L'émancipation des travailleurs sera l'oeuvre des travailleurs eux mêmes

- La Commune - Pour un Parti des Travailleurs -
membre du Courant international Mouvement Socialiste des Travailleurs
 ( IV ème Internationale )
(ADIDO - 8, rue de la Forêt Noire 34 080 MONTPELLIER)


Bernadette, elle est très chouette?

Publié le octobre 2004
elle est très chouette? | Comité chômeurs et salariés d'Alfortville<br />Conseiller municipal: Daniel Petri41121€, c'est le coût des six voyages gratuits que la compagnie aérienne Euralair a généreusement offerts à madame Bernadette Chirac pour se rendre à Brive ou à Limoges en Jet privé, de juin1998 à avril1999.

à ce moment-là, cette compagnie aérienne était au bord du crash financier. Mais qu'à cela ne tienne; outre Bernadette, la "première dame de France", plusieurs personnalités de l'ex-RPR auraient bénéficié des mêmes largesses, de la part de cette compagnie qui a fait faillite l'an dernier.

Ainsi vivent les apôtres de la "tolérance zéro", les adeptes des économies sur le dos des gens, les partisans résolus du "zéro déficit" et de la réduction à la portion congrue des dépenses publiques, militants acharnés de la réduction des coûts du travail salarié (par les suppressions d'emplois, les baisses de salaire, la transformation des emplois stables en emplois précaires).

Deux mois de prison ferme et 500€, c'est la condamnation retenue contre Sébastien, SDF et handicapé coupable de fraudes à répétition dans le métro lyonnais.
Les transports gratuits, ce n'est pas pour tout le monde! Et certainement pas pour un SDF infirme comme Sébastien, invalide à 80% et vivant avec une indemnité cotorep de 557€ par mois.

Agé de 25ans bien qu'il en paraisse physiquement 45, à la rue depuis l'âge de 15 ans et jugé en comparution immédiate, Sébastien était poursuivi pour "délit d'habitude", un de ces nouveaux délits issus de la Loi de Sécurité Quotidienne, qui sanctionne les fraudeurs"à répétition" dans les transports en commun.

Outre deux mois de prison, Sébastien devra payer 300€ de dommages et intérêts aux TCL (compagnie des Transports en Commun Lyonnais) et 200€ de frais de justice.

Comme pour se donner bonne conscience avant de prononcer son verdict (et, on peut le penser, avant un bon repas sous un toit confortable), le Président du tribunal a jugé, sans ciller et sans rire, que ce jeune SDF handicapé semblait se "complaire dans la précarité"!!! La voilà, telle qu'elle est, faits à l'appui, la "cohésion sociale" dont Chirac, Raffarin, Sarkozy, Borloo et autres"Bernadette" nous rebattent les oreilles...

Croissance ? Tu parles!

Le nombre de érémistes explose. De juin2003 à juin2004, le nombre d'allocataires du RMI s'est accru de 10,5%, d'après une étude du ministère de la Fracture sociale, pardon, de la"Cohésion sociale". 1,6 millions de personnes vivent avec 400€ par mois et, au total, 1,2 millions de foyers perçoivent le RMI. La voilà donc telle qu'elle est réellement, la "croissance"annoncée par Sarkozy, Chirac et Borloo, ces derniers mois, chacun d'entre eux s'en attribuant le mérite personnel, parlant à qui mieux-mieux de la "cohésion sociale"en marche et, bien sûr, de la lutte contre l'exclusion, tout en cherchant le moyen de remettre en question les pensions de reversions des veuves et des veufs, après avoir orchestré la baisse des pensions des retraités.

Chantage à l'emploi

Toujours plus de chômeurs, toujours plus longtemps. Contrairement aux prévisions tonitruantes de Sarkozy, Chirac et Borloo, le chômage ne baisse pas. Officiellement, le nombre de chômeurs a augmenté de plus de 2% en un an. Plus grave encore: le nombre de chômeurs de longue durée, ceux qui sont inscrits depuis plus d'un an à l'ANPE, a augmenté plus vite encore: +0,2% en un mois, +2,5% en un an. Mais, pour autant, le ministre de la "cohésion sociale", J.L.Borloo, ne se lasse pas d'annoncer qu'il va "agir vite" contre le chômage et assure qu'un million de personnes retrouveront le chemin de l'emploi d'ici à cinq ans. Mais de quel "emploi" parle-t-il? Pas des CDI en tous cas, ils ne sont pas à l'ordre du jour de son plan de "cohésion sociale". La "cohésion sociale" que Chirac-Sarkozy et Borloo veulent nous imposer est celle qui, par le chantage à la perte de l'emploi, à la suppression des allocations chômage et à l'expulsion du logement, obligerait, demain, les chômeurs à accepter n'importe quel "boulot".

Voir aussi dans la catégorie CCSA Alfortville
Comité Chômeurs-Salariés d'Alfortville : Pétition pour une loi interdisant les expulsionsComité Chômeurs-Salariés d'Alfortville : Pétition pour une loi interdisant les expulsions

Pour les familles frappées par la crise. Nous voulons une loi interdisant les expulsions.

Comité  Chômeurs - Salariés d’Alfortville : Loi el Khomri - loi « travail » , une déclaration de guerre contre les salariés, les jeunes et la population

Depuis quelques jours, un vent de fronde se lève dans tout le pays, face au projet de loi El Khomri, frauduleusement appelée « Loi Travail ». Ce projet de loi détruit, d’un seul coup, les...

HALTE A LA RECUPERATION !

Le Comité chômeurs-salariés d'Alfortville ne donnera aucune consigne de vote aux Municipales, considérant que PERSONNE NE NOUS REPRESENTE, nous, les chômeurs, nous, les mal-logés, nous, les...

Halte aux expulsions

A nouveau, le CCSA mène campagne contre les expulsions de logement. Mais, cette fois, se dessine la possibilité de la constitution d'un collectif unitaire de défense contreles expulsions à...

l'unité contre les expulsions

Le 30 octobre 2009, les habitants du 2, rue Veron, considérés comme " squatters ", étaient expulsés par les forces de l'ordrede cet immeuble, après quatre années de bataille pour leur droit au...

Pour sauver le droit au logement

Depuis 15 ans, le Comité Chômeurs-Salariés d'Alfortville combat pour la défense du droit au logement. Ce combat a permis le relogement de plus de 300 familles mal logées et sans logis en HLM....



HAUT