L'émancipation des travailleurs sera l'oeuvre des travailleurs eux mêmes

- La Commune - Pour un Parti des Travailleurs -
membre du Courant international Mouvement Socialiste des Travailleurs
 ( IV ème Internationale )
(ADIDO - 8, rue de la Forêt Noire 34 080 MONTPELLIER)


Une victoire de la classe ouvrière

Publié le lundi 15 février 2010
Une victoire de la classe ouvrière | Histoire : 1989, la chute du mur de BerlinVingt ans après la chute du Mur de Berlin, le 9 Novembre 1989, le monde entier a eu droit à un ensemble de cérémonies relevant
du happening et de la revue de mode dont le défilé été assuré par les représentants des gouvernements ou les chefs
d'Etat. Passons sur ceux qui déclarent providentiellement avoir assisté de visu à l'événement, mus par un sixième sens comme
l'Omni président qui , étant partout, ne pouvait être qu'à Berlin en Novembre 1989 comme en Novembre 2009 avec son
compère Fillon. Il convient surtout de dénoncer les escroqueries qui fleurissent médiatiquement et rappeler quelques vérités
premières.
Le pompon en matière d'escroquerie
est incontestablement d'attribuer
à Gorbatchev la paternité de
la chute du Mur à cet égard il est bon de
rappeler, à ceux qui ont la mémoire
courte, que les 2 et 3 décembre 1989 à
l'occasion d'un sommet entre Bush père
et Gorbatchev celui-ci
déclarait " se féliciter de
la retenue des dirigeants
occidentaux et
estimer comme eux que
la réunification de
l'Allemagne n'est pas à
l'ordre du jour
"



Défaite de l'impérialisme et du stalinisme





C'est de Leipzig qu'est
partie la mobilisation
début octobre 1989.
C'est parce que la classe
ouvrière polonaise a
balayé le POUP (Parti
stalinien polonais) au
printemps 1989 que les douaniers hongrois
ont cisaillé le rideau de fer à la
frontière autrichienne en septembre
1989 permettant à des milliers de
vacanciers de RDA de partir à l'Ouest.
l'édification du Mur construit en août
1961, la division de l'Allemagne en deux
Etats en 1949 et donc la division de la
classe ouvrière allemande ont été organisés
dès 1945 par l'impérialisme et le
stalinisme pour faire barrage à la vague
révolutionnaire qui marquait la fin de la
2° guerre mondiale. C'est la volonté
d'empêcher la reconstitution de la classe
ouvrière allemande unifiée qui a présidé
à la division de l'Allemagne, ce qui
convenait et aux impérialistes occidentaux
et aux staliniens dont la responsabilité
dans la victoire des nazis en 1933
est totale, leur politique d'alors étant la
division de la classe ouvrière par le
refus du combat pour le front unique
avec la social-démocratie qualifiée par
eux de " frère jumeau du nazisme ".

La réunification allemande fut une victoire
pour le peuple allemand comme
pour sa classe ouvrière et une défaite
pour le stalinisme.



Privatisation : les responsables





Bien sûr, dès 1990 la Treuhandanstalt,
organisation chargée de faire le tri entre
entreprises de l'ex-RDA recyclables et
entreprises condamnées, a réalisé les
privatisations induisant un chômage
massif (27% de la population active de
l'ex-RDA au milieu des années 90 dans
certains Länder de l'Est). Y avait-il autre
chose à attendre du capitalisme ?
Nullement. Y avait-il quelque chose à
attendre du régime stalinien de
Honecker ? Pas plus. La social-démocratie
porte sa part de responsabilité
dans cette situation, elle qui envoya
Oskar Lafontaine auprès des dirigeants
du Comité central du SED SED : parti stalinien est-allemand pour qu'ils
restent ferme sur leur position des deux
Allemagnes, cette politique de coalition
avec le stalinisme et la bourgeoisie a
été massivement condamnée
par la classe ouvrière
allemande et le SPD (Parti
social-démocrate) vient de
connaître le pire score
électoral de son histoire.



Vers l'avenir





D'autres Murs tomberont
sous les coups de la classe
ouvrière et des peuples
opprimés...

Oui, réjouissons nous de
la chute du Mur mais pas
avec les Gorbatchev, pas
avec les Védrine ex-ministre
PS français des Affaires
étrangères de Mitterrand
opposé farouchement à la
réunification, pas avec les Sarkozy,
Merkel, Gordon Brown et autres Hillary
Clinton, tous présents aux commémorations
de Berlin avec les agents de la
Stasi recyclés en hommes d'affaires.
Nous nous réjouissons avec la classe
ouvrière allemande qui, dès Juin 53
avait payé de son sang sa lutte pour la
réunification, nous fêtons sa victoire
contre les adversaires de son unification,
qu'ils soient staliniens ou capitalistes.
Une victoire du prolétariat international
qui en appelle d'autres.



Paul Rauschert,

24 novembre 2009

Voir aussi dans la catégorie Histoire
Marxisme économie – 2 : Retour sur quelques idées reçuesMarxisme économie – 2 : Retour sur quelques idées reçues

Nous poursuivons ici notre exposé sur l’économie et le marxisme. L’économie, comme nous l’avons précédemment montré, est basée sur le travail humain. Le travail est, initialement, la...

Une histoire du ventre des femmes au XXe siècle : la bataille pour la légalisation de l'avortementUne histoire du ventre des femmes au XXe siècle : la bataille pour la légalisation de l'avortement

Episode 3 Au lendemain de la seconde guerre mondiale, aucune amélioration de la situation précédemment décrite dans laquelle sont laissées les femmes (et les hommes) ne désirant pas d'enfant...

La bataille pour la légalisation de l'avortement, épisode 2La bataille pour la légalisation de l'avortement, épisode 2

Revenons sur la question essentielle à l'origine de l'hécatombe qui a été décrit dans le premier épisode. Sous l'Ancien Régime, et même en remontant jusqu'à l'Antiquité, les méthodes et...

Pour comprendre la révolution d’Octobre 1917Pour comprendre la révolution d’Octobre 1917

Bien des idées reçues circulent à propos de la révolution d’octobre 1917. Ceux qui haïssent la révolution « comme le pêché » ont mille et une manières de la dénigrer, n’hésitant pas...

La compréhension marxiste de l’économieLa compréhension marxiste de l’économie

Introduction Chaque jour, les journaux, les discours politiques nous renvoient à l’économie. Mondialisation, libéralisme, protectionnisme, dette, compétitivité, concurrence sont autant de...

Qui a démantelé l’Union soviétique ?Qui a démantelé l’Union soviétique ?

En décembre 1991, l’URSS a été démantelée par la bureaucratie elle-même, non sans sérieux déchirements internes, donnant ainsi prise à la restauration du capitalisme, dans des conditions...



HAUT