L'émancipation des travailleurs sera l'oeuvre des travailleurs eux mêmes

- La Commune - Pour un Parti des Travailleurs -
membre du Courant international Mouvement Socialiste des Travailleurs
 ( IV ème Internationale )
(ADIDO - 8, rue de la Forêt Noire 34 080 MONTPELLIER)


Une histoire du ventre des femmes au XXe siècle : la bataille pour la légalisation de l'avortement

Publié le mardi 13 février 2018
Episode 3

Au lendemain de la seconde guerre mondiale, aucune amélioration de la situation précédemment décrite dans laquelle sont laissées les femmes (et les hommes) ne désirant pas d'enfant ne semble se profiler à l'horizon. C'est alors qu'en 1949, une voix claire et forte va s'élever et ébranler profondément l'ordre des choses.

Une histoire du ventre des femmes au XXe siècle : la bataille pour la légalisation de l'avortementSimone de Beauvoir

Le vent se lève

Cette voix c'est celle de Simone de Beauvoir. Son essai intitulé Le Deuxième Sexe 1 va enfin donner une caution scientifique à la question de la condition féminine tant dénigrée depuis tous temps.

Elle s'inspire en premier lieu des travaux d'Engels dans son ouvrage L'origine de la famille, de la propriété privée et de l'Etat 2 (basé sur les travaux de Morgan 3) où il analyse au fil du temps la structure de la famille, en reprenant l'idée selon laquelle : « Le renversement maternel [la transmission des richesses en filiation maternelle, Ndlr] fut la grande défaite historique du sexe féminin » pour aboutir au constat implacable que « le mariage conjugal (…) apparaît comme l'assujettissement d'un sexe par l'autre » et de conclure que « la première opposition de classe qui se manifeste dans l'histoire coïncide avec le développement de l'antagonisme entre l'homme et la femme dans le mariage conjugal, et la première oppression de classe, avec l'oppression du sexe féminin par le sexe masculin » .

Simone de Beauvoir, en affirmant qu' « On ne naît pas femme : on le devient » 4 et s'appuyant sur les articles scientifiques les plus récents (Malinowsky 5, Lévi-Strauss 6...) met ainsi en exergue la question de la condition féminine dans sa globalité dans un rigoureux et très complet exposé qui en brosse autant les données biologiques, psychanalytiques, historiques, et celles des mythes que le contexte économique et sociétal, ce qui lui permet d'en venir à la nécessité d'une libération des femmes passant notamment et essentiellement par leur indépendance en contrôlant les naissances et en favorisant leur accès au monde du travail.

La montée en puissance des partisans du « Birth Control » (contrôle des naissances)

S'il ne traite pas à proprement parler de la question de l'avortement, cet ouvrage va incontestablement permettre de prouver à toute la société qu'une évolution des mœurs est nécessaire, et va faire prendre conscience collectivement que cette situation intolérable ne peut perdurer.

Les partisans du « Birth Control », qui trouvent de plus en plus d’audience dans la France de l’après-guerre, vont s’efforcer de démontrer que le développement de la contraception est une façon de lutter contre le développement de l’avortement criminel.

Même s'il existait déjà quelques médecins en France prônant le contrôle des naissances en s'étant inspirés de ce qui était en place en Angleterre et aux États-Unis, la pression de l'opinion publique donne un élan certain à sa mise en place.

C'est ainsi que le Dr Lagroua-Weil-Hallé 7, après une visite à la clinique de Birth control créée par M.H. Sanger 8 à New York, et devant les conséquences dramatiques des avortements constatés dans sa pratique de gynécologue, fait paraître en 1953 un premier article 9 pour sensibiliser le corps médical. Elle y présente le contrôle des naissances comme un moyen de prévention des avortements.

En 1955 se crée autour du Dr Lagroua-Weil-Hallé, d’Evelyne Sullerot 10, d’Anne Marie Dourlen Rollier 11 le mouvement « La Maternité heureuse » qui débouche sur la création d'une association en mars 1956. En 1958, le mouvement s’affilie à l’ « International Planned Parenhood Federation » (IPPF). En 1960, « La Maternité heureuse » devient « Mouvement Français pour le Planning familial » (MFPF). Le 10 juin 1961, des militants grenoblois de l’association créent le premier centre français de Planning familial.

Quand les journalistes s'en mêlent...

En octobre 1955, le journal Libération confie à Jacques Derogy 12 une grande enquête sur la question de l’avortement. Parus du 13 au 26 octobre 1955, les articles de Derogy préconisent un changement d’orientation dans la loi comme dans les mœurs. En 1956, il compile ses articles dans un ouvrage qu’il intitule, de façon volontairement provocatrice , Des enfants malgré nous 13 . Il insiste sur l’absolue nécessité de la contraception pour éviter le recours à l’avortement car selon lui l’utilisation de moyens anticonceptionnels ne vise pas à restreindre les naissances mais à les rendre « heureuses ».

La parole va désormais se libérer et permettre à Marcelle Auclair 14, journaliste du journal Marie-Claire, de publier Le Livre noir de l’avortement 15 , en 1962, où elle dénonce le « silence de mort » qui pèse sur l’avortement. Ce livre rassemble plusieurs centaines de témoignages suite à une enquête qu'elle lance dans Marie-Claire au mois de novembre 1960 en appelant ses lectrices à « constituer le dossier interdit » de l’avortement, sans porter aucun jugement. C’est la première fois qu’un ouvrage donne ainsi la parole aux femmes, de façon simple et dépassionnée.

Même s'il n'a pas eu le retentissement attendu, et alors que tout le monde semble s'accorder sur la nécessaire prévention de la grossesse par la contraception, c'est après la sortie de ce livre que le débat sur la légalisation de l'avortement va enfin pouvoir s'ouvrir...



Marie Gouze,
28 janvier 2018




1 Simone DE BEAUVOIR, Le Deuxième Sexe, tomes I et II, éd. Gallimard, Paris, 1949.

2 L'Origine de la famille, de la propriété privée et de l'État est un essai de Friedrich ENGELS publié en 1884 d'après les notes de Karl MARX sur les études anthropologiques des sociétés archaïques de Lewis Henry MORGAN.

3 Lewis Henry Morgan , est un anthropologue américain qui fut le premier à mettre en place une étude des systèmes de la parenté, qui est un domaine élémentaire de l'anthropologie sociale et culturelle contemporaine. Il vécut parmi les Indiens iroquois et observa leur vie sociale et culturelle, faisant de sa propre expérience le matériau brut de sa réflexion.

4 Première phrase du second tome de l'essai de Simone de Beauvoir, il est intéressant de citer la suite : « On ne naît pas femme : on le devient. Aucun destin biologique, psychique, économique ne définit la figure que revêt au sein de la société la femelle humaine ; c'est l'ensemble de la civilisation qui élabore ce produit intermédiaire entre le mâle et le castrat qu'on qualifie de féminin. »

5 Bronisław Kasper Malinowski (Clan Jastrzebiec), (1884-1942) est un anthropologue, ethnologue et sociologue polonais. Il est célèbre pour sa formulation d'une nouvelle interprétation anthropologique, le fonctionnalisme, qui s'oppose à la fois à l'évolutionnisme et au diffusionnisme.

6 Claude Lévi-Strauss, né le 28 novembre 1908 à Bruxelles et mort le 30 octobre 2009 à Paris, est un anthropologue et ethnologue français qui a exercé une influence majeure à l'échelle internationale sur les sciences humaines et sociales dans la seconde moitié du XXe siècle. Il est l'une des figures fondatrices du structuralisme à partir des années 1950 où il développe une méthodologie propre, l'anthropologie structurale, par laquelle il a renouvelé en profondeur l'ethnologie et l'anthropologie en leur appliquant les principes holistes issus de la linguistique, de la phonologie, des mathématiques et des sciences naturelles.

7 Marie-Andrée Lagroua Weill-Hallé (1916-1994) est une médecin gynécologue française, fondatrice du mouvement « La maternité heureuse »

8 Margaret Higgins Sanger (1879 - 1966) est une militante anarchiste américaine qui lutta pour la contraception et la liberté d'expression, ce qui l'amena à fonder l' American Birth Control League (Ligue pour le contrôle des naissances), qui devient le planning familial américain sous le nom de Planned Parenthood.

9 Marie-Andrée LAGROUA WEILL-HALLE « "Le contrôle des naissances et la loi française de 1920", », La semaine

médicale, Supplément de la semaine des Hôpitaux, 22-03-1953

10 Évelyne Sullerot , (1924 - 2017) est une sociologue et militante féministe française, auteur de nombreux ouvrages sur la cause des femmes et la famille, et co-fondatrice de l'ancêtre du « Mouvement Français pour le Planning Familial ».

11 Anne Marie Dourlen Rollier, née le 22 février 1922 à Paris est avocate, membre du conseil d’administration de « La Maternité heureuse », cofondatrice en 1969 de l’Association nationale pour l’étude de l’avortement (ANEA), cofondatrice en 1976 de l’Association pour l’étude de la stérilisation volontaire.

12 Jacques Derogy , de son vrai nom Jacques Julien Weitzmann, (1925 - 1997) est un journaliste français, pionnier du journalisme d'investigation

13 Jacques DEROGY, Des enfants malgré nous, Ed. de Minuit, Paris, 1956

14 Marcelle Auclair , (1899 - 1983), est une femme de lettres française, cofondatrice du magazine Marie Claire avec Jean Prouvost.

15 Marcelle AUCLAIR, Le Livre noir de l’avortement, Fayard, Paris, 1962.


Voir aussi dans la catégorie Histoire
Marxisme économie – 2 : Retour sur quelques idées reçuesMarxisme économie – 2 : Retour sur quelques idées reçues

Nous poursuivons ici notre exposé sur l’économie et le marxisme. L’économie, comme nous l’avons précédemment montré, est basée sur le travail humain. Le travail est, initialement, la...

Une histoire du ventre des femmes au XXe siècle : la bataille pour la légalisation de l'avortementUne histoire du ventre des femmes au XXe siècle : la bataille pour la légalisation de l'avortement

Episode 3 Au lendemain de la seconde guerre mondiale, aucune amélioration de la situation précédemment décrite dans laquelle sont laissées les femmes (et les hommes) ne désirant pas d'enfant...

La bataille pour la légalisation de l'avortement, épisode 2La bataille pour la légalisation de l'avortement, épisode 2

Revenons sur la question essentielle à l'origine de l'hécatombe qui a été décrit dans le premier épisode. Sous l'Ancien Régime, et même en remontant jusqu'à l'Antiquité, les méthodes et...

Pour comprendre la révolution d’Octobre 1917Pour comprendre la révolution d’Octobre 1917

Bien des idées reçues circulent à propos de la révolution d’octobre 1917. Ceux qui haïssent la révolution « comme le pêché » ont mille et une manières de la dénigrer, n’hésitant pas...

La compréhension marxiste de l’économieLa compréhension marxiste de l’économie

Introduction Chaque jour, les journaux, les discours politiques nous renvoient à l’économie. Mondialisation, libéralisme, protectionnisme, dette, compétitivité, concurrence sont autant de...

Qui a démantelé l’Union soviétique ?Qui a démantelé l’Union soviétique ?

En décembre 1991, l’URSS a été démantelée par la bureaucratie elle-même, non sans sérieux déchirements internes, donnant ainsi prise à la restauration du capitalisme, dans des conditions...



HAUT