L'émancipation des travailleurs sera l'oeuvre des travailleurs eux mêmes

La Commune - Pour un parti des travailleurs - membre du courant international Mouvement Socialiste des Travailleurs ( IVe Internationale)
(ADIDO - 8, rue de la Forêt Noire 34 080 MONTPELLIER)


Qui a dit quoi ?

Publié le octobre 2006
Conseiller municipal : Daniel Petri | Comité Chômeurs-Salariés d'AlfortvilleImmigration, travail, logement : peut-on prétendre battre la droite en ayant la même politique qu'elle ? Certainement pas. Pour battre Sarkozy et la droite, il faut lutter pour le droit au travail, contre les licenciements ; il ne faut pas avoir peur d'exiger le droit au logement pour tous ; il faut oser dire que les immigrés, qui servent aux patrons pour faire baisser le coût du travail et surexploiter une main d'oeuvre à bon marché ont donc tous le droit d'être régularisés sans condition, et : à travail égal, salaire égal.
Force est de constater que ce n'est pas l'orientation choisie par les uns et les autres.
Nous vous proposons un petit jeu, celui de " qui a dit quoi ? "
Chirac, 19 06 91 . Le bruit et l'odeur : " Notre problème, ce n'est pas les étrangers, c'est qu'il y a overdose. C'est peut-être vrai qu'il n'y a pas plus d'étrangers qu'avant la guerre, mais ce n'est pas les mêmes et ça fait une différence. Il est certain que d'avoir des Espagnols, des Polonais et des Portugais travaillant chez nous, ça pose moins de problèmes que d'avoir des musulmans et des Noirs [...] Comment voulez-vous que le travailleur français qui travaille avec sa femme et qui, ensemble, gagnent environ 15000 francs, et qui voit sur le palier à côté de son HLM, entassée, une famille avec un père de famille, trois ou quatre épouses, et une vingtaine de gosses, et qui gagne 50000 francs de prestations sociales, sans naturellement travailler... si vous ajoutez le bruit et l'odeur, hé bien le travailleur français sur le palier devient fou. Et ce n'est pas être raciste que de dire cela... "

Chirac, entretien avec F.O Giesberg, 22 06 85. Sur Le Pen : " Pour le moment, tout ça n'est pas bien grave. Il y a un type, Le Pen, que je ne connais pas et qui n'est probablement pas si méchant qu'on le dit. Il répète certaines choses que nous pensons, un peu plus fort et un peu mieux que nous, en termes plus populaires. "

Chirac, Libération, 30 10 84 . Moins d'immigrés : " S'il y avait moins d'immigrés, il y'aurait moins de chômage, moins de tension dans certaines villes et certains quartiers, un moindre coût social "

Ségolène Royal, le Figaro, 19 09 06 . Regroupement familial : " Avec une immigration temporaire de travail, il n'y a pas de regroupement familial parce que les travailleurs retournent chez eux avec l'assurance que l'année suivante ils pourront retourner en France"

Ségolène Royal, Libération, 14 09 06. Pas de régularisation massive : " la régularisation massive n'est pas une solution "parce qu'elle lève des espoirs considérables dans les pays d'origine"

J.C Cambadélis ; à propos de Ségolène Royal, 31 05 06 . l'original et la copie : " A courir après Sarkozy, on ne le combat pas, on le légitime "

Fabius, le Matin, 11 10 84 . Extrême-droite : " l'extrême droite pose de vraies questions "

Mitterrand, La Croix, 1 09 83 . Renvoyer les clandestins : " il faut renvoyer les clandestins car la France risque d'y perdre son équilibre "

Ségolène Royal, Libération, 13 09 06 . Régularisation massive de clandestins en Espagne et en Italie : " je pense que c'est regrettable "

F.Hollande, nouvelobs.com, 22 05 06 . Régularisation, bis : " Des personnes qui n'ont aucun droit à être là, qui viennent de venir, qui sont en situation clandestine, ne peuvent pas être régularisées... Pas de régularisation massive, une régularisation sur critères "

... ET, A ALFORTVILLE :



René Rouquet, député-maire d'Alfortville, conseil municipal du 30 04 04 . Expulsions de logement : " l'expulsion garantit un droit fondamental de notre constitution, qui est celui de la propriété "

Groupe des élus PCF, BMO août-sept 2006. Méthodes " illégales " : " Enfin, à propos des événements de juillet et de décembre 2005, les élus communistes ne cautionnent pas les expulsions mais réaffirment leur opposition aux méthodes illégales du comité de chômeurs et salariés d'Alfortville. Prendre en otage des familles devant la mairie n'est en aucun cas le moyen d'obtention d'un logement "

Solange Menvouta, conseillère municipale PCF, 1 07 05, site UFAL 29. Squat : " A l'attention de Francis Fourquin et Daniel Petri. Je constate avec un grand étonnement la mention de mon nom sur votre pétition de soutien au squat du 28 juin 2005. Je vous réitère ma volonté de ne pas apporter mon soutien à votre opération illégale de squat. Je vous demande à cet effet de retirer mon nom sur votre pétition et sur internet... " Question subsidiaire : et maintenant, que dit-elle à propos du squat de Cachan ?

Voir aussi dans la catégorie CCSA Alfortville
Comité Chômeurs-Salariés d'Alfortville : Pétition pour une loi interdisant les expulsionsComité Chômeurs-Salariés d'Alfortville : Pétition pour une loi interdisant les expulsions

Pour les familles frappées par la crise. Nous voulons une loi interdisant les expulsions.

Comité  Chômeurs - Salariés d’Alfortville : Loi el Khomri - loi « travail » , une déclaration de guerre contre les salariés, les jeunes et la population

Depuis quelques jours, un vent de fronde se lève dans tout le pays, face au projet de loi El Khomri, frauduleusement appelée « Loi Travail ». Ce projet de loi détruit, d’un seul coup, les...

HALTE A LA RECUPERATION !

Le Comité chômeurs-salariés d'Alfortville ne donnera aucune consigne de vote aux Municipales, considérant que PERSONNE NE NOUS REPRESENTE, nous, les chômeurs, nous, les mal-logés, nous, les...

Halte aux expulsions

A nouveau, le CCSA mène campagne contre les expulsions de logement. Mais, cette fois, se dessine la possibilité de la constitution d'un collectif unitaire de défense contreles expulsions à...

l'unité contre les expulsions

Le 30 octobre 2009, les habitants du 2, rue Veron, considérés comme " squatters ", étaient expulsés par les forces de l'ordrede cet immeuble, après quatre années de bataille pour leur droit au...

Pour sauver le droit au logement

Depuis 15 ans, le Comité Chômeurs-Salariés d'Alfortville combat pour la défense du droit au logement. Ce combat a permis le relogement de plus de 300 familles mal logées et sans logis en HLM....



HAUT