L'émancipation des travailleurs sera l'oeuvre des travailleurs eux mêmes

- La Commune - Pour un Parti des Travailleurs -
membre du Courant international Mouvement Socialiste des Travailleurs
 ( IV ème Internationale )
(ADIDO - 8, rue de la Forêt Noire 34 080 MONTPELLIER)


« Tant qu'il le faudra »

Publié le mercredi 16 avril 2014
Résumé du 78ème jour de grève des postiers du 92 (mercredi 16 avril 2014)Les grévistes du 92 s'étaient donnés rendez-vous ce matin tôt au centre de Paris avec un groupe d'intermittents et précaires pour intervenir dans le plus gros bureau de Poste de France : Paris Louvre.

Visite du Louvre

Les grévistes accompagnés par les intermittents et précaires (qui sont actuellement en mobilisation contre une réforme de assurance-chômage) ont commencé par faire le tour en cortège des travées du bureau du Louvre (1er, 2ème, 3ème et 4ème arrondissement de Paris). Ensuite, des prises de parole ont été effectuées dans chaque secteurs par les grévistes et par les intermittents et précaires. Comme dans les autres bureaux parisiens où les grévistes sont déjà intervenus, l'écho de la part des facteurs a été bon : la proposition d'une Assemblée Générale regroupant des postiers des différents départements de Région Parisienne a été favorablement accueillie, et une collecte a été organisée (près de 500 euros ont été donnés par les facteurs).

Deux bonnes nouvelles

A l'issue des prises de parole, les grévistes et les intermittents et précaires ont manifesté devant l'entrée du bureau avec drapeaux, banderoles et sono. Pendant la manif, ils ont appris une excellente nouvelle concernant Ludovic, qui avait enchaîné durant l'année 2013 un contrat d'insertion puis un CDD puis un contrat pro à Rueil et que la direction avait congédié parce qu'il avait été malade le jour de son examen de fin de contrat pro : il avait repassé en fin de semaine dernière son examen, et il a appris aujourd'hui qu'il l'avait obtenu. La direction s'est engagée dans les négociations à lui donner un CDI s'il obtenait son examen : cela signifie que son embauche est à portée de main.

De plus, la manifestation a fait la Une du journal régional de France 3, avec un sujet qui mettait en avant la question de la précarité (http://paris-ile-de-france.france3.fr/emissions/jt-1213-paris-ile-de-France).

Du côté des grévistes, le moral est bon

Après avoir chaleureusement remercié leurs camarades intermittents et précaires pour leur participation à l'action du jour, les grévistes se sont rassemblés en AG dans une des Cour du Louvre. Ils ont confiance dans leur capacité à continuer à exercer une pression sur la direction de la Poste à la fois par la reconduction du conflit et par le caractère actif de la grève : tant qu'il le faudra, les grévistes continueront à mener des actions pour obliger La Poste à faire un compromis acceptable.



Fête des postiers du 92 : samedi à partir de 20h30 au 190 bis Avenue de Clichy Paris, métro Porte de Clichy

Voir aussi dans la catégorie France
La formation professionnelle en miettes - Première partieLa formation professionnelle en miettes - Première partie

Dossier du mois La loi El Khomri a mis en route le « Compte Personnel d’Activité » (CPA). Un « compte » qui aurait pu aussi bien s’appeler «  Compte de Précarité Assurée », sous...

Vers un Manifeste de La CommuneVers un Manifeste de La Commune

Comme l’avait déjà annoncé Marx, le capitalisme condamne des masses considérables d’êtres humains à « mourir de faim dans un monde d’abondance ». Comme l’avait annoncé Jaurès : «...

Urgence - HôpitalUrgence - Hôpital

Les hôpitaux sont la proie des prédateurs au pouvoir. S’appuyant sur des lois, des décrets, des réformes de rationnement et de rentabilisation de la santé, au nom de « la maîtrise des...

Comment Macron et Collomb traquent les réfugiésComment Macron et Collomb traquent les réfugiés

Une Europe qui refuse d’accueillir les réfugiés. En France, malgré les discours démagogiques de Macron, les réfugiés demeurent aux yeux de tous ces politiciens le fardeau qu’ils veulent...

Contre MélenchonContre Mélenchon

Contribution de Daniel Petri. Ci-dessous le sommaire et la préface. Vous pouvez retrouver l'intégralité de la contribution en PDF joint. (Voir partie II)

La violence policière « en marche »La violence policière « en marche »

L’état d’urgence, reconduit à plusieurs reprises depuis deux ans, a jeté une lumière crue sur la violence policière de l’État. Les « bavures » sont nombreuses, de plus en plus graves,...



HAUT