L'émancipation des travailleurs sera l'oeuvre des travailleurs eux mêmes

La Commune - Pour un parti des travailleurs - membre du courant international Mouvement Socialiste des Travailleurs ( IVe Internationale)
(ADIDO - 8, rue de la Forêt Noire 34 080 MONTPELLIER)


Non aux fermetures de classes !

Publié le mars 2005
Comite Chômeurs & Salariés d'Alfortville<br />Conseiller municipal : Daniel PetriLors de la réunion du conseil muinicipal du 10 février, Daniel Petri est intervenu pour dénoncer le projet de fermetures de classes dans les écoles Lapierre et Dolet ainsi que la démolition planifiée des cinq tours de la cité des Alouettes. Le Maire ayant empêché Daniel Petri de prononcer cette déclaration en début de séance, notre élu a dû le faire pendant le débat d'orientation budgétaire et n'a de ce fait pas pu donner son point de vue sur le budget. M. Rouquet tente ainsi, contrairement à toute démocratie, d'entraver le mandat sur lequel Daniel Petri a été élu. Extraits."J'ai demandé la parole en ce début de séance parce que, d'une part, aucune délibération, aucune information quant au projet de démolition de la cité des Alouettes, actuellement à l'étude, n'est à l'ordre du jour de ce Conseil, et parce que, d'autre part, des classes sont menacées de fermeture et d'autres risquent d'être surchargées dans les écoles d'Alfortville à la rentrée 2005, à l'école Lapierre en particulier. Ce sont là deux applications locales de la politique du gouvernement qui inquiètent de nombreux habitants d'Alfortville. À juste titre.

Démolition des tours

" S'agissant des menaces qui pèsent sur la cité des Alouettes, [...] c'est par la presse que les habitants ont appris qu'il existait un projet de démolir les cinq tours des Alouettes, information confirmée par le bureau de la politique de la ville de la préfecture. [...] Je constate qu'aucune information n'est communiquée aux élus et à la population concernée sur le fait que les tours seront remplacées par des immeubles de quatre à six étages, avec pour première conséquence l'impossibilité [...] de reloger tous les habitants dans la cité des Alouettes, ce qui soulève toute une série de questions :
-" Où seront relogés les habitants des Alouettes pendant les travaux ?
-" Combien d'habitants des Alouettes seront relogés sur place ?
-" Combien le seront à Alfortville ?
-" Où iront tous les autres ?
-" Les travaux commençant dès l'année prochaine, combien de logements neufs seront reconstruits à Alfortville et quand seront-ils livrés ?
-" Les loyers des nouveaux logements seront-ils plus élevés ? De combien ?
-" Qu'adviendra t-il des 1 200 familles qui attendent en vain un logement décent à Alfortville ?
-" Qu'adviendra t-il des familles confinées dans des chambres d'hôtel et dans des logements où les enfants sont exposés à l'humidité, au saturnisme ?
-" Qu'adviendra t-il des familles qui, faute d'un logement HLM, sont hébergées chez des amis, des parents ?
-" À l'évidence, cette opération [...] obéit à une forte incitation du ministre Borloo, qui [...] n'est pas un défenseur du logement social mais un militant de la privatisation et de la rentabilisation de tout le secteur HLM et assimilé.
-" l'urgence commande une toute autre étude, celle d'un plan de relogement en HLM de toutes les familles mal-logées, de l'amélioration, à loyer constant, de toutes les cités d'Alfortville, en requalifiant les tours en IGH [immeubles de grande hauteur, NdlR], en augmentant le nombre de gardiens de l'OHSA (il y en a en moyenne un pour 170 logements !), en aménageant des balcons, des espaces verts, etc.
-" Ce ne sont pas des logements récents et spacieux qu'il faut démolir, ce sont les hôtels meublés et les logements insalubres, qui doivent être remplacés par des logements HLM neufs.
-" Je demande donc qu'un débat public suivi d'un vote soit organisé [...], débat d'autant plus nécessaire [...] que le projet de démolition des Alouettes ne figurait pas dans le programme sur lequel la majorité municipale s'est fait élire.


Fermetures de classes

" Les fermetures de classes envisagées à Alfortville seraient d'autant plus insupportables que le nombre d'élèves va augmenter à l'école Lapierre, [...] qui devrait être requalifiée en ZEP puisqu'elle est située en Zone sensible.
" J'attends donc du Conseil qu'il adopte une résolution unanime indiquant qu'il prend fait et cause pour l'annulation de toute fermeture de classe et contre toute classe surchargée. "


Réactions à la déclaration

Le Conseil municipal a adopté un voeu unanime pour l'annulation des fermetures de classe prévues dans les écoles Lapierre et Dolet.

Le Maire n'a donné aucune réponse claire sur l'avenir des Alouettes ; ses propos confirment que la majorité municipale (PS, PC, Verts) projette de démolir les tours, M. Rouquet indiquant que ce projet n'est pas encore " finalisé ".

Voir aussi dans la catégorie CCSA Alfortville
Comité Chômeurs-Salariés d'Alfortville : Pétition pour une loi interdisant les expulsionsComité Chômeurs-Salariés d'Alfortville : Pétition pour une loi interdisant les expulsions

Pour les familles frappées par la crise. Nous voulons une loi interdisant les expulsions.

Comité  Chômeurs - Salariés d’Alfortville : Loi el Khomri - loi « travail » , une déclaration de guerre contre les salariés, les jeunes et la population

Depuis quelques jours, un vent de fronde se lève dans tout le pays, face au projet de loi El Khomri, frauduleusement appelée « Loi Travail ». Ce projet de loi détruit, d’un seul coup, les...

HALTE A LA RECUPERATION !

Le Comité chômeurs-salariés d'Alfortville ne donnera aucune consigne de vote aux Municipales, considérant que PERSONNE NE NOUS REPRESENTE, nous, les chômeurs, nous, les mal-logés, nous, les...

Halte aux expulsions

A nouveau, le CCSA mène campagne contre les expulsions de logement. Mais, cette fois, se dessine la possibilité de la constitution d'un collectif unitaire de défense contreles expulsions à...

l'unité contre les expulsions

Le 30 octobre 2009, les habitants du 2, rue Veron, considérés comme " squatters ", étaient expulsés par les forces de l'ordrede cet immeuble, après quatre années de bataille pour leur droit au...

Pour sauver le droit au logement

Depuis 15 ans, le Comité Chômeurs-Salariés d'Alfortville combat pour la défense du droit au logement. Ce combat a permis le relogement de plus de 300 familles mal logées et sans logis en HLM....



HAUT