L'émancipation des travailleurs sera l'oeuvre des travailleurs eux mêmes

- La Commune - Pour un Parti des Travailleurs -
membre du Courant international Mouvement Socialiste des Travailleurs
 ( IV ème Internationale )
(ADIDO - 8, rue de la Forêt Noire 34 080 MONTPELLIER)


Première défaite pour Obama

Publié le mercredi 03 novembre 2010
USA : après les élections du 2 novembreAprès deux ans de présidence Obama, le résultat des élections du 2 novembre, qui ont renouvelé partiellement la Chambre des représentants et le Sénat, signifie une déroute pour le Président des Etats-Unis d'Amérique et son parti, le Parti Démocrate. Cette déroute est à la hauteur des espoirs qu'avait suscitée l'élection d'un président noir parmi les salariés, les jeunes, les noirs, enfin tous ceux et celles qui subissent de plein fouet la crise du capitalisme. Quelques éléments de réponses aux raisons d'une telle défaite.D'après le syndicat AFL-CIO, les Etats-Unis comptent 20 millions de chômeurs et 7 millions de travailleurs à temps partiel. Depuis trois ans la pauvreté ne cesse de croître, elle touche un américain sur sept. Le pays le plus riche de la planète a 43,7 millions de pauvres ; un quart des noirs et des hispaniques vivent dans le dénuement. Barack Obama, qui a ouvert grand les coffres de la banque fédérale aux " compagnies " et aux banques privées qui, en retour, ont multiplié les plans de licenciement et les fermetures d'usines, a été obligé de reconnaître que "Notre économie a plongé dans la récession il y a presque trois ans à la suite de la crise financière, de la chute des prix de l'immobilier (...). l'année passée, nous avons connu les profondeurs de la récession, avec des pertes historiques pour l'emploi jamais vues depuis la grande Dépression".

Un général limogé



Au mois de juin, le commandant en chef des troupes américaines et de l'OTAN en Afghanistan, le général Stanley McChrystal, donnait un entretien à la revue américaine "Rolling Stone" dans lequel il fustigeait les responsables politiques impliqués dans cette guerre, dont le vice-président Biden. Quelques jours plus tard, le président Obama, après un entretien avec le général le limogeait. Enlisé en Afghanistan, ayant oublié sa promesse électorale de début de retrait des troupes vers 2011, Obama n'a fait que renforcer l'opposition au financement de la guerre en Irak et Afghanistan.
Depuis neuf ans, les troupes américaines et de l'OTAN sont embourbées dans "une guerre sans fin" qui n'est pas sans rappeler celle du Vietnam. Dans le même temps où la hiérarchie militaire défie le président des Etats-Unis grandit l'exigence, pour mettre fin à cette guerre, de retrait des troupes.

"Katrina"



En 2005, le cyclone "Katrina" dévastait La Nouvelle-Orléans, la population en majorité noire ayant tout perdu se trouvait dispersée aux quatre coins des Etats-Unis. La défaite de George W.Bush et de son gouvernement aux élections présidentielles de 2008 est attribuée à la façon dont son administration avait réagi à cette catastrophe. Depuis la spéculation foncière est à l'oeuvre à la Nouvelle-Orléans où les familles noires sont interdites de retour. Qu'a fait l'administration d'Obama ? Rien qui soit à la hauteur des souffrances et des destructions subies par la population noire.

"Le Katrina d'Obama : Oil !"



La marée noire qui a submergé tout le golfe du Mexique du Texas à la Floride sur des milliers de kilomètres de côte, menaçant de mort la faune et la flore des bayous du delta du Mississipi, réduisant au chômage les pêcheurs de cette région est une des pires catastrophes écologiques survenues aux Etats-Unis. La plate-forme Deepwater Horizon, qui en est à l'origine, appartient au trust anglais British Petroleum qui avait obtenu une dérogation pour effectuer ses forages en mer par la commission sénatoriale pour l'énergie et les ressources pétrolières. Les trusts pétroliers sont de grands pourvoyeurs pour les campagnes financières nécessaires à l'élection des membres du Congrès, des présidents des Etats-Unis - ceci explique cela - cette dérogation peut devenir l'ouragan "Katrina" aux élections présidentielles de 2012.

Ciel d'orage



La crise sociale et politique s'aiguise avec son cortège de milliers et milliers de suppressions d'emplois qui s'accompagnent de la désertification de villes de l'industrie automobile comme Cleveland ou Détroit, alors que General Motors, Chrysler reçoivent des milliards de dollars... Une réforme du système de protection sociale et de santé qui laisse des millions d'américains pauvres sur le carreau. Un projet de loi ultraréactionnaire qui demande davantage de fonds pour la militarisation de la frontière avec le Mexique, pour les rafles d'immigrants sans papiers...La poursuite et l'aggravation de la guerre en Irak et Afghanistan...Une extrême droite, les "Tea Party ", qui se radicalise et s'organise.
La réponse à la crise par les capitalistes est la même partout : licenciements, chômage, guerres...Les gouvernements d'Amérique et d'Europe sont des bandits liés par les mêmes chaînes.

Elie Cofinhal,

3 novembre 2010

Voir aussi dans la catégorie International
Ni quotas, ni barbelés : accueil de tous les réfugiésNi quotas, ni barbelés : accueil de tous les réfugiés

Des réfugiés par milliers fuient les théâtres de guerre, de misère et de faim. Les fauteurs de ces guerres se retrouvent pris à leur propre piège. Ils ont laissé ces malheureux mourir en...

Mourir pour Lampedusa

La migration organisée ou non laisse au travers de l'histoire une trace indélébile d'exploitation, de privation, de misère et de mort. L’État français, mais aussi toutes les puissances...

Gerardo UCEDACrise économique mondiale : Quelques réflexions sur une crise qui n’en finit pas…

Si nous devions définir les caractéristiques principales de la crise économique mondiale ouverte en 2007-2008, nous devrions faire une référence obligée à l’augmentation du capital...

Ebola : le virus de l’impérialisme

Il y a probablement des milliers de siècles que le virus Ebola était tapi dans la forêt équatoriale comme hôte d'une des 300 000 variétés de chauve-souris; il y a 28 ans qu'il s'est attaqué...

Première défaite pour Obama

Après deux ans de présidence Obama, le résultat des élections du 2 novembre, qui ont renouvelé partiellement la Chambre des représentants et le Sénat, signifie une déroute pour le Président...

Une révolution en marche

Chacun se rappelle l'étincelle qui, il y a un an ces jours-ci, a mis en route le processus révolutionnaire qui a chassé Ben Ali : l'immolationde Mohamed Bouazizi, petit marchand ambulant privé du...



HAUT