L'émancipation des travailleurs sera l'oeuvre des travailleurs eux mêmes

La Commune - Pour un parti des travailleurs - membre du courant international Mouvement Socialiste des Travailleurs ( IVe Internationale)
(ADIDO - 8, rue de la Forêt Noire 34 080 MONTPELLIER)


Les combats de Lénine

Publié le dimanche 16 mai 2010
140° anniversaire de la naissance de Lénine (1870-1924)Vladimir Lenine est né en 1870 à Simbirsk, dans l'est de la Russie d'Europe. Point n'est besoin de s'étendre sur sa biographie, sinon pour rappeler que son frère aîné a été pendu
par les juges au service du Tsar Alexandre III pour " terrorisme" et que lui-même a adhéré très jeune aux idées marxistes et qu'il a été rapidement une cheville ouvrière de
l'aile gauche du POSDR (Parti Ouvrier Social Démocrate de Russie). Jusqu'à son dernier souffle, Lenine aura combattu au compte de la Révolution mondiale et contre la
bureaucratie stalinienne naissante. Quelques notes à l'heure de l'anniversaire de sa naissance.
A la fin du XIXe siècle et au début
du XXème la social démocratie,
unifiée à travers la IIème
Internationale, représente la force
essentiel du mouvement ouvrier mondial.
Mais la puissance même de l'influence
social démocrate dans la classe
ouvrière des principaux Etats européens
nourrit un processus contradictoire:
les succès électoraux du Parti
Social Démocrate allemand et du
Labour Party anglais conduisent ces
partis à une dangereuse participation à
des gouvernements à la tête des Etats
bourgeois. Cette question, qui
met en opposition intérêt de classe
et " intérêt national", va nourrir
les discussions du congrès international
de Stuttgart en 1907,
lorsque la course aux armements,
engagée depuis 10 ans laisse
entrevoir le spectre d'une guerre
mondiale et pose aux socialistes
la question de l'attitude à adopter
face a la guerre. Lénine y fait voter
un amendement avec Rosa
Luxembourg, précisant que " si la
guerre éclate, les socialistes ont le
devoir d'oeuvrer pour sa fin rapide et
d'utiliser par tous les moyens la crise
économique et politique provoquée par
la guerre [...] pour hâter la chute de la
domination du Capital". En 1913 au
Reichstag ( Parlement ) le groupe de
députés SPD allemands vote une rallonge
au budget militaire sous prétexte
qu'elle serait financée par l'impôt sur la
fortune dont il réclamait la création.




La faillite de la IIé internationale






La IIè Internationale va honteusement
capituler en 1914. Tous ses partis vont
voter la guerre, à l'exception du Parti
Bolchevik, et participer à l'Union sacrée, l'unité avec la bourgeoisie en faveur de la guerre. La IIè Internationale est passée
définitivement du côté de l'ordre
bourgeois. Peu auparavant en Russie,
en 1905, une scission a eu lieu au sein
du POSDR, la majorité bolchevique
s'opposant a la minorité menchévique,
qui se vautrait dans la collaboration de
classes et allait soutenir le Tsar dans la
déclaration de guerre en août 14.
Lénine, avec la lucidité qui le caractérise,
a non seulement joué un rôle fondamental
dans le combat contre les futurs
sociaux-traîtres, mais lors des premières res
années de la guerre il joue encore
un rôle clé dans les conférences de
Zimmerwald et Kienthal en Suisse, ralliant
tous ceux qui sont restés fidèles au
drapeau du socialisme et qui luttent
contre la guerre impérialiste posant les
bases de la IIIè Internationale dont le
premier congrès se tiendra en mars
1919 à Moscou.




Tout le pouvoir aux soviets






Quand éclate la Révolution en février
1917, parce que le prolétariat russe, à
travers les ouvrières du textile de
Petrograd en grève, se saisit de ses
propres instruments de combat pour en
finir avec la guerre et la domination
bourgeoise, Lénine, contre l'avis de la
plus grande partie de la direction bolchevique,
dont Staline, défend ses
Thèses d'avril, dans lesquelles il exprime
le refus catégorique de soutien au
gouvernement provisoire . Dans la
situation de double pouvoir caractéristique
de toute révolution, les soviets
d'ouvriers, paysans et soldats, avec des
délégués élus et révocables vont jouer
un rôle prépondérant que Lénine et les
bolcheviks alimentent à travers l'agitation
sur les mots d'ordre de l'arrêt immédiat
de la guerre, de la terre à
ceux qui la travaillent, le contrôle
ouvrier sur l'industrie et sur la
nécessité du passage de tout le
pouvoir aux soviets des députés
ouvriers.

La maturation accélérée des
cadres du mouvement ouvrier
conduit en septembre 17 à un
changement de majorité dans les
soviets en faveur des délégués
bolcheviks, et ce n'est nullement
une action minoritaire, une sorte
de putsch comme le prétendent
différents adversaire et historiens non
marxistes qui caractérisent ainsi l'insurrection
d'octobre 17. Il s'agit d'un vrai
passage qualitatif dans le processus
révolutionnaire ininterrompu conduisant
à la première République socialiste.

En même temps, le fait que seuls certains
hommes concentrent suffisamment
d'acquis pour éviter que le parti
révolutionnaire communiste ne se brise
sur les écueils placés sur sa route, montre
la nécessité même d'un parti, et d'un
parti construit avec une stratégie claire
et un souci permanent de ne jamais
aliéner l'indépendance de classe.




Paul Rauschert,

5 mai 2010

Voir aussi dans la catégorie Histoire
Les mutineries de 1917Les mutineries de 1917

En 1917, cela fait trois ans que la plupart des soldats sont engagés dans la pire boucherie que le monde ait connue jusqu'alors. L’épuisement, l’absence d’horizon (aucune paix ni trêve en...

Staline = tout sauf des révolutions !Staline = tout sauf des révolutions !

Nos exposés sur le stalinisme, nous l’avions dit, ne consistent pas en une histoire du stalinisme et de l’URSS et, nous l’espérons, aideront nos lecteurs qui en ont envie ou besoin, à...

Les thèses d’AvrilLes thèses d’Avril

Nous avions relaté dans le numéro précédent qu'en février les masses s'étaient vu confisquer le pouvoir par les bourgeois libéraux et les mencheviks (sociaux-démocrates). Le 4 avril 1917,...

La révolution trahie (1929-1933)La révolution trahie (1929-1933)

« Si Staline avait pu prévoir où le mènerait la lutte contre le « trotskysme », il se fût sans doute arrêté en chemin(…) Les prédictions de ses adversaires qui lui annonçaient qu’il...

Centenaire de la Révolution de février : Quand le prolétariat écrit l'histoireCentenaire de la Révolution de février : Quand le prolétariat écrit l'histoire

Dans la triste époque que nous traversons, il devient  indispensable de nous réapproprier les leçons du passé  et en particulier, les enseignements de la   révolution en Russie, en 1917...

Victoire de la bureaucratie et défaites révolutionnaires. 1926-1928Victoire de la bureaucratie et défaites révolutionnaires. 1926-1928

La politique extérieure est, en général, la continuation de la politique intérieure. La politique intérieure de la jeunesse soviétique se fonde sur « la construction du socialisme dans un...



HAUT