L'émancipation des travailleurs sera l'oeuvre des travailleurs eux mêmes

- La Commune - Pour un Parti des Travailleurs -
membre du Courant international Mouvement Socialiste des Travailleurs
 ( IV ème Internationale )
(ADIDO - 8, rue de la Forêt Noire 34 080 MONTPELLIER)


Un syndicaliste agressé aux Archives Nationales !

Publié le mardi 27 mai 2014
Mercredi 21 mai 2014, vers 10h, notre camarade Pierre Pilard, membre du Bureau National du Syndicat des Archives de France CGT, délégué du personnel élu au Comité d'Hygiène, Sécurité et des Conditions de Travail (CHS-CT) Archives, a violemment été agressé sur son poste de travail et injurié grossièrement par un agent du guichet de liaison du CARAN.

Cet agresseur, L. M., avait préalablement enlevé et jeté à la poubelle une déclaration des élus CGT au CHS-CT Archives - qui se réunissaient le matin même -, que notre camarade Pierre Pilard avait affichée sur un des panneaux du bureau des agents du guichet de liaison, son équipe de travail.
Après avoir reconnu être l'auteur des faits, L. M. a répondu "Ferme ta gueule" à la question de notre camarade qui lui demandait si cela lui plairait qu'il fasse la même choses avec ses photographies personnelles affichées sur le même mur. Notre camarade n'ayant pas obtempéré, M. L. s'est brusquement jeté sur lui, l'a saisi des deux mains au niveau de la gorge et l'a violemment poussé en arrière. Aux violences il faut ajouter l'invective et les injures : "J'en ai rien à foutre, si t'es pas content on va s'expliquer dehors, j'suis pas une femmelette". Tous ces faits se sont déroulés devant témoins, tous salariés des Archives nationales.

Qu'on ne s'y trompe pas : cet individu est connu pour son hostilité revendiquée envers le mouvement syndical ouvrier en général, contre tous les syndicats, dont la CGT-Archives et ses militants.

Ces violences physiques sont donc ouvertement des actes contre un militant syndical et contre la libre expression de notre syndicat, la CGT-Archives. Nous appelons toutes les organisations syndicales, tous les salariés et tous les agents syndiqués ou non à s'opposer avec fermeté à de tels agissements.

Rien ne saurait justifier qu'on remette en cause par la violence physique et verbale les droits, garanties et libertés syndicales si chèrement acquis par les salariés.

Rien ne saurait justifier qu'un individu use de violences à l'encontre d'un de ses collègues, qui plus est un délégué du personnel, un porte-parole représentatif du personnel, élu au CHSCT-Archives.

Cette agression ne peut en aucune manière rester impunie. Il en va du libre droit démocratique à l'expression syndicale.

C'est pourquoi notre camarade Pierre Pilard a porté plainte* et que notre syndicat se porte partie civile.

En attendant que passe le travail judiciaire, nous en appelons à M. le Directeur des Archives de France et à Mme la Directrice des Archives nationales afin que L. M. soit ramené à la raison et que des mesures exemplaires soient prises à la hauteur de la gravité des évènements.

Paris, le 24 mai 2014

* Plainte a été déposée le 22 mai 2014 à 11h00 au Commissariat de Police du 3ème arrondissement de Paris.

Voir aussi dans la catégorie France
La formation professionnelle en miettes - Première partieLa formation professionnelle en miettes - Première partie

Dossier du mois La loi El Khomri a mis en route le « Compte Personnel d’Activité » (CPA). Un « compte » qui aurait pu aussi bien s’appeler «  Compte de Précarité Assurée », sous...

Vers un Manifeste de La CommuneVers un Manifeste de La Commune

Comme l’avait déjà annoncé Marx, le capitalisme condamne des masses considérables d’êtres humains à « mourir de faim dans un monde d’abondance ». Comme l’avait annoncé Jaurès : «...

Urgence - HôpitalUrgence - Hôpital

Les hôpitaux sont la proie des prédateurs au pouvoir. S’appuyant sur des lois, des décrets, des réformes de rationnement et de rentabilisation de la santé, au nom de « la maîtrise des...

Comment Macron et Collomb traquent les réfugiésComment Macron et Collomb traquent les réfugiés

Une Europe qui refuse d’accueillir les réfugiés. En France, malgré les discours démagogiques de Macron, les réfugiés demeurent aux yeux de tous ces politiciens le fardeau qu’ils veulent...

Contre MélenchonContre Mélenchon

Contribution de Daniel Petri. Ci-dessous le sommaire et la préface. Vous pouvez retrouver l'intégralité de la contribution en PDF joint. (Voir partie II)

La violence policière « en marche »La violence policière « en marche »

L’état d’urgence, reconduit à plusieurs reprises depuis deux ans, a jeté une lumière crue sur la violence policière de l’État. Les « bavures » sont nombreuses, de plus en plus graves,...



HAUT