L'émancipation des travailleurs sera l'oeuvre des travailleurs eux mêmes

- La Commune - Pour un Parti des Travailleurs -
membre du Courant international Mouvement Socialiste des Travailleurs
 ( IV ème Internationale )
(ADIDO - 8, rue de la Forêt Noire 34 080 MONTPELLIER)


Résistons contre les menaces au droit à l'avortement pour les femmes !

Publié le vendredi 24 janvier 2014
Résistons contre les menaces au droit à l'avortement pour les femmes ! | Tract national du NPA, 24/01/2014En Etat Espagnol, la nouvelle loi criminalisant le droit des femmes à avoir recours à l'interruption volontaire de grossesse (IVG) constitue un recul de plusieurs dizaines d'années pour les droits des femmes. C'est aussi l'occasion pour les idéologies les plus réactionnaires et sexistes de tous bords et de toute l'Europe de se faire entendre. Le gouvernement espagnol a annoncé le vote d'une loi interdisant aux femmes le droit à l'avortement, sauf en cas de viol ou de mise en danger de la vie de la femme. Cette loi scélérate vient s'ajouter à la difficulté de faire reconnaître un viol, de porter plainte et de devoir supporter toutes les conséquences physiques d'une agression sexuelle pour les femmes.

Pour le droit des femmes à disposer de leur corps.
Pour ramener les femmes au foyer et nous diviser, l'Etat et l'Eglise ont toujours avancé main dans la main ! Et quelle hypocrisie : on nous parle de morale ou d'une prétendue irresponsabilité des femmes alors même qu'en Etat Espagnol, la contraception n'est toujours pas accessible librement et gratuitement, que l'éducation sexuelle n'existe pas à l'école en dehors de la présentation des risques de maladies sexuellement transmissibles et des lois biologiques de la reproduction et que, comme chez nous, de nombreux praticiens refusent de pratiquer les avortements dans les hôpitaux publics, culpabilisent les femmes ou même, vont jusqu'à leur mentir pour les dissuader d'avorter.
En France, Jean-Marie Le Pen ne s'y est d'ailleurs pas trompé et s'est empressé de saluer la loi et de rappeler le fond idéologique de l'affaire en appelant toutes les femmes à assumer " leur fonction de reproduction ". A paris, le week-end dernier, près de 16 000 réacs ont ainsi défilé contre le droit à l'avortement libre gratuit avec la bénédiction du Pape François ! Le chef de l'Etat Espagnol lui-même, disait être convaincu que " la loi s'étendra en Europe ". Le combat pour le droit à l'avortement, c'est celui du droit des femmes à pouvoir disposer librement de leur corps, sans aucune tutelle des institutions publiques, religieuses ou tout simplement des hommes.

En France et ailleurs, le combat pour l'avortement est toujours d'actualité.
En Irlande et en Pologne, l'IVG est toujours interdit, tandis qu'en Lettonie, elle n'est pas remboursée. Même en Suisse, un référendum va être organisé sur la fin du remboursement de l'IVG. En France le délai de 12 semaines de grossesse est relativement court par rapport aux 24 semaines en Grande-Bretagne ou aux 14 semaines de l'Etat Espagnol.Cela pousse malgré tout entre 4000 à 5000 femmes par an à aller avorter à l'étranger... Notamment en Espagne !

Le gouvernement Hollande se pose en grand défenseur du droit à l'avortement. Quelle hypocrisie totale ! La dégradation généralisée des services publics de la santé est renforcée par les coupes budgétaires du gouvernement Hollande. Depuis les années 2000, les politiques d'austérité ont entraîné la fermeture de 120 centres IVG en France, ainsi que la disparition des plannings familiaux. Ce sont autant d'attaques aux droits des femmes à choisir leur sexualité et leur vie. Pour gagner sur les droits des femmes, il faudra aussi combattre ce gouvernement.
Le droit à l'IVG a été obtenu grâce aux luttes de nombreuses générations de femmes contre un système capitaliste fondamentalement sexiste. Le combat féministe pour les droits des femmes et pour l'égalité réelle a toute son actualité, de même que la lutte contre ce système qui nous exploite et nous opprime. La solidarité avec la lutte des femmes espagnoles est nécessaire !

Voir aussi dans la catégorie NPA
Un parti qui ne dit pas ce qu’il fait et ne fait pas ce qu’il dit

Au troisième congrès du NPA, le 30 janvier 2015, la direction élue, du moins celle qui en tient lieu vu qu’aucune des factions et cliques qui composent ce parti où  la nuit, tous les chats...

Déclaration de militants du NPA de l’Hérault, novembre 2014 : Pourquoi nous démissionnons du NPA

Chers camarades,Il  arrive un temps où la quantité de divergences accumulées se transforme finalement  en qualité. Ce temps est venu : nous quittons le NPA. Ce qu’est devenu ce parti, en...

« le parti des gogos et des bobos »...

On trouvera ci-dessous un article de notre journal La Commune d'août 2007, sous le titre " le parti des gogos et des bobos "

100 jours de grève des postiers des Hauts-de-Seine !

La grève des bureaux de Rueil-Malmaison, Gennevilliers, Courbevoie, la Garenne-Colombes et Bois-Colombes a dépassé les cent jours le 9 mai. Au départ, ce conflit était purement local, mais il va...

Anticapitalisme & Révolution

Loin des promesses du gouvernement, ce début d'année 2014 est marqué par la poursuite de la crise et même l'accélération des destructions d'emplois avec 32 000 chômeurs en plus rien qu'en...

Face aux attaques, il faut un plan de luttes

Toujours plus pour les entreprises, tel est le credo du gouvernement Valls, qui persiste et signe, en organisant le plus gros transfert de richesses jamais réalisé dans ce pays de notre poche vers...



HAUT