L'émancipation des travailleurs sera l'oeuvre des travailleurs eux mêmes

La Commune - Pour un parti des travailleurs - membre du courant international Mouvement Socialiste des Travailleurs ( IVe Internationale)
(ADIDO - 8, rue de la Forêt Noire 34 080 MONTPELLIER)


Le 12 avril et après, regroupons nos luttes et nos forces contre ce gouvernement PS-MEDEF !

Publié le mardi 08 avril 2014
regroupons nos luttes et nos forces contre ce gouvernement PS-MEDEF ! | Edito Anticapitalisme & RévolutionUn nouveau gouvernement de combat contre les classes populaires
Valls, le ministre chasseur de Roms, adepte du tout répressif, est désormais premier ministre. Sans détours, il a martelé que sa politique serait la poursuite de celle d'Ayrault donc pro-patronale et anti-sociale ! Les conséquences seront elles aussi les mêmes : colères et désarroi mêlés.
Et il est totalement illusoire de penser que les petits grincements de dents des écologistes ou bien d'élus du PS changent quoi que ce soit pour le quotidien de la majorité d'entre nous. C'est la détermination et l'unité des salariéEs pour imposer leurs revendications qui permettront de mettre  un coup d'arrêt à cette politique.
 
Le 12 avril : populariser l'idée d'un mouvement d'ensemble
Après la déculotté prise par le gouvernement, la manifestation du 12 avril à Paris peut être une première étape pour préparer l'affrontement nécessaire avec le patronat et le gouvernement.
Un appel de postiers et postières en grève depuis deux mois dans les Hauts-de-Seine circule afin de tenter de regrouper au sein d'un même cortège celles et ceux qui se battent au quotidien contre les restructurations en tout genre pour le seul bénéfice des actionnaires, celles et ceux qui défendent leurs emplois dans le privé et les postes dans la fonction publique, celles et ceux qui refusent les mesures d'austérité alors que des milliards sont offerts en cadeaux au patronat !
Intermittents en lutte, salariéEs victimes de PSE en cascade, enseignantEs mobiliséEs contre les suppressions de classe, nous pouvons tenter de manifester ensemble et de commencer à trouver des revendications communes: interdiction des licenciements, embauche de tous les précaires, augmentations des salaires de 300 euros nets tout de suite, régularisation de tous les sans-papiers et abandon du pacte de responsabilité.
Et pour que cette journée soit véritablement un point d'appui pour nos résistances, elle doit dès maintenant avoir des perspectives de mobilisation. C'est pourquoi, rapidement une prochaine journée de grève interprofessionnelle devrait être annoncée pour faire barrage au  pacte de responsabilité.
 
Regrouper les forces du monde du travail
Face à la situation au lendemain du second tour, pour se battre contre le chômage, la précarité, le racisme, le sexisme et l'homophobie, il est urgent que notre camp social reprenne confiance dans ses propres forces.
Face aux directions syndicales qui continuent de jouer la carte du dialogue social et aux organisations politiques réformistes qui demandent au gouvernement un changement de cap, les organisations révolutionnaires, Lutte Ouvrière et le Nouveau Parti Anticapitaliste en premier lieu, ont une responsabilité particulière, à proposer des initiatives ensemble dans le sens de la convergence des luttes, de la nécessite d'un affrontement avec le gouvernement.

Voir aussi dans la catégorie NPA
Un parti qui ne dit pas ce qu’il fait et ne fait pas ce qu’il dit

Au troisième congrès du NPA, le 30 janvier 2015, la direction élue, du moins celle qui en tient lieu vu qu’aucune des factions et cliques qui composent ce parti où  la nuit, tous les chats...

Déclaration de militants du NPA de l’Hérault, novembre 2014 : Pourquoi nous démissionnons du NPA

Chers camarades,Il  arrive un temps où la quantité de divergences accumulées se transforme finalement  en qualité. Ce temps est venu : nous quittons le NPA. Ce qu’est devenu ce parti, en...

« le parti des gogos et des bobos »...

On trouvera ci-dessous un article de notre journal La Commune d'août 2007, sous le titre " le parti des gogos et des bobos "

100 jours de grève des postiers des Hauts-de-Seine !

La grève des bureaux de Rueil-Malmaison, Gennevilliers, Courbevoie, la Garenne-Colombes et Bois-Colombes a dépassé les cent jours le 9 mai. Au départ, ce conflit était purement local, mais il va...

Anticapitalisme & Révolution

Loin des promesses du gouvernement, ce début d'année 2014 est marqué par la poursuite de la crise et même l'accélération des destructions d'emplois avec 32 000 chômeurs en plus rien qu'en...

Face aux attaques, il faut un plan de luttes

Toujours plus pour les entreprises, tel est le credo du gouvernement Valls, qui persiste et signe, en organisant le plus gros transfert de richesses jamais réalisé dans ce pays de notre poche vers...



HAUT