L'émancipation des travailleurs sera l'oeuvre des travailleurs eux mêmes

La Commune - Pour un parti des travailleurs - membre du courant international Mouvement Socialiste des Travailleurs ( IVe Internationale)
(ADIDO - 8, rue de la Forêt Noire 34 080 MONTPELLIER)


Non à la Maison de l'histoire de France aux Archives nationales !

Publié le vendredi 28 janvier 2011
<h2>LE PERSONNEL DES ARCHIVES NATIONALES OBTIENT SATISFACTION !</h2>

Intersyndicale

CFDT CFTC CGC CGT

Archives de France




Grâce à son unité et à sa détermination, le personnel des Archives nationales a obtenu satisfaction dans son combat contre l'installation de la Maison de l'histoire de France sur le quadrilatère du Marais (hôtels de Soubise et de Rohan). Par un courrier du 27 janvier, le directeur de cabinet du ministre de la Culture s'est en effet engagé à garantir :

- le maintien du fonds du Minutier central des notaires de Paris sur le site parisien des Archives nationales, la résorption de l'arriéré de collecte des minutes, puis la poursuite de cette collecte également sur ce même site conformément à la législation en vigueur,

- le maintien des fonds antérieurs à 1790 sur le site de Paris, la réalisation de travaux de mise aux normes des magasins ainsi que l'amélioration des conditions de leur conservation,

- le maintien dans le quadrilatère, notamment dans l'Hôtel de Soubise, du coeur des activités scientifiques, culturelles, éducatives et muséographiques des Archives nationales, s'appuyant sur leur lien historique avec cet Hôtel et les Grands Dépôts.

Au vu de ces engagements, le personnel constate l'impossibilité d'installer la Maison de l'histoire de France aux Archives nationales. Il appartient désormais au ministère de la Culture de trouver pour ce projet un autre lieu d'implantation.

Réuni ce vendredi en assemblée générale, le personnel des Archives nationales a pris acte des engagements du ministère et a décidé la levée immédiate de l'occupation de l'hôtel de Soubise, commencée le 16 septembre et qui aura duré 134 nuits.

Il appelle les agents des neuf musées nationaux inclus dans le périmètre du projet de Maison de l'histoire de France et, au-delà, l'ensemble des personnels du ministère de la Culture à se mobiliser contre ce projet et lance un appel à l'ensemble des organisations syndicales du ministère pour qu'elles prennent dans les tous prochains jours une initiative unitaire en ce sens.


Paris, le 28 janvier 2011

contact :

Intersyndicale Archives

56, rue des Francs-Bourgeois 75003 Paris

téléphone : 01 40 27 63 33 télécopie : 01 40 27 63 66


Voir aussi dans la catégorie France
Le FN a-t-il un avenir ?Le FN a-t-il un avenir ?

Le FN n’avait pas l’intention de « gagner » l’élection présidentielle. La « victoire » de Marine Le Pen n’était pas totalement impossible, compte tenu de l’acuité de la crise...

Lettre ouverte aux insoumises et insoumis (deuxième partie)Lettre ouverte aux insoumises et insoumis (deuxième partie)

La Lettre de La Commune, nouvelle série, n° 4 (suite) – mercredi 12 juillet 2017 Avertissement Le titre de notre première partie « lettre aux insoumises et insoumis qui veulent réfléchir ...

Casse Sociale GénéraliséeCasse Sociale Généralisée

La question de la CSG revient en force. Sa mise en place en 1990 avait suscité une vive contestation. La CGT et FO dénonçaient alors une tentative de « fiscalisation » de la Sécurité...

Brut de salaires !Brut de salaires !

De nombreuses grèves ont éclaté sur la question des salaires. Sans bruit médiatique, il est vrai. Ainsi même, la lutte des classes a creusé ses galeries en profondeur, pendant que les...

Pour en finir avec les lois « travail »Pour en finir avec les lois « travail »

La loi El Khomri a ouvert une brèche dans le Droit du travail. Seule son abrogation peut la colmater. Le gouvernement Macron-Philippe a décidé d’élargir cette brèche par ordonnances. Les...

Le Parti socialiste est-il vraiment mort ?Le Parti socialiste est-il vraiment mort ?

La mort du PS est annoncée depuis plusieurs semaines. Le petit caudillo Valls ne cesse de le répéter. Il vient de s’effondrer mais « tant qu’il bouge une oreille, c’est qu’il n’est pas...



HAUT