L'émancipation des travailleurs sera l'oeuvre des travailleurs eux mêmes

- La Commune - Pour un Parti des Travailleurs -
membre du Courant international Mouvement Socialiste des Travailleurs
 ( IV ème Internationale )
(ADIDO - 8, rue de la Forêt Noire 34 080 MONTPELLIER)


Nouveaux débrayages et interpellation d'Arnaud Montebourg

Publié le jeudi 27 février 2014
Résumé des 28ème et des 29ème jours de grève des postiers du 78 et du 92Mardi : journée de débrayages et de colère

Mardi dernier, les grévistes ont réagi vivement face à l'injustice des retenues sur salaires opérées par La Poste : certains grévistes ont été ponctionnés de quelques centaines d'euros et une quinzaine de Rueillois n'ont absolument rien reçu ! La Poste prétexte un " problème technique "... les grévistes sont donc allés expliquer tout le mal qu'ils pensaient de ce " problème technique " aux cadres de Rueil Doumer, Rueil Sardou et Nanterre/Rueil PPDC : les dirigeants ont donc été obligés de sentir ce que signifie la colère de celles et ceux qui galèrent pour nourrir leur famille. A Doumer, Sardou, à la PPDC et au CTED, le taux de grève a fait un bond, et c'est une salve de débrayages à laquelle a du faire face la direction en réaction à son sale coup.

Mercredi, une petite visite au Salon de l'Agriculture

Les postiers grévistes se sont rendus ce mercredi en masse au Salon de l'Agriculture afin de s'adresser au ministre de tutelle de leur entreprise.

Ils ont pu se rendre visibles par le biais d'affiches " Nous sommes des Postiers pas des Mulets ! " : ils voulaient ainsi souligner que supprimer des tournées de facteurs et alourdir la charge de travail des facteurs alors que La Poste annonce plus de 600 millions de bénéfices est tout simplement scandaleux. Etant donné que l'Etat est l'actionnaire principal de La Poste, ils ont interpellé le ministre en charge de La Poste afin qu'il intervienne en faveur de la tenue d'une négociation loyale. Les postiers ne s'attendent pas à des miracles de la part des institutions : l'Inspection du Travail par exemple, alertée il y a 3 semaines, avait promis de recontacter les grévistes rapidement, et elle leur propose un RDV... le 6 mars. Les postiers savent bien qu'ils doivent compter d'abord sur leurs propres forces pour faire plier la direction.


RDV demain 8h devant la DOTC 3 bd du Levant pour l'Entretien Préalable au Licenciement de Gaël Quirante, secrétaire départemental de SUD Activités Postales 92



Vendredi 18h, même lieu, rassemblement de soutien au grévistes du 92 et de protestation contre la répression disciplinaire et policière, en présence d'élus

Voir aussi dans la catégorie France
La formation professionnelle en miettes - Première partieLa formation professionnelle en miettes - Première partie

Dossier du mois La loi El Khomri a mis en route le « Compte Personnel d’Activité » (CPA). Un « compte » qui aurait pu aussi bien s’appeler «  Compte de Précarité Assurée », sous...

Vers un Manifeste de La CommuneVers un Manifeste de La Commune

Comme l’avait déjà annoncé Marx, le capitalisme condamne des masses considérables d’êtres humains à « mourir de faim dans un monde d’abondance ». Comme l’avait annoncé Jaurès : «...

Urgence - HôpitalUrgence - Hôpital

Les hôpitaux sont la proie des prédateurs au pouvoir. S’appuyant sur des lois, des décrets, des réformes de rationnement et de rentabilisation de la santé, au nom de « la maîtrise des...

Comment Macron et Collomb traquent les réfugiésComment Macron et Collomb traquent les réfugiés

Une Europe qui refuse d’accueillir les réfugiés. En France, malgré les discours démagogiques de Macron, les réfugiés demeurent aux yeux de tous ces politiciens le fardeau qu’ils veulent...

Contre MélenchonContre Mélenchon

Contribution de Daniel Petri. Ci-dessous le sommaire et la préface. Vous pouvez retrouver l'intégralité de la contribution en PDF joint. (Voir partie II)

La violence policière « en marche »La violence policière « en marche »

L’état d’urgence, reconduit à plusieurs reprises depuis deux ans, a jeté une lumière crue sur la violence policière de l’État. Les « bavures » sont nombreuses, de plus en plus graves,...



HAUT