L'émancipation des travailleurs sera l'oeuvre des travailleurs eux mêmes

- La Commune - Pour un Parti des Travailleurs -
membre du Courant international Mouvement Socialiste des Travailleurs
 ( IV ème Internationale )
(ADIDO - 8, rue de la Forêt Noire 34 080 MONTPELLIER)


LEVÉE DE TOUTE MENACE DE SANCTION - CONTRE LES MILITANTS SYNDICAUX ÉLIANE CAROUGE - BÉATRICE HÉROLD - WLADIMIR SUSANJ

Publié le mardi 04 octobre 2011
Appel de l'Assemblée Générale des personnels des Archives nationales avec Intersyndicale CFDT CFTC CGT ArchivesDepuis plus d'un an maintenant, le projet de Nicolas Sarkozy de créer et d'implanter une Maison de l'histoire de France sur le site parisien des Archives nationales est combattu avec la plus extrême détermination par le personnel des Archives nationales soutenu dans la lutte par une majorité d'historiens, intellectuels, universitaires, élus, syndicalistes, généalogistes, étudiants, simples salariés ou citoyens.

Tous ensemble, nous refusons que les Archives nationales, créées dans le souffle de la Révolution française, soient sacrifiées sur l'autel de la Maison de l'histoire de France, au nom des besoins politiciens et partisans d'une majorité aux abois. Au dialogue démocratique, le ministre a préféré la répression.

Réunis en Assemblée générale ce mardi 4 octobre, nous condamnons avec la plus extrême fermeté les menaces de sanctions qui ont été proférées contre nos collègues Eliane Carouge, conservateur en chef du patrimoine, représentante de la CFDT Archives, Béatrice Hérold, conservateur générale du patrimoine, représentante de la CFTC Archives et Wladimir Susanj, adjoint technique, secrétaire général de la CGT Archives, qui ne font qu'appliquer un mandat syndical qu'ils détiennent de leurs organisations syndicales et de nos assemblées générales.

Nous exigeons donc la levée immédiate et sans condition de toute menace de sanctions disciplinaires à leur encontre.

Nous estimons que ce sont tous les agents des Archives nationales qui sont en réalité menacés.

En faisant cela, le gouvernement, dont Frédéric Mitterrand, ministre de la Culture, est le bras armé, prend la responsabilité d'attaquer des militants syndicaux qui ne font rien d'autre que de défendre le service public. C'est une attaque contre les libertés syndicales, contre toutes les organisations syndicales, mais aussi une nouvelle tentative de criminalisation de l'action syndicale.

Nous, personnels des Archives nationales, refusons le démantèlement d'une institution au service de la démocratie et appelons les partis politiques, organisations syndicales, intellectuels, personnalités, à exiger, avec nous, la levée immédiate de toute sanction contre les militants syndicaux.

Les soussignés, sans forcément partager tout ou partie de l'appréciation sur la Maison de l'Histoire de France des personnels et organisations syndicales, condamnent néanmoins les menaces contre les syndicalistes.

Paris, le 4 octobre 2011



VOUS AUSSI, SIGNEZ ET FAITES SIGNER NOTRE APPEL !

Voir aussi dans la catégorie France
La formation professionnelle en miettes - Première partieLa formation professionnelle en miettes - Première partie

Dossier du mois La loi El Khomri a mis en route le « Compte Personnel d’Activité » (CPA). Un « compte » qui aurait pu aussi bien s’appeler «  Compte de Précarité Assurée », sous...

Vers un Manifeste de La CommuneVers un Manifeste de La Commune

Comme l’avait déjà annoncé Marx, le capitalisme condamne des masses considérables d’êtres humains à « mourir de faim dans un monde d’abondance ». Comme l’avait annoncé Jaurès : «...

Urgence - HôpitalUrgence - Hôpital

Les hôpitaux sont la proie des prédateurs au pouvoir. S’appuyant sur des lois, des décrets, des réformes de rationnement et de rentabilisation de la santé, au nom de « la maîtrise des...

Comment Macron et Collomb traquent les réfugiésComment Macron et Collomb traquent les réfugiés

Une Europe qui refuse d’accueillir les réfugiés. En France, malgré les discours démagogiques de Macron, les réfugiés demeurent aux yeux de tous ces politiciens le fardeau qu’ils veulent...

Contre MélenchonContre Mélenchon

Contribution de Daniel Petri. Ci-dessous le sommaire et la préface. Vous pouvez retrouver l'intégralité de la contribution en PDF joint. (Voir partie II)

La violence policière « en marche »La violence policière « en marche »

L’état d’urgence, reconduit à plusieurs reprises depuis deux ans, a jeté une lumière crue sur la violence policière de l’État. Les « bavures » sont nombreuses, de plus en plus graves,...



HAUT