rapportent au "fond du dossier-retraite" sont abordées dans notre brochure. C'était nécessaire compte tenu de l'intox gouvernementale et de la cacophonie des directions syndicales à ce propos.

A partir de là, notre brochure revient sur les événements récents et, notamment : les premières interventions de Bernard Thibault sur la question des retraites en juillet 2002, le référendum EDF où en dépit de l'appel des dirigeants CGT CFDT CGC à voter "oui ", le projet d'accord signant l'arrêt de mort du régime spécial des gaziers et électriciens a été rejeté par les salariés EDF GDF (en outre, nous citons les explications données dans la presse CGT à ce sujet), la manifestation du 1er février, le Congrès de la CGT, l'irruption (d'abord étouffée) de la grève des enseignants dès mars 2003...

Dans la quatrième partie de ce document, sans prétendre traiter le sujet une bonne fois pour toutes et dans toutes ses implications ou donner "réponse à tout ", une fois pour toutes, nous déroulons le film des événements qui, du 13 mai au 12 juin 2003, mettaient en scène un mouvement d'une ampleur exceptionnelle dont l'objectif était la grève générale et dont le but était le retrait du plan Fillon. Pour en faire ressortir les faits saillants. De ce point de vue, nous avons choisi de porter l'accent sur ce qui nous a paru décisif, à savoir : le bras de fer spontané entre les travailleurs et les directions syndicales au sein des grèves et des manifestations. (A cet effet, nous citons de larges extraits de communiqués et de comptes rendus syndicaux de discussions ; des adresses d'assemblées générales et de syndiqués aux directions syndicales.)

Pourquoi la direction CGT a t-elle étouffé la revendication des 37,5 ? Pourquoi et comment l'appareil de la CGT-cheminots s'est-il arc-bouté contre la reconduction de la grève à la SNCF au lendemain du 13 mai ? Comment les directions CGT, FO et FSU ont-elles empêché la grève générale ? De la réponse à ces questions, soulevées par les grévistes eux-mêmes dans le feu de l'action, découlent les tout-premiers enseignements de "mai-juin", nécessaires pour résister victorieusement aux attaques en cours et à venir du gouvernement Raffarin.

Voir aussi dans la catégorie Notes de Lecture
Main basse sur l'informationMain basse sur l'information

Laurent Mauduit, co-fondateur de Mediapart, auparavant chef du service économique de Libération et directeur-adjoint du Monde, livre dans ce nouvel essai, paru aux Éditions Don Quichotte en...

Michel Floquet : « Triste Amérique »Michel Floquet : « Triste Amérique »

Michel Floquet, grand reporter, correspondant de TF1 à Washington de 2011 à 2016, trace dans son ouvrage Triste Amérique, le vrai visage des États-Unis (Paris, Editions des Arènes, 2016, 233 p.)...

Nicolas HÉNIN, Jihad Academy : Nos erreurs face à l’État islamique. Fayard, 2015, 260 p.Nicolas HÉNIN, Jihad Academy : Nos erreurs face à l’État islamique. Fayard, 2015, 260 p.

« Les prisons du régime syrien, comme les camps d’internement de l’armée américaine en Irak, auront finalement constitué pour beaucoup une très bonne "Jihad academy" » . C’est une...

Note de lecture : « Le traumatisme du chômage, alerte sur la santé de 5 millions de personnes »Note de lecture : « Le traumatisme du chômage, alerte sur la santé de 5 millions de personnes »

par Michel DEBOUT – avec la collaboration de Gérard CLAVAIROLYLes Éditions de l'Atelier – Janvier 2015 – Prix : 12 € - 91 pages Psychiatre, professeur émérite de Médecine légale et...

Note de lecture : « Pour les musulmans », par Edwy PlenelNote de lecture : « Pour les musulmans », par Edwy Plenel

Rares sont les intellectuels reconnus à prendre fait et cause contre l’islamophobie, pour les musulmans. En d’autres temps, lorsqu’éclata l’Affaire Dreyfus (1896) un seul homme de lettres...

Les diplômes usurpés de Jean-Christophe Cambadélis, par Laurent MauduitLes diplômes usurpés de Jean-Christophe Cambadélis, par Laurent Mauduit

Présentation du journal Mediapart Notre confrère Laurent Mauduit publie un livre choc : À tous ceux qui ne se résignent pas à la débâcle qui vient. Cet essai est aussi une longue enquête sur...



HAUT