L'émancipation des travailleurs sera l'oeuvre des travailleurs eux mêmes

La Commune - Pour un parti des travailleurs - membre du courant international Mouvement Socialiste des Travailleurs ( IVe Internationale)
(ADIDO - 8, rue de la Forêt Noire 34 080 MONTPELLIER)


Progression du FN : à qui la faute ?

Publié le vendredi 19 mai 2017

Avec une progression de près de 3 millions de voix entre le premier et le second tour et un score nettement meilleur que celui de 2002, le FN a fait de gros progrès, indéniablement. Si les résultats chiffrés peuvent faire froid dans le dos et faire dire à nos commentateurs patentés que « le fascisme est à nos portes », une petite réflexion s’impose.

Progression du FN : à qui la faute ?"Le bruit et l'odeur", 1991

Dans les années 1980, ne voyant le FN que comme un parasite du RPR, Mitterrand se réjouissait de l’émergence de ce parti qui devenait« une chance historique pour le parti socialiste » 1 . Mitterrand l’avait lui-même directement propulsé dans les médias en 1982 2 . A ce moment-là, le FNpesait0.75% des voix. Dans le même temps, les médiasboycottaient Laguiller et Krivine. Au départ, Le Pen n’était pas le messie des « fachos » qui sommeillaient, mais juste un « investissement » dans le marché électoraliste... On connaît la suite.

Les affaires sont les affaires

Revenons à la « progression » d’aujourd’hui. Le FN a toujours aimé baser son discours sur « tous pourris », sans s’encombrer de scrupules en ce qui concerne son propre fonctionnement. Il suffit à la fille Le Pen de crier au complot et à l’acharnement pour rassurer son électorat sur ses démêlés judiciaires. Il n’en va pas de même pour Sarkozy et autres Fillon. Les casseroles s’accumulant, il arrive un jour où nombre d’électeurs de droite finissent par jeter l’éponge. Même si l’idéologie de droite dure reste tout à fait convenable à leurs yeux, ils apprécient beaucoup moins les escroqueries et les mensonges. Le score de Fillon en est la preuve : manœuvre pro-Macron ou non, le « Penelope gate » a eu un effet cataclysmique. Cette décomposition de la droite fut donc le dernier coup de pouce en date donné au FN.

Le bruit de fond

Mais nous sommes loin du compte. Le parti Le Pen & Cie n’est pas assis sur une base seulement constituée de déçus de la droite, comme l’avait espéré « tonton » en son temps. Il lui faut de l’aide, une maintenance de tous les instants. Cette maintenance ne se résume pas, loin de là, aux jappements haineux des dirigeants FN. On la trouve davantage dans le bruit de fond, tendance « le bruit et l’odeur » 3 , si chère à notre brave amateur de tête de veau et de binouze, j’ai nommé Jacques Chirac. Ce dernier qui, d’ailleurs, n’hésitait pas à déclarer, alors qu’il était président, que le FN était un parti « profondément xénophobe, raciste et antisémite »… L’épouvantail a bon dos et il peut toujours servir aux intérêts bourgeois (cf. élections de 2002 et 2017). La famille Le Pen sert d’abord à faire élire les Chirac et les Macron.

Cette petite musique pestilentielle, destinée à monter, au sein de la populace la plus défavorisée, les prolos les uns contre les autres, est jouée avec virtuosité par tous les bords de l’échiquier politique.

Le teigneux irresponsable

Durant le dernier et calamiteux quinquennat, c’est Valls qui a interprété la partition. Hollande n’a certes pas donné sa part au chien, mais le grand perdant de la primaire « de gauche » emporte la palme.

Valls a réussi à instaurer un racisme d’État sans précédent. Son attitude méprisable lors de l’affaire dite « du burkini » fera date. Soutenir des arrêtés municipaux illégaux et racistes a mis la touche finale à son numéro de teigneux irresponsable.

Tous ces pompiers-pyromanes savent très bien que le FN fait ses choux gras de tels dérapages. Il ne s’agit pas de faire grimper le parti d’extrême-droite, mais simplement de créer des écrans de fumée qui permettent de faire diversion et de faire passer leurs lois scélérates qui lamineront la classe ouvrière. Cette même classe ouvrière sera ensuite sommée de ne pas voter Le Pen, voire de voter Macron au second tour. En matière de cynisme on atteint des sommets.

Le chauvinisme imbécile

Et côté FI, on est en reste ? Oh que non… La banalisation du chauvinisme imbécile s’est installée chez Mélenchon, à coup de Marseillaise et de drapeaux tricolores.

On se dit rempart contre le fascisme, mais on le singe. On se dit la voix des travailleurs, mais on préfère ensuite dire « le peuple », puis « les gens ». Pour l’internationalisme du mouvement ouvrier, il faudra repasser. Dorénavant on fustige le travailleur « détaché » qui vient « manger le pain des Français ». Plutôt que de se battre vent debout contre l’Union européenne qui instaure la concurrence entre les salariés, on désigne ces mêmes salariés comme boucs émissaires…

Finalement, le FN est « tendance » puisqu’il sert de modèle à tous les discours, même ceux qui se disent le plus à gauche. Pourquoi ne récolterait-il pas les fruits de la situation ?

Après tout c’est lui qui détient le brevet de la xénophobie en France...



Vincent Lachefer,
18 mai 2017



1. En juin 1984, Pierre Bérégovoy, ministre de F. Mitterrand, déclarait : « On a tout intérêt à pousser le FN, il rend la droite inéligible. C'est la chance historique des socialistes », (Cf. le livre de Valérie Igounet, Le FN de 1972 à nos jours, Seuil, 2014)
2. Voir l’ouvrage La main droite de Dieu - Enquête sur François Mitterrand et l’extrême droite http://www.seuil.com/ouvrage/la-main-droite-de-dieu-enquete-sur-francois-mitterrand-et-l-extreme-droite-emmanuel-faux/9782020211024
3. https://fr.wikipedia.org/wiki/Le_bruit_et_l%27odeur_(discours_de_Jacques_Chirac)


Voir aussi dans la catégorie France
Le FN a-t-il un avenir ?Le FN a-t-il un avenir ?

Le FN n’avait pas l’intention de « gagner » l’élection présidentielle. La « victoire » de Marine Le Pen n’était pas totalement impossible, compte tenu de l’acuité de la crise...

Lettre ouverte aux insoumises et insoumis (deuxième partie)Lettre ouverte aux insoumises et insoumis (deuxième partie)

La Lettre de La Commune, nouvelle série, n° 4 (suite) – mercredi 12 juillet 2017 Avertissement Le titre de notre première partie « lettre aux insoumises et insoumis qui veulent réfléchir ...

Casse Sociale GénéraliséeCasse Sociale Généralisée

La question de la CSG revient en force. Sa mise en place en 1990 avait suscité une vive contestation. La CGT et FO dénonçaient alors une tentative de « fiscalisation » de la Sécurité...

Brut de salaires !Brut de salaires !

De nombreuses grèves ont éclaté sur la question des salaires. Sans bruit médiatique, il est vrai. Ainsi même, la lutte des classes a creusé ses galeries en profondeur, pendant que les...

Pour en finir avec les lois « travail »Pour en finir avec les lois « travail »

La loi El Khomri a ouvert une brèche dans le Droit du travail. Seule son abrogation peut la colmater. Le gouvernement Macron-Philippe a décidé d’élargir cette brèche par ordonnances. Les...

Le Parti socialiste est-il vraiment mort ?Le Parti socialiste est-il vraiment mort ?

La mort du PS est annoncée depuis plusieurs semaines. Le petit caudillo Valls ne cesse de le répéter. Il vient de s’effondrer mais « tant qu’il bouge une oreille, c’est qu’il n’est pas...



HAUT