L'émancipation des travailleurs sera l'oeuvre des travailleurs eux mêmes

La Commune - Pour un parti des travailleurs - membre du courant international Mouvement Socialiste des Travailleurs ( IVe Internationale)
(ADIDO - 8, rue de la Forêt Noire 34 080 MONTPELLIER)


Air France : Communiqué n° 2

Publié le mercredi 14 octobre 2015

 

PLUS DE 18 000 SIGNATURES !

 

Protégeons les 5 d’Air France !

Abandon des poursuites!

Aucune sanction !

Communiqué n° 2

JUGEMENT LE 2 DÉCEMBRE

14 octobre 2015

Air France : Communiqué n° 2

Après une arrestation honteuse, à l’aube, à leur domicile, en présence de leur famille ; déférés puis libérés après avoir passé plus de 30 heures en garde à vue ; les cinq salariés d’Air France ont appris du Parquet de Bobigny qu’ils seront jugés, le 2 décembre 2015, pour de prétendues « violences volontaires en réunion ».

Mais où sont donc les violences ? Les violences, ce sont les 2 900 licenciements annoncés par la direction d’Air France. Ce sont 2 900 salariés, et leur famille, qui sont menacés par le chômage, la précarité et la misère. Les violences, c’est un gouvernement de « gauche » qui détient 17 % du capital de la compagnie et qui donne son feu vert au plan de restructuration. Les violences, c’est de rendre les salariés responsables de la crise de l’entreprise.

Depuis lundi, en moins de 48 heures, nous sommes déjà plus de 18 000 (14 800 signatures en ligne + 3 150 reçues directement) à avoir signé la pétition exigeant l’abandon des poursuites et aucune sanction contre les 5 d’Air France.

Cette mobilisation de syndicalistes, de salariés, de chômeurs, de jeunes, de retraités, de simples citoyens, est renforcée par les appels de l’intersyndicale d’Air France et de la direction confédérale de la CGT à « la levée des poursuites et des procédures disciplinaires engagées contre tous les salariés ».

Non, les travailleurs ne sont pas des voyous ! Ne laissons pas faire !

VOUS AUSSI, SIGNEZ ET FAITES SIGNER LA PÉTITION !

Pétition en ligne

NOUS IRONS, AVEC VOS MILLIERS DE SIGNATURES,

VOIR MONSIEUR LE PREMIER MINISTRE ET DEMANDONS AUDIENCE DÈS MAINTENANT !

Pour tout contact :

CGT-Archives 56, rue des Francs-Bourgeois 75003 Paris

- téléphone : 01 40 27 63 33

- télécopie : 01 40 27 63 66

- courriel : cgt.archives@culture.gouv.fr


Voir aussi dans la catégorie France
La Charte d'Amiens : un acquis à défendre

Peut-on encore se réclamer de la Charte d’Amiens ? A cette question, des camarades dans le NPA répondent en substance que cette Charte est un document réformiste, fruit d’une alliance entre...

Qu’allaient-ils faire dans cette galère ?Qu’allaient-ils faire dans cette galère ?

La décomposition ne frappe pas seulement les partis institutionnels, elle gangrène depuis un certain temps le NPA et, dans une moindre mesure, Lutte ouvrière, même si ce dernier courant est doté...

Progression du FN : à qui la faute ?Progression du FN : à qui la faute ?

Avec une progression de près de 3 millions de voix entre le premier et le second tour et un score nettement meilleur que celui de 2002, le FN a fait de gros progrès, indéniablement. Si les...

Le PCF peut-il survivre ?Le PCF peut-il survivre ?

Le PCF n’est plus que l’ombre de lui-même. On a peine à imaginer qu’il y a quarante ans, il était doté de milliers de cellules d’entreprise, d’une armée de permanents, était à la...

La Grève générale en GuyaneLa Grève générale en Guyane

Depuis plusieurs semaines les habitants de Guyane se mobilisent contre des conditions de vie et de travail d’une terrible précarité. Le peuple guyanais s’inscrit dans la lutte et la grève. Ce...

La France insoumise et le travail précaireLa France insoumise et le travail précaire

Est-ce « trop revendiquer » que d’exiger, pour tous, un vrai travail- un vrai salaire et, par là même l’abolition du travail précaire ? Pour la FI (France insoumise), cette question ne se...



HAUT